AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Tumulghor
Dieu des Chênes et
des Arbres anciens
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]   Mar 27 Mai - 22:15

Parfois le désir ne pouvait se soustraire aux faiblesses de l’esprit, engendré par les peines, souffrances de l’existence des éternels, malmenés malgré eux par les manigances des sbires abyssaux. C’est avec peine que le protecteur parvenait à contenir ces algarades qu’il ne pouvait ignorer, une simple présence suffisant à éveiller en lui mille fureurs. Il s’avouait impuissant face à ces accès de rage et souvent, craignait qu’il puisse en retour occasionner plus de mal que la menace en aurait engendré initialement. Suite aux dernières luttes, il jugea nécessaire d’effectuer une retraite discrète vers son premier domaine, celui qui le vit naître sous son état de simple végétal, dénué alors d’esprit comme l’entendraient les charnus vadrouilleurs. Presque deux années s’étaient écoulées depuis que Tumulghor avait repris racine, s’abandonnant à un repos plus profond que de coutume, allant jusqu’à ne plus entendre les bois l’appeler. Fait d’autant plus inquiétant, un pèlerin ayant pénétré son domaine fut incapable d’entrer en contact avec ce dernier. Le Dieu était resté inerte, inatteignable et autour de lui, nombre végétaux s’y étaient entrelacés, leur croissance renforcée par la présence divine, le lierre, profitant de l’occasion pour se développer sur le gardien lui-même que l’on finit par ne presque plus pouvoir distinguer dans la masse.

Dans son sommeil, la créature cherchait l’apaisement, notion qui lui était naturellement étrangère, ne culminant qu’à un fragile équilibre entre la retenue et la hargne, sans cesse rattrapée par les craintes d’invasions et déforestations et ce n’était que depuis peu que son esprit avait pu retrouver la paix. Son absence exceptionnelle avait permis la récursivité des atteintes au territoire silraeni et parmi le triumvirat, il était le seul à réellement prendre le problème à bras le corps. Peut-être espérait-il par son inactivité que la menace grandissante parvienne jusqu’à Meruwan, ne se sentant jusque-là que trop peu concerné par les intrusions répétées pour agir personnellement. Une attitude qui avait pour effet d’exaspérer au plus haut point Tumulghor qui ne pouvait ne serait-ce que comprendre un tel désintérêt de son père pour son propre peuple.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloem
Déesse des Floraisons
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/05/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]   Mer 28 Mai - 0:50

Bloem
There are flowers in my room and they don't need a job
They just need time to grow and die


Depuis toujours et à jamais, Bloem contemplait. Dans ce royaume semblable à un éden, sa saison était venue à nouveau, et avec elle toutes les couleurs de la vie. Ces couleurs, elle les abordait aujourd'hui dans la chevelure de sa forme humaine, choisie en ce jour pour profiter du plaisir de fouler de ses pieds nus le sol des Hauts Bois. Elle marchait au milieu des arbres, minuscule parmi les géants, vêtue d'une simple robe blanche et vaporeuse. Si la déesse avait un défaut, c'était sans aucun doute la coquetterie, mais de façon toujours subtile, et elle était ce jour-ci plus que satisfaite de son apparence. Suivie par divers animaux de la forêt, principalement de petits rongeurs, elle était également accompagnée de deux fées dont les bavardages l'amusaient au plus haut point. Pour compléter le tableau, le contact de sa peau sur le sol suffisait à faire pousser de minuscules fleurs, laissant dans son sillage des empreintes de pas colorées.

Elle n'était pas en ces lieux par hasard. Depuis plus de deux millénaires qu'elle côtoyait le dieu des chênes et des arbres anciens, elle le savait empreint d'un besoin de retourner parfois à sa forme première, et elle n'était pas sans connaître son lieu de prédilection. Cette fois-ci, la méditation du dieu chêne avait duré plus longtemps que d'ordinaire, et elle sentait parfois son pouvoir vaciller. Elle avait donc ressenti la nécessité de venir en ces lieux découvrir dans quel état il se trouvait. Elle qui ne se laissait jamais atteindre par les sentiments mauvais, elle était cependant concernée par son sort au point de prendre le risque de le déranger dans son recueillement, une offense qu'elle ne lui aurait pourtant jamais imposée par le passé. Mais même elle, dans la naïveté qui la caractérisait, sentait que les temps changeaient et que le danger était présent. Son père et maître du Silraen n'intervenant pas, Bloem se sentait dépassée par les évènements, et savait que Tumulghor était d'une nature plus solide qu'elle. Après tout, sa nature florale la rendait changeante, fragile - du moins pour une déesse -, tandis que lui était, tel un chêne, immuable. Du moins l'espérait-elle.

Après deux heures de recherche, elle finit par le trouver. Il semblait affaibli et s'était tant fondu dans la forêt qu'elle n'aurait sans doute pas pu le repérer si elle ne l'avait pas connu depuis si longtemps, et si elle n'avait pu sentir, même ténue, l'aura divine qui émanait de lui. Après avoir congédié les fées, dont l'allégresse n'était pas de mise, elle s'approcha du dieu sur la pointe des pieds et, doucement, posa une main délicate sur son écorce. Abordant comme toujours un sourire des plus doux, elle attendit, patiente, qu'il sente son contact et, s'il y était prêt, qu'il s'éveille enfin.

