AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Dim 3 Aoû - 17:22

Blood of the Innocents

Sur son immense trône d'adamantine, l'imposante silhouette de Nékèpech se tenait là, silencieuse, le dos posé sur le dossier du siège divin. Aux alentours, tout était également comme figé dans le temps et l'espace. Dans cette pièce, cette gigantesque salle, pourtant, une intense activité régnait. Juste devant ce dieu qui ressemblait à un îlot de sérénité, une petite créature se tordait de douleur, des gémissements de plus en plus semblables à des cris s'échappant de sa bouche dans un crescendo de plaintes. On pouvait voir son corps de faire lacérer de toutes parts, comme frappé par des fouets invisibles au cuir mordant. Des plaies s'ouvraient sans qu'une arme coupable ne se dessine aux alentours. C'était pour cela que le Cruel était calme.

De sa concentration naissaient les plaies.

Il aurait pu lui infliger n'importe quelle souffrance, n'importe quel supplice. Il n'en manquait pas dans son immense Palais. Mais pour une fois, il avait souhaité revenir aux bonnes vieilles méthodes; le supplice du fouet. Quelle invention archaïque, mais pourtant tellement efficace. Le concevoir avait été un pur bonheur pour le Prince des Larmes, qui avait réussi par cette action à faire entrer tout doucement le monde autour de lui dans une ère de souffrance, de bourreaux et de victimes, de supplices et de plaintes. Car tel était son destin; infliger tortures et mauvais traitements et pousser les mortels et les immortels au désespoir. Voilà pourquoi, selon lui, Nasil avait créé les dieux et leur avait attribué des pouvoirs. Pour s'en servir, et ainsi conduire le monde à l'avènement du Grand Dessein...

Sortant de ses rêveries, Nékèpech se concentra à nouveau sur le pauvre Elfe devant lui. Un Silraeni. Le mortel était à présent méconnaissable; son visage, magnifique autrefois, avait été à moitié dévoré par Amal, l'Engeance de la Faiblesse. Derrière ce qui fut autrefois sa joue pouvait être vues ses dents d'une blancheur qui tranchait avec le rouge de sa chair lacérée. L'un de ses yeux était injecté de sang et semblait perdu pour toujours. Son corps également avait souffert des sévices du dieu sombre; des lacérations de fouets parcouraient le torse du pauvre hère, et ses jambes semblaient inutilisables, brûlaient à leur base, laissant des pieds et des chevilles carbonisées, prêts à tomber au moindre choc violent. S'il avait pu hurler, pleurer, l'Elfe l'aurait fait. Mais il était tellement exténué, et avait tellement pleuré, que plus rien ne sortait ni de ses yeux ni de sa bouche.

Un état lamentable.

Le Cruel se pencha alors doucement vers ce qui naguère pouvait être considéré comme un être vivant et voulut lui susurrer quelque chose à l'oreille...

Lorsque tout à coup, les grandes portes s'ouvrirent dans le fond de la salle, laissant pénétrer Telaah en compagnie de ce qui ressemblait à un contingent armé de mortels. Surpris, Nékèpech se releva délicatement de son trône, de toute sa hauteur, puis, n'accordant même pas un regard à son supplicié, fit un geste en l'air, en direction d'Amal, l'Engeance de la Faiblesse. Celle-ci bondit alors sur le corps décharné de la victime, l'agrippa de ses crocs, et la traîna dans un recoin sombre de la salle.
Nékèpech concentra son regard sur le petit groupe armé. La bannière des forces unies du Tolväar était présente. Il étudia les hommes devant lui en souriant de façon malveillante. La plupart des mortels devant lui avaient peur, si pas tous. Il pouvait le sentir. Mais il pouvait également les comprendre. Qui n'était pas encore au courant de l'existence de pareil endroit, dont on préférait murmurer ou taire le nom? Le Palais de l'Agonie avait plus de peur à instiller dans les hommes qu'un simple cachot. Ici, aucun traitement de faveur. Car chaque prisonnier aurait donné ses deux bras pour pouvoir être dans un véritable cachot.

Telaah voulut s'exprimer, mais son maître le coupa.

"Silence, Telaah. Je sais qui sont ces mortels. Je les ai fait mander. N'ayez crainte, humbles soldats du Tolväar. Je suis Nékèpech le Cruel, Prince des Larmes, dieu de la Souffrance et du Désespoir, et maître des lieux. Vous ne souffrirez aucune maltraitance de ma part tant que vous me resterez soumis... Où est celui que l'on appelle Lakhsry, le nouveau général? Celui que j'ai fait mander?"


La grande et filiforme silhouette divine croisa ses bras et attendit que l'homme concerné sorte du rang. Même s'il pensait avoir déjà remarqué, par son armure plus singulière, le fraîchement nommé seigneur de guerre.

_________________


Dernière édition par Nékèpech le Sam 23 Aoû - 22:32, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Lun 4 Aoû - 10:44

A peine avait-il été nommé générale que les convocations des différents nobles et autres contacts affluèrent, c’est en ayant des alliés que son armée pourra grandir, les premiers soldats de fonctions était sur le pied de guerre, frontière et haute terre était patrouillé activement.

