AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Ailinel Shamin
Esprit de vengeance, Dame de Tolväar
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Ven 18 Avr - 16:32


     

Ailinel Shamin

     
Esprit de vengeance, Dame de Tolväar

     
HISTOIRE

Vous croyez me connaitre, vous allez comprendre que vous avez tort et que vous ne savez rien sur moi. Qui de vous sait d’où je viens ? Qui étaient mes parents ? Et ma vie avant celle-ci ? Personne ? Je vais donc vous conter une histoire : la mienne.

Je suis née dans les belles contrées d’Ydrasil au sein d’une famille de la haute société. Mon père possédait d’immenses terres d’où il tenait sa richesse depuis des générations. Il y avait des champs cultivables ainsi qu’une vigne. Mes ancêtres avaient bâti un domaine prospère et fertile, et leurs descendants avaient continué. Domaine réputé et famille respectée, c’était un grand honneur de naître parmi elle. Oui, « était ». Je parle d’elle et de tout le reste au passé car, malheureusement, il n’en reste plus rien aujourd’hui. Enfin, il reste moi mais pour ce que je suis devenue, je ne sais pas si je peux encore prétendre être de cette famille ou pouvoir reprendre mes terres. Mais je raconterai cela après. Donc, j’ai été élevée comme le voulait mon rang dans cette société. Mesurer mes paroles, être réfléchit surtout, faire bonne impression, être cultivée. J’avais la sensation qu’il fallait toujours être parfaite, ne pas avoir le moindre défaut qui pourtant, faisait partie de chaque être vivant sur terre. La chance avait voulu que j’aie des parents adorables, très aimants et simples. Je n’ai jamais dû faire semblant et mon père m’a enseigné à rester moi-même. Cela ne m’empêchait pas, bien entendu, de faire honneur à ma famille et à me montrer digne de mon statut social.

Ce domaine, je l’aimais et j’entretenais de bonnes relations avec les autres nobles même si pour certains, c’était afin d’éviter des négociations tendues en cas d’échanges commerciaux. Il ne fallait pas croire que tout était beau dans ce milieu, bien au contraire. Le but était d’avoir un maximum d’alliés. Les relations amicales n’existaient pas vraiment, ou si peu. Mes amis masculins étaient devenus des potentiels prétendants, quant aux filles, des ennemies presque si elles ne devenaient pas des pimbêches. Je préférais donc me consacrer aux relations diplomatiques et à la gestion de mes terres. Un jour, j’en étais conscience, j’allais reprendre le flambeau. Etant la seule héritière, je devais faire en sorte de me montrer apte à diriger ce domaine. Je ne craignais pas un mariage arrangé car les femmes de ma famille ont toujours régné sur ces terres s’il n’y avait pas d’héritier mâle. Nous étions privilégiées, je le savais mais jamais nos ancêtres n’avaient osé prétendre que les femmes n’étaient bonnes qu’à donner des enfants. Non, nous étions capables tout comme les hommes. Ces terres étaient les miennes et j’en étais fière.

Cependant, mon père était inquiet pour moi. J’avais beau savoir tenir le domaine, j’étais jeune et naïve, et trop bonne, ce qui faisait de moi quelqu’un d’influençable. Mes sujets me respectaient, mais le monde était vaste et les individus souvent peu honnêtes. Voulant éviter une catastrophe avec un prétendant mal choisit, il me présenta à l’un de ses amis. J’osais à peine repousser ces hommes qui m’approchaient, refusant de les froisser tout en leur expliquant que je n’étais pas intéressée. Le problème avec ce genre d’individus, c’était qu’il fallait être ferme et peu importait de blesser leur égo. Le but était alors de me protéger et de faire comprendre que je n’étais pas à vendre. Cet homme venait du Tolväar mais avait quitté ces terres depuis bien longtemps. Il avait rencontré mon père lors d’une chasse où il lui sauva la vie. Ils étaient amis depuis de nombreuses années désormais. Jamais personne ne s’était questionné à son sujet. L’unique chose qu’il nous avait dévoilée était qu’il avait été chassé de chez lui car il avait des valeurs différentes. Il était donc venu se réfugier en Ydrasil. Dès le début, je me suis bien entendue avec lui et en devenant adolescente, c’était à lui que je confiais mes secrets.

