AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Hiergon, Dieu des Maladies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Hiergon, Dieu des Maladies   Dim 6 Juil - 17:48


  

Hiergon

  
Dieu Supérieur du Tolväar, Dieu des Maladies

  
HISTOIRE 

        Le Tolväar fut, dès sa création par Nasil, un lieu de désespoir, de désolation et de souffrance. La magie qui le parcourrait était malsaine et maléfique. Saphomoth, Dieu-Maitre de la Gueule du Chaos, ne fit que renforcer les effets néfastes de cette magie avec ses expériences maudites. Ainsi la magie torturée et les sciences corrompues du Tolväar finirent par donner naissance à d’immondes créatures. Ainsi, dans les cimetières livides, des bactéries obtinrent, au contact de la magie sombre du Tolväar, des capacités d'évolution et d'adaptation infinies. Se nourrissant sans cesse de l'énergie maléfique environnante, elles évoluèrent jusqu'à devenir elles-mêmes complètement imprégnées de magie sombre. Elles parvinrent à prendre des formes humanoïdes, suite à de nombreuses mutations successives, et à devenir des sortes de petites divinités, immortelles, sans égaler un vrai dieu. Ces petits dieux, dont la puissance était ridicule face à celle de Saphomoth, étaient pourvus d'une ambition démesurée et chacun d'entre eux tentait de prendre l'ascendant sur les autres. 
        Ainsi une bataille sans merci débuta pour la domination et la survie, entre ses entités qui étaient pourtant une seule et même famille, née de la même magie. Des armes furent crées, certains dieux préférèrent apprendre à se servir de la magie. Au cours de sanglants duels, les vainqueurs tuaient les perdants, réduisant progressivement le nombre de divinités en compétition dans ce tournoi chaotique. Un de ces dieux mineur, qui se faisait appeler Bel-Koth, commença à prendre l'ascendant sur les autres grâce à ces exceptionnelles capacités au combat. Mais dans le Tolväar, tous les moyens sont bons pour arriver à ses fins. Aussi une des entités, Hiergon, plus intelligente que les autres, se rappela qu'elle était née bactérie et au lieu de combattre ses rivaux par les armes et le sang, elle commença à utiliser ses capacités pour affaiblir et empoisonner ses rivaux. En effet à force de tests, de recherches et de moult expérimentations magiques, elle finit par créer des bactéries qui une fois dans le corps des pseudo-dieux les affaiblissait assez pour qu'il puisse lui-même les achever ensuite, se transformant parfois lui-même en virus pour contaminer ses adversaires.
         Ainsi Hiergon créa la maladie.
        Lorsqu'il fit face à Bel-Koth, il l’affronta armé de sa faux et au bout d’un combat acharné, il fit croire qu’il était vaincu. En vérité il s’était transformé en bactérie et avait infecté Bel-Koth, qui mourut moins de deux jours après sa victoire. Ainsi il le tua et absorba son savoir et ses capacités au combat. Il parvint ensuite à créer un virus suffisamment puissant, et infecta peu à peu tous les autres dieux mineurs. Aussi il finit par vaincre et assimiler toutes les autres entités, chaque victoire renforçant ses pouvoirs et ses capacités. Ainsi lorsqu'il eut tué tous ses frères et sœurs, Hiergon, s’autoproclama Dieu des maladies et Seigneur des mouches. Il se réfère à cette période comme la lutte fratricide.
 
        Après cet épisode il fut rapidement considéré par Saphomoth comme l'un des dieux supérieurs du Tolväar. Le Dieu-Maitre, fut en effet, très intéressé par ses pouvoirs et il le reconnu comme dieu supérieur du Tolväar pour qu’il entre à son service. Hiergon ne souhaitait pas réellement servir Saphomoth mais ce dernier étant plus puissant et lui laissant une très large marge de manœuvre, il choisit de le suivre et rejoint pour cela le clan du Chaos.
 