Alors que le général lisait et relisait les plans de tout le Tolväar, à peu près une dizaine de carte pour les contrées explorées, pointant d’un petit drapeau rouge les zone sensible, d’un drapeau noir des possibles faille les intrusions des Silraen et d’un drapeau jaune les probable infrastructure comme des tours ou des casernes pour les garnisons.

Alors qu’un petit fanion s’agitait dans ces doigts et que sa tête reposait sur sa main droite dans une expression sévère, un de ces soldats vint dans son pavillon.

Soldat : Général, nous avons une convocation.

Lakhsry : C’est la cinquième fois aujourd’hui … laissez-la sur le côté voulez-vous ?

Soldat : Pardonnez-moi générale, mais cette convocation vient de Néképech en personne !

Lakhsry fixa le soldat un moment, Néképech ? Le dieu des souffrances ?

Il déposa le drapeau qu’il tenait dans sa main gauche et se leva prestement, il fera quelque pas vers le soldat et lui demandera de disposer.

Une fois le soldat hors du pavillon, Lakhsry entreprit de mettre son armure, placera son bouclier dans son dos et saisira sa lance.

Dehors, le campement militaire était en état de stase, les soldats s’entrainait ou discutait, la plupart s’entrainait en se battant, une bonne chose car c’est ainsi qu’ils progresseront, il nommera un de ces lieutenant de confiance comme responsable du campement et prendra la route au dos de cheval avec ces meilleur guerrier.

Les Lok’voran, des guerriers brutaux mais d’une loyauté sans faille, le visage peint d’un rouge sang et noir, armure de cuir et lambeau et arme lourde de grande taille, hache, marteau et autre épée, ils sont connu pour leur combat brutaux et surtout  pour avoir une résistance prodigieuse contre la souffrance ou les coups, bref, des barbares qui vivent a la frontière de la civilisation et que Lakhsry réussit a convaincre d’en faire sa garde personnel.

Une fois arriver à la puissante forteresse de l’agonie, le général savait qu’il n’en ressortirait probablement pas indemne, un des Lok’Voran s’approcha et lui adressa la parole d’une voix rauque.

Lok’ : Effrois habité ici ?

Lakhsry : on dirait bien en effet …

Lok’ : Nous pas avoir peur ! Nous être Lok’voran !!

Lakhsry eut un sourire en coin, s’ils ne connaissent pas la peur, il allait probablement la connaitre dans cet endroit.

Après avoir attaché les chevaux a ce qui devait ressembler à des colonnes vertébrales particulièrement au gout des Lok’Voran.

Une fois à l’intérieur, ils avancèrent dans un torrent de cri et de hurlement, la souffrance a l’état pur coulait comme l’eau coule de la cascade, visiblement, les Lok’Voran semblaient nettement moins fanfaron qu’a l’extérieur, une fois dans ce qui devait être dans la salle de réception, il furent conduit par un certain Telaah, visiblement une des créature vivant en cet endroit, les cri ne cessèrent de s’amplifier et l’atmosphère ce fit de plus en plus pesant.

Le seigneur de la souffrance était là, imposant et d’une cruauté sans égale, ce calme froids voulait tout dire, alors que ledit Telaah s’avança pour nous présenter, le seigneur leva une main impératrice et tonna d’une voix suffisamment puissante pour que les Lok’ reculèrent d’un pas, le général compris.

"Silence, Telaah. Je sais qui sont ces mortels. Je les ai fait mander. N'ayez crainte, humbles soldats du Tolväar. Je suis Néképech le Cruel, Prince des Larmes, dieu de la Souffrance et du Désespoir, et maître des lieux. Vous ne souffrirez aucune maltraitance de ma part tant que vous me resterez soumis... Où est celui que l'on appelle Lakhsry, le nouveau général? Celui que j'ai fait mander?"



Le dit Générale s’avança de quelque pas, sa lance tintant ces pas, et finir par s’incliner, sa mains sur la lance mortelle.


Lakhsry : Je suis le général Lakhsry Van Heaven, responsable des armé unifiée du Tolväar et successeur ainsi que meurtrier de Joka ‘’Mange-victoire’’.


Il se releva et toisa le grand seigneur avant d’entendre des craquements sinistres venant d’une créature qui avait agrippé le cadavre qui était aux pieds du Dieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Mer 6 Aoû - 22:01

L'homme ainsi appelé sortit du rang en faisant un pas et en se présentant au dieu sombre. Nékèpech étudia profondément l'homme qui se tenait devant lui. Alors voilà l'homme qui avait défait Mangeur-victoire? Bien bâti, en effet, cet être humain semblait sculpté pour la guerre. Mais plus encore, ses yeux, toisant le géant divin, révélaient une résolution d'acier et laissait entrapercevoir un don naturel pour le commandement... Oui, tout cela était contenu dans les yeux de Lakhsry. Ne dit-on pas que les yeux sont les miroirs de l'âme?