Et l’un des plus anciens secrets est d’avoir un ancêtre divin, enfin, c’est ce qui est dit en tout cas. Depuis quand et qui ? Cela, je l’ignore et je crois que je ne le saurai jamais. Tant pis, cela ne m’a jamais empêché de vivre. Notre magie est passée de génération en génération, une magie qui effrayait et c’était pour cela que jamais ma famille, ni même moi, ne l’avions fait agir. Elle joue sur la colère des individus, sur leur envie de vengeance inassouvie pour x raisons. Elle accroît leur haine et leurs envies de vengeance, valables ou non, jusqu’à ce que l’individu, trop aveuglé, passe à l’acte. J’ai toujours eu peur de ce pouvoir, moi qui étais si douce autrefois. Aujourd’hui, je l’assume totalement et je le considère comme une partie de moi.

Une légende racontait qu’un malheur s’abattrait sur notre famille. Un Dieu s’était épris d’une humaine avant de disparaitre avec son enfant. Le Dieu a alors jeté une malédiction sur ses descendants et un jour, l’un d’eux mènerait la chute de la lignée. Pour nous tous, cela n’avait été qu’un conte, une histoire racontée aux enfants pour leur faire peur. Je n’y ai jamais cru et pourtant, un triste malheur s’est abattu sur ma famille et mes terres. Beaucoup m’ont jugé comme responsable, je le suis encore pour certains mais le coupable, ce n’est pas moi. J’ai hurlé mon innocence, en vain. Mes sujets et les nobles voisins ont voulu m’exécuter, me brûlant vif pour un crime que je n’ai pas commis. En cela, aujourd’hui, je crie vengeance, voulant condamner des alliés qui auraient dû m’aider mais qui m’ont jugé.

Tout a démarré lorsque mon père a décidé d’organiser une cérémonie. J’avais dix-neuf ans et j’étais seule. Son objectif était de me trouver un homme digne de moi et les invités avaient été bien sélectionnés. J’étais pourtant apte à diriger le domaine sans époux. Je n’avais pas compris ce choix et je l’ai détesté. J’ai hurlé que je le maudissais et que je ne laisserais personne me prendre mes terres, qu’elles étaient à moi et à personne d’autre. J’aurais mieux fait de me taire ce jour-là car des individus mal intentionnés se sont servis de mes paroles afin que tout se retourne contre moi. Mes parents sont morts lors d’un voyage, pris dans une embuscade, assassinés. J’ai pleuré leur mort et jamais je n’avais été aussi malheureuse de toute ma vie. Les funérailles ont été sobres et dignes, et les ennuis ont commencé.

Il y a eu des accusations contre moi et mes paroles comme preuves. J’ai nié en bloc. Au début, je n’avais pas compris pourquoi cette agitation mais certaines personnes avaient mis en avant le fait que je détenais un pouvoir dangereux, que mes parents n’étaient que les premiers d’une longue liste car mon objectif était le pouvoir. Le seul moyen de m’arrêter était de me tuer. Le domaine a alors été envahi et brûlé. Apeurée, je suis restée cloitrée chez moi, ne sachant que faire face à une telle situation qui m’échappait. Ces gens, ces habitants, je les ai protégés, j’étais leur amie. Comment un tel revirement était-il possible ? Personne ne m’avait aidé, personne ne m’avait écouté clamer mon innocence et enquêter sur un quelconque complot. Je me suis retrouvée seule, terriblement seule. Tout ce que je me souviens de cette nuit-là est qu’une poutre s’est effondrée sur moi, et je me suis évanouie.