        Hiergon décida qu’il lui fallait un laboratoire, pour mener ces expériences et créer de nouvelles maladies. Le bruit et l’agitation du Trône du chaos ou de Sivgardün ne lui convenant pas, il alla s’établir loin, dans des terres reculées : les cimetières livides, lieu où il était né et avait triomphé. C’est en cherchant l’endroit idéal qu’il tomba sur le nid de Diaval, le Manticore. Le Manticore était une créature magique, qui autrefois avait vécue en Ydrasil. Corps de lion à la queue reptilienne et aux ailes de dragon, il était autrefois admiré dans le royaume des cieux. Cependant il en fut chassé lorsqu’un humain insulta sa beauté. En effet, Diaval était très vaniteux et fut grandement vexé qu’un simple mortel ose remettre en question sa magnificence. Il ne fit qu’une bouchée de l’impertinent, mais une fois qu’il eut goûté à la chair humaine, il ne put plus s’en passer. Après avoir massacré un village entier et fut bannit dans les terres maudites du Tolväar, privé de ses ailes et de ses pouvoirs. Diaval, affaiblit s’installa dans les cimetières, désirant demeurer isolé, honteux d’avoir été exclu et ruminant sans cesse des plans de vengeance. Lorsqu’il rencontra le dieu lui offrit ses services à condition qu’il l’aide à retrouver ses pouvoirs. Hiergon accepta et le nid de Diaval fut la base du laboratoire. Il érigea ainsi une immense tour en obsidienne noire : la Tour Purulente.
        Hiergon ne put rendre ses pouvoirs au Manticore, il n’avait en tant que dieu du Tolväar, aucun contrôle sur les pouvoirs liés à Ydrasil. En revanche, à force de tests, d’infections et de contact avec la magie sombre du Dieu des maladies, Diaval devint une créature cauchemardesque, aux yeux rougeoyant et à la gueule hérissée de crocs aiguisés. Son pelage et sa crinière disparurent, sa peau se transforma en un cuir rougeâtre. Sa queue est désormais celle d’un scorpion, administrant un venin mortel à ceux qu’elle pique. Il n’a pas retrouvé ses ailes de dragon mais possède dorénavant des ailes semblables à celles des chauves-souris. Les fines membranes grises et tendues, peuvent le porter haut dans le ciel obscur du Tolväar.
        La présence de Hiergon dans les cimetières les rendit encore plus invivables qu’ils ne l’étaient auparavant. L’humidité et la chaleur ambiante, alliée à l’aura de Hiergon permirent aux bactéries en tout genre de se multiplier de façon exponentielle et quiconque pénètre les cimetières est désormais pris de fièvre puis d’hallucinations, rendant la tour quasiment impossible à trouver. A moins bien sûr d’être un dieu suffisamment puissant pour résister aux infections qui pullulent dans les marais, ou d’avoir été invité par Hiergon.
Après avoir construit sa tour et aidé Diaval, le dieu décida qu’il lui fallait des serviteurs dévoués. Il en vint ainsi à créer les Lakhans, des insectes à l’allure vaguement humaine. De couleur sombre, d’une taille avoisinant celle d’un être humain leurs bras évoquent ceux d’une mante religieuse et leurs ailes rappellent celles des mouches. Dotés d’antennes et de dents pointues et affutés, ils sont aussi appelés les semeurs de rage. En effet ils souffrent constamment de cette maladie et la transmettent à tout être qui subit leur morsure. Hiergon en a fait des êtres primitifs, capable de peu de réflexion qui fonctionnent de façon similaires aux fourmis, obéissant à leur créateur et sans aucun libre arbitre. Ils peuvent parler et sont assez intelligents pour pouvoir s’adapter et avoir un instinct de survie, mais c’est tout. Les « semeurs de rages », comme on les surnomme sont peu nombreux et complètement asservis. Ils ne sont en rien comparables aux fugolls de Saphomoth.
 
        A l’heure actuelle Saphomoth a chargé Hiergon d’aider ses fugolls en propageant des maladies en Silrean. Tout en collaborant avec les membres du clan du chaos, il cherche le moyen d’infecter, et de tuer, la végétation des terres silreani au moyen de virus ou de bactéries. Cependant la tâche n’est pas aisée, en effet il ne dispose pas au Tolväar de plantes similaires à la flore silreani, ce qui rend la mission complexe. 

  

Identité

GROUPE :
Dieu supérieur.

RACE :
Dieu

ROYAUME :
Tolväar

AFFILIATION (réservée aux dieux) :
Dieu des Maladies Courantes, des Virus Mortels et Épidémies, Seigneur des mouches

NAISSANCE/PARENT(s) :
Né de la science corrompue et des magies ancestrales du Tolväar.