Après avoir regardé la silhouette du guerrier-né et déduit ce qu'il en voulait, le Prince des Larmes congédia Telaah d'un geste impérieux de la main droite, l'Engeance maléfique quittant la salle en traînant le pied. Dans un coin, Amal continuait de boulotter son prisonnier, mais allait bientôt s'en aller également, afin de laisser à son maître le temps de régler ses affaires urgentes. Croisant les bras, le dieu de la Souffrance clama, sur un ton solennel et froid:

"La défaite de feu le général Joka n'est pas une bonne nouvelle pour mon Palais. Malgré qu'il était arrogant et fieffé renard, il s'était toujours arrangé pour être en bons termes avec ses autorités supérieures. Si bien que nous avions passé un accord, lui et moi."


Faisant apparaître une sorte de parchemin de couleur anthracite dans l'une de ses mains, et ce en dégageant une brève mais opaque fumée noire, Nékèpech entreprit de continuer son monologue:

"Selon des termes convenus avec lui, Joka s'engageait à m'envoyer deux prisonniers sur trois dans mes magnifiques geôles. Par prisonniers, il était convenu ceux de guerre, également les déserteurs, les traîtres et dans une certaine mesure tout ce qui pouvait passer par un cachot. Mais avec sa mort, me voilà bien embêté. Le traité semble alors obsolète."


A la fin de ce dernier mot, le parchemin partit en fumée à la vitesse de la lumière, broyant sous des flammes invisibles le papier gris.

"Voilà pourquoi le Prince des Larmes vous a fait quérir, général Lakhsry Van Heaven. En tant que successeur de Mange-victoire, je vous appelle en ces lieux pour que nous puissions réitérer ce traité qui m'arrangeait si bien. Et qui doit sûrement vous arranger par ailleurs, les prisonniers étant une bien lourde charge pour une armée."


Le sourire sadique, habituel du dieu, s'agrandissait à présent, attendant la réponse du général à sa question indirecte assez évidente.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Dim 10 Aoû - 16:29

Le dieu contempla Lakhsry longuement, un regard mystérieux et légèrement suffocant,  même si il ne bougeait pas, le général pouvait sentir comme une lame lui gratta le torse, n’attendant qu’un signal du dieu des larmes pour la lui entailler profondément, après quelque minutes de tensions il décida de prendre la parole.

"La défaite de feu le général Joka n'est pas une bonne nouvelle pour mon Palais. Malgré qu'il fût arrogant et fieffé renard, il s'était toujours arrangé pour être en bons termes avec ses autorités supérieures. Si bien que nous avions passé un accord, lui et moi."


Un sourire en coin ce dessina sur les lèvres du combattant, un Fugoll qui faisait de la lèche ? On aurait tout vu …
Le parchemin qui venait d’apparaitre dans les mains  semblait se muer dans des ténèbres environnantes, surement un de ces tours dont les plus hautes sphères adore pratiquer dans le but d’impressionner leur confrères ou de donner un certain charme et une preuve de pouvoir à leur personne.


"Selon des termes convenus avec lui, Joka s'engageait à m'envoyer deux prisonniers sur trois dans mes magnifiques geôles. Par prisonniers, il était convenu ceux de guerre, également les déserteurs, les traîtres et dans une certaine mesure tout ce qui pouvait passer par un cachot. Mais avec sa mort, me voilà bien embêté. Le traité semble alors obsolète."


Cela ne l’étonna pas, les prisonniers sont parfois des problèmes, les entretenir pouvait ce relever fatal pour la mobilité d’une armée, avoir quelqu’un qui serait ravie de les prendre en charges serait un ‘’plus’’ niveau tactique.


Alors que les cendres du parchemin arrivèrent à son niveau, il agita la main pour disperser les restes de l’ancien contrat.


"Voilà pourquoi le Prince des Larmes vous a fait quérir, général Lakhsry Van Heaven. En tant que successeur de Mange-victoire, je vous appelle en ces lieux pour que nous puissions réitérer ce traité qui m'arrangeait si bien. Et qui doit sûrement vous arranger par ailleurs, les prisonniers étant une bien lourde charge pour une armée."


Le sourire du général n’avait de cesse de grandir, Le dieu savait tenter mais, il va falloir marchander sec pour que Lakhsry puisse en sortir avec un certain bénéfice.


Il fera mine de régler son gantelet en acier de sa main gauche en parlant dans le vague. Dans un souci de ne pas apercevoir le regard de l’entité.


Lakhsry : Je préfère aller droit au but, votre offre est intéressante mais mon armée ce verra alors désavantager, voyez-vous, je sers le Tolväar tout entier, pourquoi devrais accepter un accord qui vous procurera ce que vous voulez et, dans mon cas, ne me retire qu’un problème mineur.


Il finira de faire semblant de rattacher son gant et tapera de sa lance sur le sol marbré, faisant quelque pas sur la gauche..
Lakhsry : nous avons miles manière d’utiliser des prisonnier ou autre, testez nos armes dessus, cible mouvante, les abandonner dans le désert, qu’il construise nos armes de sièges et pour certain, et surtout quand c’est des femmes, servir d’amusement pour mes hommes.


Quelque rire gras sortirent de la part des barbares au visage noir et rouge, visiblement ce rappelant de quelque pillage et amusement qui s’en suivait.