A mon réveil, j’étais perdue, ignorant où je me trouvais. Il faisait froid et j’avais une forte envie de pleurer. A mes côtés se trouvait l’ami de mon père et m’a rapidement expliqué ce qui s’était passé. Le domaine, les flammes et tout qui s’était écroulé. Je voulais retourner là-bas mais il m’en dissuada, me faisant comprendre que je serais traquée comme un animal. Tous pensaient que j’avais fait assassiner mes parents et que je portais le mal en moi avec ce pouvoir dont je ne m’étais pourtant jamais servi. Comment les Hommes pouvaient-ils réagir de la sorte ? Sans preuve, sans rien mais accusant malgré tout, accusant et condamnant à mort. J’ai prié les Dieux de me venir en aide, en vain. Je n’eus aucune réponse, aucun soutien, comme s’ils approuvaient le choix des villageois et me demandant de partir. Je n’avais plus personne, alors j’ai accepté de suivre le fidèle ami de mon père. Il décida de m’emmener chez lui, dans son domaine…à Tolväar. Il m’informa alors qu’il avait hérité du domaine de ses parents à leur mort, il était en réalité un grand Seigneur du royaume. Soit, je ne pouvais pas faire autrement. Il était désormais l’unique personne que je connaissais et de confiance aussi, je n’allais pas refuser son hospitalité et sa protection. Il m’a soigné mais je garderais à vie une vilaine cicatrice dans le dos. Avec le recul, je dois avouer que j’aurai dû me méfier de lui depuis longtemps. Depuis le début, il nous a tous manipulé, les villageois, mon père et moi-même. Tout ce qu’il voulait, c’était d’avoir un beau pigeon à plumer.

Jamais il n’avait été exilé, banni par sa famille, loin de là. Il était un fin manipulateur, egocentrique qui ne désirait qu’une seule chose : faire le mal autour de lui. Le destin avait voulu qu’il croise le chemin de mon père, obtenant sa confiance. J’ai cru à tous ces mensonges et ces promesses qui n’étaient que des paroles en l’air. Vivre au Tolväar m’a changé. Je suis devenue plus forte, moins naïve mais je l’ai épousé. Quelle folie ! Pas par amour, non, pour une promesse, encore une qui n’était qu’un pur mensonge. J’ai cru qu’il lèverait une armée afin que je récupère mes terres et que je trouve le responsable de ce désastre. Au fur et à mesure, je perdais patience et il appréciait cela. Il disait que je devais être moi-même et ne pas avoir peur de ce que j’étais : une femme avec un fier pouvoir. Après le mariage, il m’a mené la vie dure, m’ignorant, me rabaissant et j’usais de plus en plus de ma magie. J’ai appris à la connaitre et à ne plus en avoir peur. J’étais déchirée par la perte des miens, par ces nouvelles terres que je ne connaissais pas et par le fait que tous que j’avais considéré comme des alliés m’avaient tourné le dos. Et les Dieux, ces Dieux qui devaient nous guider, où étaient-ils à ce moment-là ? Pour la première fois, j’ai compris ce qu’était la colère. J’ai été transformée, complétement transformée et j’ai tué. Oui, j’ai tué.

Cet homme en qui j’avais eu confiance avait été le cerveau de tout cela. Il a fait assassiner mes parents et a répandu toute cette rumeur sur un pouvoir maléfique. Il avait tout orchestré et j’ai agis, par haine, par vengeance, par besoin d’assouvir un sentiment si intense qu’il était impossible de rester sans réagir. Ce jour-là a achevé ma transformation. J’ai gouté au sang et à la mort, cela faisait du bien et je n’allais pas m’arrêter maintenant. Il n’était en fait que le premier parmi toute une liste. Un jour, je retournerais en Ydrasil afin de faire payer ceux qui m’avaient fait du mal, qu’ils soient humains ou Dieux car oui, ces Immortels étaient responsables autant que les autres et je les haïssais. J’ai libéré mes sentiments et mon pouvoir, il a fait de moi ce que j’aurais dû être, ce que ma famille était en réalité. Il m’a rendu plus forte.

Aujourd’hui, je suis la Dame du domaine de mon défunt époux, le dirigeant d’une main de fer mais avec justice. Il est inutile d’avoir une révolte sur les bras. Politique, négociation et bien d’autres encore, rien ne m’échappe. Je ne laisse rien au hasard et j’encourage ce conflit avec Ydrasil, ainsi qu’une guerre que j’aimerai voir éclater. J’offre un soutien financier et matériel, et j’ai des espions dans les autres royaumes, notamment sur ce qui étaient autrefois mes terres. Je reprendrai ce qui me revenait de droit et je ferai comprendre à mes anciens alliés qu’ils ont eu tort. Je rêve de ce jour où Ydrasil tombera sous le pouvoir de notre Dieu-Maître. J’ai totalement renié ces Dieux d’Ydrasil que j’ai vénéré, ils ne sont plus rien pour moi. Ils se sont détournés de moi, ils ont ignoré mon appel à l’aide quand j’en ai eu besoin, alors je leur tourne également le dos, à eux et à tous ceux qu’ils protègent.