ÂGE :
2500 ans

SEXE :
Masculin



CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES :
 


        Hiergon est combattant puissant. Agile et habile, il est doué pour le combat à main nues et se bat avec un style bien particulier. Dans les premières années de son existence, lors de la lutte fratricide, Hiergon comprit qu'il ne pourrait vaincre ses semblables en utilisant la barbarie et la puissance brute, domaines dans lesquelles sa famille excellait déjà. 
        Mais s'il est doué pour le combat à main nu, ses domaines de prédilection sont le combat à la faux et au saïs, ces poignards en forme de trident, dont il se sert soit comme de dagues, soit comme de griffes. Il maîtrise ces armes à la perfection et devient un adversaire létal pour quiconque, mortel ou non, une fois équipé d'une de ces deux armes. Sans cesse en mouvement, tournoyant sur lui même, on pourrait croire qu'il danse lorsqu'il se bat. Il combat ainsi avec agilité et même avec une grâce morbide, évoquant une danse macabre.

CARACTÉRISTIQUES MAGIQUES :
 


        Hiergon, dispose d'importants pouvoirs dans son domaine d'affiliation. Il est capable de propager toute maladie, par n'importe quel moyen. Il peut propager tous types d'infections, nocives ou non, ayant pour cible les humains, les créatures immortelles ou les dieux eux-mêmes. Evidemment infecter un dieu est complexe et il ne pourra tuer un dieu comme on tue un humain. Les bactéries qui infectent les humains ne sont pas les mêmes que celles qui infectes les dieux ou les créatures magiques. Il peut utiliser l'air, l'eau les animaux ou bien le sang pour transmettre ses maladies. De plus les symptômes n'ont pour limite que son imagination. Infection du sang, des poumons, de la chair, du cerveau. Allant de la simple toux à la putréfaction des chairs, en passant par les troubles digestifs, Hiergon est un véritable fléau pour les mortels, pouvant être à l'origine d'épidémies dévastatrices, ou de  maladies causant de lourds handicaps chez les nouveaux nés.
        Il dispose aussi de la faculté de retourner lui-même à l'état de bactérie, notamment pour infecter les autres dieux.
        Le plus souvent pour transmettre ses maladies, il utilise les tiques, les moustiques les rats ou les chauves-souris et par-dessus tout les mouches. En effet il est le seigneur des mouches, et celles-ci précèdent bien souvent son arrivée. Il prend la forme d'une nuée de mouche pour se déplacer, pour s'échapper ou même pour éviter une attaque.
        A force de tests et d'expériences il est lui-même immunisé contre tout type de maladie et contre la majorité des poisons. S'il ne peut guérir les infecter il peut influer sur l'évolution de la maladie ou supprimer la bactérie à l’origine d'une infection. De plus son sang constitue un antidote contre toute maladie, à l'image d'un vaccin... Mais peut dans le même temps en transmettre tout un tas d'autres.
 
AUTRES CARACTÉRISTIQUES :
 

Quant aux pouvoirs de Hiergon sur les autres dieux, on infecte pas si facilement un dieu. Il faudra la plupart du temps que Hiergon se transforme lui même en bactérie pour infecter le dieu. De plus il ne pourra pas se contenter de lui donner une angine, c'est impossible. il faudra créer une maladie particulière, par exemple une qui gène l'usage de la magie, et Hiergon ne pourra rien faire d'autre. Logiquement un dieu de la guérison ou versé dans la magie blanche sera très dur à infecter.
 
Enfin, en règle générale les maladies sont sensibles aux écarts de température. ainsi le froid pourra geler les bactéries, bien qu'il affaiblisse aussi les personnes les rendant dans le même temps plus sensibles au maladies. Les chaleurs extrêmes et le feu, en revanche carbonisent les bactéries et les virus. Le risque étant bien entendu de carboniser l'hôte du virus dans le même temps.

DESCRIPTION PHYSIQUE :
 



        Hiergon se présente souvent comme un homme encapuchonné vêtu d'une cape noire à la silhouette haute et élancée. Lorsqu'il prend cette apparence humaine, sa peau pâle et lisse est tendue sur un visage aux traits fins et anguleux. Son nez est long et droit, et ses yeux sont d'un noir abyssal. De longs cheveux noirs descendent jusqu'à ses épaules et sont d'un noir uniquement égalé par ses yeux. Ses lèvres fines sont souvent pincées et ses sourcils sont fins et haut, lui donnant un air hautain et supérieur. Son corps svelte est finement musclé comme l'impose sa façon si particulière de se battre.
Il est entouré par une lueur verdâtre : un nuage de bactéries, auquel se mêlent la plupart du temps des essaims de mouches.


DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :
 


        Souvent maussade, Hiergon est parfait dans son rôle de dieu du Tolväar. Intransigeant et impitoyable, ceux qui ont l'audace de le défier ne font pas long feu. Le dieu des maladies est plutôt taciturne et se met rarement en colère, cependant son ire est des plus dévastatrices et celui qui le fait sortir de ces gonds a peu de chances de passer l'hiver... Ou même l'heure prochaine. Toutefois malgré sa sévérité, il ne tue pas gratuitement. Il considère que ses serviteurs ne doivent mourir que s’ils ne sont plus utiles.
Peu enclin à la violence gratuite car celle-ci n'est pas nécessaire, Hiergon est avant tout un opportuniste, un calculateur. Il n'entreprendra une action que si elle lui rapporte un quelconque profit.
Diaval, le manticore, est son conseiller, et même ce qui se rapproche d'un ami. Il est surement la seule créature à pouvoir se montrer insolente avec Hiergon, sans mourir d'une tumeur dans les instants qui suivent. 

        Enfin, Hiergon n'a pas la mémoire courte et il aidera ceux qui l'ont aidé par le passé, ainsi s'il est un ennemis mortel il est un allié fidèle, ce qui est plutôt peu courant dans le Tolväar.
Hiergon ne veut pas être guidé par ses émotions et la retenue est son maître mot, logique lorsqu'on est aussi calculateur.

SIGNE PARTICULIER :
Optionnel.


À propos de vous

  


Bonsoir à tous ! Alors à propos de moi, ce que j'aime par dessus tout, c'est ne rien rien faire . en plus j'ai de sérieuses compétences dans ce domaine ! Sinon j'aime la lecture, le soleil, le sucre...
Ce que j'aime vraiment pas... le fromage et les batraciens. 
Plus sérieusement je ne fais pas du rp depuis longtemps mais pour l'instant j'adore Very Happy
Par rapport au site, j'ai décidé de m'inscrire parce que déjà, à la base, j'aime bien la mythologie et ensuite parce que le site est vraiment sublime ! C'est clair, on s'y retrouve bien, l'histoire est intéressante et laisse pas mal de possibilités pour la suite, sans être trop compliquée à assimiler. En bref on s'approche dangereusement de la perfection ! Quoi j'en fais trop ? Mais non pas du tout !
Voilà, pour terminer ma présence sur le site : à peu près tous les jours pour l'instant, à partir de la rentrée je serais surement moins présent mais on devrais rester vers les quatre jours par semaines.


Test RP

Qui es-tu, toi qui oses me défier ?
- Hierdon, répondis-je simplement.
- Bien, tu n’es pas très bavard, c’est aussi bien. J’en aurais fini avec toi plus rapidement ! 
- C’est ce que nous verrons.
- Ah ! S’exclama-t-il, je suis le Monstre Cornu, l’Invaincu, et bientôt votre seigneur à tous, tu ne verras que ta défaite ! »  
        Et il chargea. D’une rapide roulade sur le côté je l’évitai et, à peine relevé, je visais ses jambes, d’un mouvement ample de ma faux. Il bloqua sans difficultés avec son marteau qu’il leva ensuite au-dessus de sa tête avant de l’abattre avec force sur le sol de pierre de l’arène. Le sol se fissura et des éclats de pierre s’élevèrent puis me foncèrent droit dessus. Me baissant avec souplesse, j’esquivai les éclats. Sans perdre un instant, je tournai sur moi-même, tenant ma faux à bout de bras. Il me bloqua de nouveau avec son immense marteau. Moi je ne pouvais bloquer son marteau avec ma faux, elle se briserait à coup sûr. J’étais donc obligé de le tenir à distance et de me contenter d’éviter ses coups violents. Le duel se poursuivit ainsi pendant près d’une demi-heure. Je sautais, je virevoltais, ma cape tournant autour de moi, tandis que lui enrageait de ne jamais me toucher, ses coups devenant de plus en plus violents. A mesure que le combat durait, d’autres combattants vinrent observer la lutte. Peu me connaissaient, je ne m’étais guère fait remarquer dans cette guerre pour le pouvoir qui nous opposait les uns aux autres. En revanche tous étaient curieux de l’issue du combat par rapport à Bel-Koth. Il était rare de voir quelqu’un tenir tête aussi longtemps au monstre cornu.
        Ma capuche était tombée dévoilant mon visage d’albâtre. Je commençais à fatiguer à force de sauter et de tourner dans tous les sens. Bel-Koth loin de sembler fatigué frappait avec toujours plus de force. Puis enfin, la lame verdâtre de Virulence l’égratigna sur le haut du bras. J’avais gagné. Mais il en profita pour se saisir de ma faux et me désarçonner.  Je tombai hors de l’arène, et ma faux m’échappa. J’allais me saisir de mes saïs, mais en surplomb, Bel-Koth hurla de rage et leva ses bras. Les rochers qui l’entouraient, vestiges de nôtre lutte, s’élevèrent dans les airs et lorsqu’il qui baissa ses bras prestement, les rochers en suspension s’abattirent sur moi pour m’enterrer vivant. J’étais écrasé sous le poids de la roche. Bel-Koth cria sa victoire.
 