Lakhsry : Ce que feu Joka n’avait pas comparé à moi, c’est l’envie de faire progresser le Tolväar, je suis sûr que vous pourriez donnez un peu plus a vos fidèle qui ce battrons sur les champs de batailles n’est-ce pas ? Après tout, vous êtes un dieu non ? Vous êtes capable de grandes choses.


Joka avait sûrement accepté le contrat sous peur d’être sanctionné, Lak’ un peu également, mais son envie de destruction était bien plus grande et prenait le pas.


Après tout, qui ne tente rien n’a rien.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Lun 11 Aoû - 12:26

Le général venait de commettre deux erreurs durant sa prise de parole. La première avait été de ne pas avoir daigné regarder le dieu pendant qu'il parlait, ce qui était perçu comme un signe d'arrogance par ce dernier, voir pire, un air de défi. La seconde erreur, quant à elle, était d'essayer de marchander. Si le Cruel était tout à fait disposer à quelque marchandage, sa fierté était trop grande que pour laisser à un mortel le droit de lui parler sur ce ton. Fusse-t-il Seigneur de Guerre du Tolväar ou autre chose. C'était pour cela que Nékèpech tiqua lorsqu'il entendit l'homme parler. Arrogance, défi et marchandage. Le dieu en fasse duquel ce pathétique humain se trouvait était plus qu'un vulgaire marchand! Un tel manque de convenance et de respect envers une entité supérieure froissait durement le Prince des Larmes qui, ne souriant plus du tout à ce stade de la conversation, lâcha d'une voix froide et dénuée de toute émotion, une voix à faire froid dans le dos:

"Je n'étais pas assez naïf pour penser réitérer un tel contrait sans un peu de marchandage de votre part, général. Aussi, mon ire n'est provoquée que par votre irrespect quant à mon rang et mon être tout entier. Vous parlez à un dieu comme vous parleriez à un vulgaire vendeur de pourceaux. Je ne fais que vous prévenir, mortel. Le dédain que vous semblez afficher peut très mal vous desservir en ces lieux. J'ai clairement dit que la soumission était la seule voie capable de vous faire sortir indemne de cet endroit. Ce n'étaient pas des paroles en l'air."


Après ce monologue, un morne silence s'installa, car Amal venait de s'arrêter de dévorer son prisonnier pour mieux regarder de son visage hideux en direction de Lakhsry. Dans ses yeux, nulle lueur de volonté, nulle émotion. Quant au dieu, il s'était redressé de toute sa hauteur, son masque d'adamantine recouvrant une partie de sa tête haut perché. La tension, pourtant, n'était pas le but premier du discours de la sombre divinité. Il ne souhaitait que le respect dû à son état de dieu supérieur, rien de plus. Aussi, son sourire reprit sa place sur le visage de Nékèpech, bien que visiblement hypocrite au vues du discours qu'il venait de tenir. De plus, nous pourrions sincèrement débattre quant à l'utilisation du mot "sourire" pour ce rictus malfaisant parcourant le visage du Prince des Larmes.

"Comme je l'ai dit, je ne suis pas contre le marchandage. Je vous prendrais même pour un idiot ou un pleutre, comme ce Joka, si vous aviez si aisément accepté ce marché. Pour en revenir à des choses plus sérieuses, les prisonniers que me fournissait Mange-victoire lui permettaient, une fois s'en étant débarrassé, de se déplacer plus vite en campagne. Une mobilité accrue par un poids logistique en moins. Je ne parle évidemment pas de vous prendre tous vos prisonniers, général. Mais je ne crois pas que deux tiers soit un chiffre exorbitant."


La discussion était évidemment loin de s'en arrêter là, Nékèpech le savait. Mais il gardait bien évidemment son offre pour la fin, comme toute personne intelligente l'aurait fait. Bien que, encore une fois, il nous soit permis de débattre sur l'utilisation du mot "personne" pour désigner un être aussi malfaisant que le Prince des Larmes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Mer 13 Aoû - 11:58

Pour une raison qu’il ne découvre que trop tard, la lame imaginaire qui semblait lui gratter le dos s’immisça avec une légère pression sous sa peau, provoquant un froids très désagréable, il avait tâter le terrain mais visiblement, des erreurs avait été commises, soit, c’est en faisant des erreurs que le général apprenait, comme tout humains, il était encore debout et tentera donc de surveiller un peu plus son langage, il est vrai qu’il était face à ce qu’il n’avait encore jamais vu, un dieu et chair et en os (si tout fois il en est composé), il sentait également que la peur avait gagner légèrement le cœur de ces garde du corps, visiblement, ne pouvant les voir il devait imaginer les guerrier des plaines avec des mains moites et quelque tremblement.

 

Il devait néanmoins réparé son erreur, il toussa dans sa main avant de reprendre en fixant le dieu dans l’emplacement qui devait être ces yeux, du moins en imaginant et en faisant quelque calculs.

Lak : Je vous prie de bien vouloir m’excusez, j’ai fait preuve de négligence et j’en tiendrais rigoureusement compte.

Les excuses, c’est fait, maintenant il faut passer à la seconde partie, plus sensible, faire preuve de tact sinon il ne gagnera qu’un aller simple au geôle et ce n’est pas là-bas que sa vengeance pourra prendre forme.