     

   
Identité

GROUPE :
Mortel
MÉTIER :
Dame
RACE :
Humain
ROYAUME :
Tolväar, mais Ydrasil est ma terre natale.
AFFILIATION (réservée aux dieux) :

NAISSANCE/PARENT(s) :

Parents humains, nobles d’Ydrasil.
ÂGE :
33 ans
SEXE :
Femme

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES :

Je sais me servir des armes blanches : épées, dagues. J’ai appris à manier l’épée dès mon plus jeune âge dans le but de savoir me défendre. Avec le temps, je suis devenue une fine larme et il est préférable de ne pas me provoquer. Mon épée est légère pour un maniement plus facile, se tient à une main et je m’en sers aussi bien de la main droite que de la main gauche.

CARACTÉRISTIQUES MAGIQUES :

J’ai hérité d’une dose de magie par un ancêtre lointain, personne ne connait vraiment son identité. Son pouvoir s’est estompé de génération en génération mais j’en garde une trace. Il est en lien avec la haine des individus, cependant, il faut une condition bien précise pour qu’il agisse. Il faut qu’il y ait une forte envie de vengeance. Une vengeance non assouvit mais bien entrée dans l’esprit de la personne. A partir de ce moment, quand je le désire, j’accentue ce sentiment de haine jusqu’à ce que la proie, trop aveuglée, réagisse. Par la suite, les actes et les paroles engendrés font le reste.

AUTRES CARACTÉRISTIQUES :

Abysse est un aigle qui me suit partout. Je l’ai trouvé blessé il y a cinq ans alors qu’il ne savait pas encore volé. Je l’ai alors soigné et protégé, au final, il n’a jamais voulu repartir. Il vit aujourd’hui à mes côtés, devenant un fidèle allié. Il mesure entre 70 et 80 cm en longueur, et a une envergure de près de 175 cm. Son plumage est brun, mais les rémiges de ses ailes et de sa queue sont d’un brun noir. Il est méfiant avec les étrangers, les surveillant du coin de l'oeil et s'il y a une menace, il n'hésite pas à attaquer, animal ou humain.

DESCRIPTION PHYSIQUE :

Je suis une noble dame. Je ne revête que des vêtements dus à mon rang, le mettant en valeur et me donnant une grande fierté. Les robes, qu’elles soient fines et légères en été, ou chaudes et lourdes en hivers, sont richement décorées avec des fils d’or ou d’argent brodés. Je ne mets jamais de pantalon, sauf durant les longs voyages pour une question pratique. Mes cheveux sont blonds avec quelques décorations comme un diadème. Ils sont souvent détachés mais j’aborde une coiffure digne en cas de réception. Quant à mon physique en tant que tel, il est normal. Il n’a rien d’exceptionnel. Je l’entretiens grâce à mes cours avec mon maître d’armes. Je me suis fait beaucoup d’ennemis, il est nécessaire pour moi d’être capable de me défendre que ce soit par les armes ou par mon corps. D’ailleurs, il en a vu des coups et j’en garde quelques traces.

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :

J’ai été douce et aimante autrefois. Aujourd’hui, bien des choses ont changé même si j’ai des restes de mon éducation passée.

Loyale, juste et protectrice. Si le but d’avoir des terres est de les laisser agonir, alors autant ne pas en détenir. À ceux habitants sur mon domaine, j’offre refuge et justice. Je veille sur le bien-être de mes sujets car je suis conscience que j’ai besoin d’eux afin de préserver ces terres. Gare à ceux pénétrant sur mon territoire afin d’y semer le trouble ou la mort. Je vois en cela une provocation qui mènera à la traque et à l’exécution du coupable, surtout que je ne trahis jamais mes promesses. Ma parole est sacrée et si, par malheur, je la romps, c’est pour une raison valable. Cela vient souvent d’une trahison et l’individu en paye de sa vie. Non, ces qualités ne signifient pas que j’épargne des vies dans la mesure du possible, bien au contraire. Pour préserver l’acquis de mon domaine, il faut être tranchant et certains vous diront qu’il y a un problème de compatibilité mais pour moi, tout est normal et naturel.