        Qu’il était sot ! Il avait oublié que lors de notre naissance, nous n’étions que des bactéries. Au moment où les rochers auraient dû me broyer je m’étais transformé en mouche. Ma, soi-disant, tombe était loin d’être étanche et je parvins rapidement à trouver la sortie. Je pus voir les autres dieux qui étaient venu observer l’issu du combat se prosterner devant Bel-Koth victorieux. Ils avaient vu son pouvoir et le reconnaissaient comme leur souverain. Le monstre cornu, avec un air satisfait de dressa un trône de pierre sur lequel il prit place avec suffisance. Il s’autoproclama roi. Je volai vers lui. Evidemment, il ne pris pas garde à une simple mouche. Nous étions au milieu d’un marais, les mouches étaient plus que courantes. Je me posai sur sa blessure à l’épaule et me métamorphosai en bactérie.
 
        J’étais dans son sang. Maintenant il fallait que je le tue, de façon assez douloureuse pour l’exemple, mais pas trop lentement. Je ne tenais pas à rester indéfiniment dans ce corps indigne de moi. Me multipliant à l’infini, j’envahissant tout son corps, son système sanguin, ses muscles, son cerveau. Il était né comme moi, aussi je pouvais comprendre comment marchaient ses pouvoirs, ses capacités au combat. J’intégrais son savoir.
Quelques heures après sa pseudo victoire, il était victime d’éruptions cutanées. Son cuir devint douloureux et cloqué. Ensuite vinrent la fièvre et la transpiration. Puis encore quelques heures plus tard, commençaient les lésions cutanées. Son cuir se fendait en divers endroit, le faisant saigner, dévoilant sa chair. Toujours assis sur son trône il commença alors à s’inquiéter. Les autres dieux regardaient avec une fascination morbide leur nouveau roi décliner, Aucun n’osant cependant l’aider ou le tuer pour prendre sa place.
        Enfin une heure après les premières lésions,  la nécrose commença. Ses tissus se gangrenèrent et il commença littéralement à pourrir sur place. Bel-Koth hurlait de douleur, maudissant ses frères et sœurs et le Tolväar. Personne n’osait s’approcher de lui, de peur d’être contaminé.
En moins de deux heures, la nécrose avait gagnée tous les tissus, et le monstre cornu, l’Invaincu mourut en hurlant de rage et de douleur. Le haut de son corps se détacha de ses jambes et chut à terre, exposant au passage l’intérieur du corps du dieu dont l’état de putréfaction fit reculer la foule de dieux présents, dans un mouvement de dégoût. Toutefois je n’avais pas finis.
Soudain, une multitude de mouches jaillirent du corps du dieu pourris, volant partout, allant au-devant des dieux présents, dont certains commencèrent à fuir. Il en sortait toujours plus et certaines commencèrent à s’agglutiner les unes aux autres devant le corps de Bel-Koth formant peu à peu une silhouette à l’allure humaine. Ainsi, je finis par apparaitre devant l’assemblée médusée, qui tentait tant bien que mal de repousser l’invasion de mouches. Je déclarai simplement, faisait naître la terreur dans les yeux de certains de mes semblables :
« Je suis Hiergon, Dieu des maladies et Seigneur des mouches. Maintenant mourrez ! »  
 
        Il me fallut peu de temps pour contaminer tous les membres présents. Ayant infiltré le corps de Bel-Koth, je savais désormais comment nous étions faits et peu d’efforts me furent nécessaires pour répandre la maladie à travers tout le cimetière, tuant ainsi tous mes frères et sœurs. J’étais le dernier. Le survivant. Une odeur de putréfaction flotta au-dessus des cimetières plusieurs mois après le dernier mort. J’avais acquis assez de savoir et de compétences pour être un vrai dieu dorénavant. D’ailleurs, Saphomoth était du même avis. Après cette lutte fratricide, il me fit rejoindre le clan du chaos. J’étais définitivement devenu, l’un des dieux supérieurs du Tolväar. 

© _Viviie.