Lak : Je vous prierais de ne pas vous ,méprendre sur mon compte, je suis totalement dévoué au Tolväar, donc à vous également ainsi qu’à ces autres dieux, les prisonniers vous seront bien évidemment remit mais si je vous propose un marché c’est tout simplement pour un état de crise qui ce prépare.

Il fera quelque pas de gauche ou à droite, gardant son regards sur le dieux sans vouloir toute fois le défier, parlant également d’une voix ce voulant claire et précise pour ne pas commettre d’erreur et faisant quelque geste pour renforcer ces propos.

Lakhsry : Comme vous devez probablement le savoir, nous sommes à un contre deux, ce n’est qu’une question de temps avec que les force armée du Silraen et d’Ydrasil ne viennent assiégé nos portes, mes hommes font ce qu’ils peuvent pour le recrutement et maintenir nos frontières mais le temps est contre nous.

Les informations qui revenait au quartier général était très souvent mauvais, le front reculait de plus en plus vers les porte de cendre, les troupes ce réduisait et se dispersait, même si les Fugolls pouvaient aller loin, ils n’en représentaient pas une menace sérieuse pour le Silraen, sans compter que les Ydrasil ont déjà fait de nombreuse escarmouche contre ces derniers.

Lak : Je suis venu également dans le but de demander renfort auprès de vous, quel qu’il soit d’ailleurs, un refus pour être vu comme un premier pas vers le déclin du Tolväar et des premiers pas que feront les troupes d’or et d’argent des Ydrasilis.

Ce qu’il omettait de dire, c’est qu’il allait probablement devoir faire un rapport si le dieux venait à refuser d’envoyé du soutient et ce rapport ira directement d entre les mains su haut-prêtre de Saphomoth qui demandera probablement explication auprès de Nékèpech.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Mer 13 Aoû - 20:01

Nékèpech écouta le général faire ses excuses avec un air triomphant. Il fallait toujours montrer aux races inférieures qui avait autorité ici. Sinon, elles commençaient à s'enhardir, et finissaient par expérimenter, dans la douleur et l'incompréhension, l'indulgence des dieux du Tolväar. La petite menace semblait d'ailleurs avoir fait mouche, car Lakhsry lui promettait à présent des prisonniers. Tout cela fit sourire le Prince des Larmes de plus belle. Peut être la défaite de Joka n'était pas si mauvaise que cela. Peut être même pourrait-il trouver en ce nouveau général l'homme qui lui ramènerait plus encore de prisonniers en provenance de derrière les frontières. Les plans se dessinaient dans la tête du dieu sombre...

Puis le militaire lui fit comme une sorte de briefing de la situation aux frontières. N'étant pas directement concerné, le Cruel se demanda ce que voulait ce mortel. Qu'est-ce qu'un dieu reclus dans sa forteresse pourrait apporter de bon aux armées tolväari? Maintenant qu'il y pensait, beaucoup de choses... Mais il n'en avait pas spécialement envie. Nékèpech aimait faire les choses dans son propre intérêt, ou bien recevoir une contrepartie pour ses "bénédictions". Mais le général parla clairement, et le Prince des Larmes y vit son message: une demande de renfort.

Voilà ce que demandait donc le nouveau Seigneur de Guerre? De l'aide de sa part? Voilà qui était pour plaire au dieu sombre. Des prisonniers contre des renforts. Cela faisait longtemps que Nékèpech attendait une occasion d'utiliser son pouvoir afin de dévaster les terres luxuriantes de Silraen. Et le Cruel sut exactement ce qu'il allait proposer au général Lakhsry en matière de renfort, mais il tenait d'abord à voir s'il allait deviner lui-même ce qu'il comptait lui proposer.

"Le Tolväar appelle ses maîtres à l'aide? Vous auriez dû me le signifier plus tôt, général. Même si ce n'est pas la prime raison de votre venue ici. Tout comme vous, je souhaite apporter ruine et désolation sur les deux autres mondes de Vanalheim. Et bien que je sois éloigné de tout, cela ne veut pas dire que je suis indifférent au sort de la terre qui m'a accueillie. Vous me demandez des renforts, je vous demande des prisonniers. Et dans ma grande indulgence, que mes chers pensionnaires vous confirmeront...


Son propre sarcasme fit rire Nékèpech.

"..., je daigne également vous accorder le choix quant aux nombreuses faveurs que je puis accorder aux troupes tolväari. Alors, général, quel sera votre demande quant à l'aide que je me propose d'apporter?"


Le dieu de la Souffrance regarda Lakhsry droit dans les yeux, même si celui-ci ne pouvait rien voir au-delà du masque d'adamantine. Ce métal cachait tout aux yeux de tous. Même des dieux...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Jeu 14 Aoû - 16:06

Ce dieu jouait, cela se voyait dans le ton de sa voit, même si le général pourrait jouer au devinette ou autre jeux que les être divins aiment tant, lui n’avait pas le temps.

Le dieu devait probablement ce ficher des êtres insignifiant tel que lui, même si beaucoup d’homme n’auraient approuver une tel chose à leur égards, le général des force tolväari lui, n’avait que faire, il était dévoué au Tolväar, a ces habitant et a ces dirigeants donc ces dieux, rien de plus à ajouter à ce sujet.