Autoritaire et froide. Quand j’ordonne, il faut exécuter, je pardonne rarement une désobéissance et un échec, surtout venant d’une personne qualifiée de apte. Je ne mâche pas mes mots, je n’hésite pas dans mes paroles. On comprend aisément lorsqu’aucune discussion n’est possible. Je suis pourtant ouverte d’esprit mais dans certaines circonstances, je donne le dernier mot sans détour. Des proches pourront dire que je suis parfois distante, inaccessible et j’avoue que je ne vois pas où est le mal en cela.

Diplomate. C’est nécessaire au vu de mon rang. Je participe aux réunions de négociations commerciales ou fiscales lorsque certaines décisions affectent tous les Seigneurs de Tolväar. Au quotidien, je négocie le commerce avec certains nobles autour de mon domaine ou plus éloignés même si je délègue ce domaine, ou même un prisonnier. Si un individu est arrêté sur mes terres, je ne rechigne pas à le renvoyer chez lui mais non sans contrepartie. Très impliquée dans la vie politique, il n’y a personne de désigner pour s’occuper de cette tâche à ma place. Rien ne doit être laissé au hasard car un rien pour tout faire sombrer, alors je ne laisse personne décider sans mon aval. En cas de rassemblement, je me déplace en personne. La politique est quelque chose de sacrée, je m’en réserve le droit absolu. De plus, je m’intéresse de près au conflit avec le royaume d’Ydrasil, attendant le bon moment afin de frapper à mon tour car j’ai des comptes à régler avec lui.

SIGNE PARTICULIER :
Une cicatrice dans le dos, une brûlure plus exactement.
   
   
À propos de vous

     
L’unique chose que je dirai, c’est que je suis le DC d’Eleya  Razz 
   

   
Test RP

   
Un court petit rp est souhaité pour les rôles importants, afin de vous aider à vous immerger dans votre personnage. De plus, cela nous aidera à percevoir votre style d'écriture :)Si vous ne jouez pas un Dieu Maître ou un Dieu Supérieur, vous n'êtes pas obligé de le rédiger.
   ©️ _Viviie.


Dernière édition par Ailinel Shamin le Jeu 24 Avr - 22:04, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailinel Shamin
Esprit de vengeance, Dame de Tolväar
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Dim 20 Avr - 18:17

Voilà, je pense que je n'ai rien oublié ^^. Fiche terminée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Vheïrom
Fureteur turpide
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 02/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Lun 21 Avr - 3:52

Re-Bienvenue noble dame, je suis votre obligé ~ ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Ailinel Shamin
Esprit de vengeance, Dame de Tolväar
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Lun 21 Avr - 16:27

Merci Smile Faudra qu'on se fasse un rp  Twisted Evil 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Caducie
Déesse du gel et du froid
avatar

Messages : 18
Date d'inscription : 16/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Lun 21 Avr - 16:35

Rebienvenue ^.^
Il faudra aussi nous faire un rp, ma chère, l'un de ces jours. Les dames et honorables sont fortes rares, surtout dans nos terres dévastées ♥

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Ven 25 Avr - 21:16

L'adepte des fiches longues a encore frappé! :p

Je pense qu'avec Eleya, tu as bien compris le background du forum, donc y'a rien à redire dessus ^^Tu as même bien utilisé les informations qu'on a mis à ta disposition

Et si tu le souhaites, tu pourras même étoffer la façon dont les cérémonies sont célébrées ou à quelle tradition du Tolväar ton histoire se rapporte, dans le topic concerné Smile

Voilà, voilà, ainsi je te revalide!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodalie
Maîtresse d'Ydrasil – Déesse
de la Magie et de la Lumière
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Ven 25 Avr - 21:18

Jolie fiche, re-bienvenue à toi ! :)Toujours un plaisir de te voir si investie ^^


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vanalheim.forumactif.org
Ailinel Shamin
Esprit de vengeance, Dame de Tolväar
avatar

Messages : 16
Date d'inscription : 18/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   Mar 29 Avr - 12:46

Merci beaucoup  Very Happy 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)   

Revenir en haut Aller en bas
 

Ailinel ~ Dame de Tolväar (Terminée)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: Registre des personnages :: Présentations :: Présentations validées
-