[HRP: désolée s'il y a quelques erreurs, il est un peu tard et je suis un peu rouillée côté rp. S'il y a la moindre chose que tu voudrais que je change, dis-le Smile]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Tumulghor
Dieu des Chênes et
des Arbres anciens
avatar

Messages : 60
Date d'inscription : 06/05/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]   Mer 28 Mai - 15:06

Bien que profondément ancré dans sa léthargie, une sensation familière effleura son esprit trouble. La torpeur dont il s’était épris s’étiolait lentement. L’énergie communicante émanait d’une identité divine qu’il aurait été difficile de confondre. Sa conscience flotta un long moment dans le vague, le temps d’émerger. Les quelques percées qu’autorisaient les plantes envahisseuses laissèrent l’opportunité de noter que les stries du divin commencèrent à s’animer d’une lueur émeraude. Après un instant le bois émit de profonds grincements, l’ensemble entamant de légers mouvements. Les racines se retroussèrent, laissant derrière elles les marques de leur précédente posture ; Tumulghor se redressa, ou du moins tenta de le faire, gêné par les végétaux qui s’étaient accaparés les lieux. Son regard prit à nouveau l’éclat des vivants, lui permettant de constater l’ampleur de son état. Il gronda, contraignant les opportunistes à abandonner leur étreinte, à l’exception du lierre. Il arracha ce dernier, se débarrassant de plusieurs mètres de cette plante, peut-être la seule qu’il ne pouvait apprécier, puis craquela en agitant ses membres engourdis par sa léthargie.

La pulsation de ces marques particulières, lente et douce s’affaiblit progressivement jusqu’à disparaître. Les yeux ambrés balayèrent les alentours dans le but de trouver la divinité l’ayant tiré de sa torpeur. Il dénota la myriade de couleurs qui attendait patiemment à ses pieds puis se pencha pour la saluer avec le rythme qui le caractérisait.

- Cela fait bien longtemps que je n’aie eu le plaisir de ta compagnie chère sœur. Je crains que si tu ne t’étais pas présentée ainsi à moi, j’aurais continué à flâner dans mes songes, car je dois bien admettre revenir de loin. Aussi oserai-je espérer que ta visite n’est pas annonciatrice de nouveaux malheurs pour Silraen.

Tumulghor en profita pour chasser çà et là la mousse qui le parcourait tout en se débarrassant de ce qui restait de lierre accroché à ses jambes, fulminant sur le parasite qu’il maudissait.

- La peste soit cette plaie. Cette chose aura un jour raison de moi !



[hrp : Mais non tout va bien !]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bloem
Déesse des Floraisons
avatar

Messages : 28
Date d'inscription : 15/05/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]   Dim 8 Juin - 23:21


Bloem se recula légèrement, tandis que le bois du chêne commençait à craquer et à irradier. Puis, dans un fracas assourdissant, le dieu sortit de sa léthargie et, lentement, se redressa. Grognant contre les bois le gênant, se débarrassa de tout ce qui l'encombrait, procédant avec douceur envers tous les végétaux sauf le lierre, que Bloem savait être la seule plante qu'il ne supportât pas. Peu à peu, il reprit de sa majesté originelle, et, au bout d'un moment, il fut tel que la déesse l'avait toujours connu: grand, puissant, magnifique.

- Cela fait bien longtemps que je n’aie eu le plaisir de ta compagnie chère sœur. Je crains que si tu ne t’étais pas présentée ainsi à moi, j’aurais continué à flâner dans mes songes, car je dois bien admettre revenir de loin. Aussi oserai-je espérer que ta visite n’est pas annonciatrice de nouveaux malheurs pour Silraen.

Bloem réfléchit un certain temps à sa réponse, temps durant lequel Tumulghor pesta contre le lierre. Elle savait ce qu'elle avait à dire, mais le formuler n'était pas chose aisée: elle ne voulait ni alarmer le dieu, ni lui cacher la réalité de la situation, et, surtout, elle voulait à tout prix éviter de donner l'impression que Meruwan était fautif en quoi que ce soit.

- Je ne serais pas venue te déranger sans de bonnes raisons, tu le sais. La première de ces raisons est que, bien entendu, je m'inquiétais pour toi. Et la seconde... Eh bien, elle est effectivement mauvaise pour Silraen. Les fugolls prennent du terrain, frère. Ils attaquent de plus en plus de villages, au point que je commence à craindre pour le peuple. Et notre père... Je pense qu'il ne se rend pas compte de la situation. Il n'agit pas.

Bloem se sentait, en cet instant, plus faible que jamais. Elle voyait chaque jour le royaume souffrir un peu plus, et elle se sentait chaque jour plus impuissante. Elle était faible, fragile, incapable de la moindre férocité. Elle savait que viendrait sans doute le jour qui la verrait forcée de prendre part aux combats, mais elle n'était pas comme son frère si solide. Lui pourrait agir, lui pourrait protéger le royaume. Elle, elle était frêle et inutile et, plus elle en prenait conscience, plus elle s'affaiblissait, envahie de sentiments négatifs.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Le Dormeur doit s'éveiller [Bloëm, libre]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» eau libre
» nouvelle poudre libre HD
» presse libre, l'appel de la colline
» Lecture libre et gratuite
» Mon bulletin de paie doit contenir des mentions obligatoires

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: .
-