Quant aux ‘’faveurs’’, il ce douta que ce ne serait aussi simple que cela, des propos probablement déformé, il verra peut-être toute son armée dans les geôle du dieu ? il ne pouvait le toléré, il devait choisir ces mots mais cette lame qui le menaçait l’empêchait de réfléchir correctement, l’ambiance était vraiment glacial et pesante …

Il entendra les barbares parler entre eux, visiblement inquiets de ce qui pourrait se passer, ils devaient probablement penser à s’enfuir, il ne pouvait se permettre de perdre ces homme-là, ce sont de puissants combattant qui ont déjà fait leur preuves, il fera signe a l’être divin de l’excusez deux secondes et ce retournera pour toiser les guerriers de son traditionnel regards d’acier, ceux-ci ce raidirent pendant une longue minutes.

Lak : Hm, vous ne me servez a rien ici, Allez dire à mon remplaçant de lever le camps et d’amené la moitié de l’armer ici, nous devront accompagner les probable présent de notre divin hôtes.

Avant qu’il ne partent en détalant, l’homme en armure les arrêta et ordonna d’une voie clair.

Lak : et amené Gro’Bush avec ces jouets ici, voulez-vous ?

Les guerriers ce figèrent une nouvelle fois, l’un d’entre eux eut un léger rire avant d’acquiescer d’un ‘’Ok’’ rapide avant de partir d’un pas rapide en direction de la sortie.

Gro’Bush est un Ogre rouge, plus que cela, il était le responsable des prisonniers, peut-être qu’avec quelque offrandes, le général verra la sympathie du dieu couler tel l’eau d’une source sur ces bataillons et recevoir des renfort tant attendue ?

Il finira par se retourner à nouveau vers le dieux et frappa sa poitrine avant de l’abaisser légèrement dans un signe de soumission.

Lak : veuillez m’excusez, ils ne m’étaient pas utiles en ces lieux et j’ai fait venir un de mes soldat qui vous plaira tout particulièrement, ils apporte avec lui, des offrandes qui, je l’espère, vous prouverons notre bonne foi

Il finira par relever la tête avant de reprendre de sa voix clair.

Lak : Je suppose que pour nos ‘’renforts’’ ils risquent d’être des … disons ‘’Choses’’ auxquelles nous ne sommes pas habitué et que vous avez fait de vos propre mains ?

Il ce demandait sincèrement si il avait l’intention de faire don de certains de ces pensionnaires qu’il aurait ‘’améliorer’’.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Dim 17 Aoû - 22:36

Le grand dieu afficha un air triomphant sur son sourire machiavélique. Il frappa de ses mains et partit dans une sorte de rire sardonique résonant dans toute la salle du trône, faisant écho dans les couloirs. Sa tête partit en arrière sa bouche s'ouvrit afin de laisser s'échapper son rire mauvais, toutes ses dents sorties. Il se calma après quelques petits soubresauts puis, fixant de nouveau son regard sur le général, parla de sa voix toujours maladive:

"Vous y étiez presque. Vous avez presque bien formulé votre demande, général Lakhsry. Ces "choses", comme vous les appelez, seront bien évidemment créées par moi-même. Mais si j'emploie le futur, c'est parce qu'elles ne sont pas encore de ce monde. Du moins, pas dans leur état final. Voyez-vous, je ne puis vous céder mes neuf Maux. Ils me sont trop primordiaux pour que je me passe de leurs services. Alors que pourrais-je bien donner à l'armée du Tolväar afin de défaire ces insolentes créatures inférieures au-delà des frontières? J'y ai réfléchi. Et je pense pouvoir satisfaire cette demande de renforts en créant des entités aux pouvoirs originaux et dévastateurs... Mais ce dont j'ai besoin, général, c'est du temps. Et...


Nékèpech fit apparaître de son claquement de doigts habituel, toujours accompagné d'une épaisse fumée noire, un prisonnier sur la paume de sa main. Complètement désorienté, le pauvre diable se demanda où il avait atterri avant que ses yeux ne se rivent sur le masque maudit qu'il avait à côté de lui. Avec un hurlement de peur à briser les tympans, il se débattit et donna coups de pieds et coudes pour essayer de s'extirper de l'emprise du dieu sadique. Mais celui-ci, dans un geste désinvolte et complètement désintéressé, jeta vers un mur sa victime, qui hurla avant d'atterrir dans une sorte de plante qui semblait avoir soudainement poussé sur la façade. Dans un bruit dégoûtant de masticage et de souffrances inhumaines, il ne resta bientôt plus rien de ce qui fut jadis un être vivant.

"... Et de prisonniers. Croyez-moi, général, seule la victoire finale pourrait me combler de joie. Mais afin de créer ces bêtes améliorées que vous souhaitez tant acquérir, j'ai besoin d'une motivation, et d'un matériau de base. Fournissez-moi en ces insignifiantes créatures dépravées, et je vous rendrai des êtres dociles, immunisés à la souffrance. Et même aux capacités physiques effrayantes. Il ne fera pas bon d'être Silraeni en ces temps, général."