Dernière édition par Hiergon le Lun 11 Aoû - 18:02, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Dim 6 Juil - 20:31

OUIIIIIIIII! ENFIIIIIN!

Un autre pote dieu du Tolväar! Je commençais à me sentir un peu seul... *snif*
Mais maintenant que tu es là, tout va bien! Et en plus, tu n'as pas pris une tarlouze. J'aime la manière dont tu as tourné le personnage de Hiergon. L'aspect scientifique morbide me plaît beaucoup. De plus, tu sembles avoir une belle plume.

Hâte de pouvoir enfin RP avec un confrère! Very Happy

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Mar 8 Juil - 17:20

Voilà fiche terminée. Je me tiens à vôtre disposition pour toute correction, précision ou changement nécessaire  Very Happy 
Bon, j'espère que je suis bien resté dans le personnage et que je n'ai pas trop brodé, notamment pour le "Seigneur des mouches" (non ce n'est pas plagié sur Belzébuth, c'est un hommage bien sur  Razz ). Normalement j'ai corrigé les fautes mais vu comme je suis doué pour taper à l'ordinateur il en reste peut être, n'hésitez pas à me le dire et je corrigerais de suite !

 Ahah merci Néképech ! T'es pas mal non plus ! Vivement qu'on commence le Rp et qu'on botte les fesses de tous ces gentils, cher collègue !
Tolväar POWER ! go !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kaïla Irkièl
Prêtresse des dieux de Silraen
avatar

Messages : 88
Date d'inscription : 29/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Mar 8 Juil - 18:15

Bienvenue vilain monsieur !
Dieu des Maladies, hum ? Pfff pfff pfff Suspect 

_________________

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodalie
Maîtresse d'Ydrasil – Déesse
de la Magie et de la Lumière
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Mar 8 Juil - 22:29

Bienvenue à toi ! Puisqu'il s'agit du personnage de Saphomoth, je lui laisse le soin de s'occuper de ta fiche Smile Je te souhaite un excellent jeu parmi nous !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vanalheim.forumactif.org
Vheïrom
Fureteur turpide
avatar

Messages : 75
Date d'inscription : 02/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Mer 9 Juil - 1:41

Owhi, quelle hideuse idée qu'un dieu des maladies *adorrrre* Bienvenue à toi ~
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Jeu 10 Juil - 14:32

Merci beaucoup à vous tous Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Mar 15 Juil - 22:03

Bienvenue bienvenue !

Eh bien, je peux dire sans nul doute que je n'aurai pas fait mieux ! :o J'ai trouvé l'atmosphère glauque très immersive, tout aussi purulente que tes pouvoirs. On sent aussi que ton personnage a le sens du spectacle, comme le mien x)

J'ai failli mettre un bémol à l'évocation de ton armée personnelle mais je me suis dit qu'après tout, pourquoi pas...Ça ne fera qu'un peu plus de challenge pour les autres royaumes :p

En tous cas pour moi c'est un grand OUI!

Que celui qui s'oppose à la validation se taise ici ou se taise ailleurs!


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Mer 16 Juil - 14:23

oooooh tous ces compliments Merci merci merci Very Happy 
Les lakhans sont plus des serviteurs qu'une armée personnelle point d'inquiétudes ! Ils sont plus la pour le style qu'autre chose Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodalie
Maîtresse d'Ydrasil – Déesse
de la Magie et de la Lumière
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Dim 20 Juil - 10:06

On dirait que Sapho ne t'a pas mis ta couleur... Je m'excuse pour ce désagrément, tu es libre d'arpenter nos terres ! ^^
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vanalheim.forumactif.org
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Dim 20 Juil - 10:34

Beh en fait j'attendais ton sceau de validation x')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Dim 20 Juil - 20:03

merci bien ! pas de soucis Very Happy
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   Dim 27 Juil - 12:22

Edit : j'ai changé la place de ma residence. Je quitte les marecages du passeur pour les cimetieres livides. Vu que le passeur est le frere de sverundi et qu'il va surement y avoir du grabuge la bas je trouve ca moyennement coherent d'y avoir vecu 2500 ans sans que ca gene puis me reveiller d'un coup, genre "c'est vrai qu'il est chiant ce passeur" 
Voila voila
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Hiergon, Dieu des Maladies   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hiergon, Dieu des Maladies

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Inviter à Dieu
» Le dépistage de maladies génétiques rares : sujet de mémoire orthophonique
» les inventeurs de maladies

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: Registre des personnages :: Présentations :: Présentations validées
-