Le Prince des Larmes lança un sourire macabre à Lakhsry, avant de croiser ses bras et de se pencher très près du militaire. A cette distance, il aurait pu sentir son haleine, mais la vérité était que le dieu n'en avait aucune. Mais la seule vue de sa gueule pleine de crocs à quelques centimètres d'un visage pouvait donner des frissons à n'importe quel homme courageux. Puis, Nékèpech finit ses paroles:

"Bien, général Lakhsry Van Heaven, Seigneur de Guerre des armées tolväari... Marché conclu?"


Le dieu sombre recula quelque peu sa tête, attendant la réaction du mortel se tenant devant lui.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Mer 20 Aoû - 14:21

Le dieu avait véritablement le sens du spectacle, avec une exécution sale et abrupte d’une prisonnier via les bienfait d’une étrange plante que Lakhsry ne voulait connaitre, ce n’est qu’en tournant la tête et voyant le masque du dieu si proche que le général sentit ces cheveux blanchir, il venait de prendre des années, décidément … le Tolväar est vraiment pas un endroit de vacance ni de plaisir.

Il recula d’un pas tout en reprenant de sa constance avant de s’éclaircir la voix en toussant.

Lak : hum hum … Je pense que le contrats me semble concluant pour le moment.

Il desserra un peu son colle, la pression faisait de cet endroit une véritable fournaise, mais, avant que le général ne puisse redresser la parole, des pas lourds ce firent entendre de l’entrée de la salle avant de dessiner une silhouette imposante.

Du haut de ces 3m5, Gro’bush avait tout du stéréotype de l’ogre, sa peau d’un rouge sombre, ces muscle incroyable, ces défenses sortant de sa mâchoire inférieur, ces 2 cornes noir et un fouet doté de nombreuse branche encore saillant de sang ainsi qu’une chaine a sa mains gauche qui retenait des prisonnier tous aussi pitoyable les uns que les autre, femme et homme compris.

Lakhsry : Voilà quelque prisonniers pour sceller notre accords, dieux du désespoir.  Nous dénombrons 12 prisonnier et surto …

L’ogre coupa la parole au général de sa voix pâteuse et quasi dénuée de bon sens commun.

Gro’Bush : Non, y’en a 11, j’en ait bouffer un avant de venir.

Le général laissa planer un silence avant de reprendre son souffle, le comportement des ogre était difficiles à gérer, ne pensant qu’à manger, tuer et ce reproduire, la seule raison pour laquelle ils composent ces rangs c’est dû au fait que leur force est dévastatrice et leur charge Féroce.

Il laissa passer cette légère erreurs même si l’ogre va ce faire remonter les bretelle a coup de bâton donner par ces confrères de clan.

Lakhsry : comme je le disait …. 11 Prisonnier dont une vierge, je me doute que vous allez apprécié cette jeune femm…

L’ogre coupa la parole encore une fois de la même voix désintéressée.

Gro’bush : Elle l’est plus …

Lak :

Cette fois, c’en était trop, l’ogre avait besoin d’une punition sévère , le général était peut être patient mais là, l’ogre s’amusait visiblement à jouer avec les nerfs de son chef vu le sourire qu’il affichait au regards de braise du Déchu.

Le général soupira et reporta son attention vers le seigneur des douleurs.

Lak : Je vais terminer avec ceci, Je vous offre ces 11 prisonniers comme offrandes a notre ‘’contrat’’, ainsi que cet ogre …

Le général ce retourna dans un mouvement de cape qui se voulait théâtral avant de pointer d’un doigts accusateur l’ogre qui était entrain de digérer l’information ainsi que l’état des choses avant que son regards ne vire au rouge et saisissent son fouet au multiple branche et s’avance menaçant, Le général quant à lui pointera sa lance contre l’ogre, étant sa meilleur arme face à une adversaire de si grande stature.

Gro’Bush . Traitre !!

Lakhsry : idiot …

Avant même que le combat ne débute, il sentait la pression se faire plus grande, les prisonniers étaient tous tomber à genoux, visiblement exténué et sanglotaient.

Gro'bush:
 


Dernière édition par Lakhsry Van Heaven le Jeu 21 Aoû - 20:56, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Jeu 21 Aoû - 20:02

Lorsqu'il vit l'ogre débouler dans la pièce avec les quelques prisonniers enchaînés à ses côtés, Nékèpech se redressa et croisa les bras, regardant d'un air neutre la grosse créature traînant les mortels avec de lourdes chaînes rouillées. Il était vrai que selon les standards humains, l'ogre était un être immense et musculeux. Mais face à une divinité capable d'agrandir sa taille, la pitoyable créature ne faisait pas le poids. Un sourire cynique se dessina sur la gueule monstrueuse du dieu de la Souffrance lorsque l'insolente bête se rendit coupable d'insubordination face au général. Il fallait à présent voir si Lakhsry serait à la hauteur de ses galons en remettant le dénommé Gro'Bush à sa place. Le maître du Palais attendait cela avec impatience. Toucher à ses offrandes n'était pas forcément la chose la plus intelligente à faire.

Puis Nékèpech sourit encore plus fort, lorsque le Seigneur de Guerre lui offrit l'ogre rouge comme présent également. La grosse bestiole musculeuse voulait à présent en découdre avec l'homme qui venait de le vendre au pire bourreau de Vanalheim. Un combat s'annonçait, et le Prince des Larmes ne voulait pas que cela se passe ainsi. Aucun affrontement n'était tolérable dans sa Salle du Trône, du moins qu'il n'ait pas autorisé. Alors, faisant appel à ses pouvoirs divins, il s'agrandit, pour atteindre la taille de dix bons mètres, sa tête cependant encore loin du plafond. Son ombre enveloppait le groupe de mortels se trouvant devant lui, et il ricana, son rire devenant plus sinistre et plus tonnant à mesure qu'il grandissait.

Puis, il posa son regard sur le minuscule être rouge devant lui, et abaissa la tête vers lui, le pointant du doigt:

"Toi, petite chose, être inférieur, tu oses défier l'un de mes invités? Tu m'appartiens désormais. Tu es et resteras mon esclave jusqu'à la fin de ton existence. Ces chaînes, ne te servent plus à rien."


Et à ces mots, les chaînes rouillées s'évaporèrent des mains de l'ogre.

"Voici tes nouveaux liens, ceux que tu porteras le restant de tes jours!"


Les portes s'ouvrirent à la volée, laissant passer une forêt entière de chaînes, qui vinrent entraver de force l'ogre obèse qui couinait plus qu'il ne criait à présent. Tentant de se retenir avec le sol, griffant les jolies dalles de marbre à ses pieds, l'être infortuné se débattit avec force dans l'espoir de rester dans cette pièce. Mais les chaînes en voulurent autrement, et il fut happé dans un "non" magistral en dehors de la salle, les portes se refermant derrière-lui.

Un immense silence parcourut la salle, pendant que le Prince des Larmes reprenait une taille correcte de cinq mètres de hauteur. Puis, regardant tour à tour Lakhsry puis les prisonniers, Nékèpech finit par conclure:

"Vos offrandes sont un gage de bonne volonté intéressant. J'aurai mes prisonniers, et vous aurez vos renforts. Je prévois des bêtes d'un genre nouveau. Elles seront prêtes en temps et en heure. A présent, va, Seigneur de Guerre. Notre entrevue est terminée. Nous sommes tous deux parvenus à un arrangement, et à présent, le Palais de l'Agonie ne requiert plus la présence de visiteurs. A notre prochaine rencontre, général Lakhsry Van Heaven. Qu'elle soit aussi profitable que cette dernière."


Puis, sans accorder un regard à son invité, il se retourna et alla s'asseoir sur son trône, faisant un signe à Telaah. Ce dernier regarda en direction des hôtes avec un regard morne. Il fallait partir, désormais.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Sam 23 Aoû - 20:36

Le message était bien clair et s’en allée étais visiblement la seule option que le dieu des souffrances laissait au soldat.

Tout en s’inclinant, il reculera de quelque pas avant de prendre le chemins de la sortie, prenant les différent couloir tortueux, inonder par les cris et les supplication de l’endroit, un certain empressement saisit l’esprit du général et c’est en hâtant le pas qu’il finit par arriver à l’extérieur, une fois dehors, ces poumons ce gonflèrent d’air plus ou moins ‘’sain’’ du Tolväar avant de voir que ces Tol’Voran étaient là, l’attendant prés de leur chevaux, certain aiguisaient leur épée ou haches, d’autre réajustait leur armure de cuir et un revient d’un buisson en ajustant sa ceinture.

Lak : Bien, ne restons pas plus longtemps ici.

Lok’Voran : *Tous et en chœurs*lo’ Sho ! Kare ! (tad : nous suivons ! Chef !)

Tout en sautant sur son cheval répondant au nom de ‘’Zirus’’, le général ce demandait quel genre de créature allait bien envoyer le prince des larmes …c’est tout en regardant le gigantesque palace de l’agonie que les abominations qu’il recevra devront forcement être les plus grande machines de guerre de tout le Tolväar, mais seront-elles serviables ? Même si le seigneur a dit qu’elles seront ‘’Dociles’’, rien ne dit qu’un ordre venant de l’entité les rendront dangereuses a ces hommes.

Prudences est mère de sûreté, c’est en fouettant son cheval et en retournant au galop au campement que le Seigneur de guerre arpentait son esprit des différentes créatures possible.

Alors que la chevauchée continuait, ils pouvaient entendre des brides de conversation des guerriers, visiblement ils avaient appris ce que voulait dire le mot ‘’peur’’, ‘’angoisse’’ et ‘’effroi’’ et cela allait probablement leur servir sur le champ de bataille, connaitre la peur et le meilleur moyen de la combattre.

Une fois le campement en vue, ils commencèrent a ralentir leur course et finit par arrivé aux trots, alors que les guerriers sautèrent de leur monture pour entreprendre l’oublie de leur récentes émotions via les miracles de l’alcool, le général ira demander des nouvelles de la part de l’attendant.

C’est sans grande surprise qu’il apprendra qu’un front venait d’être percé par les soldats Silraeni, il va falloir faire bouger le camp et heureusement qu’ils avaient prévu le coup en faisant en sorte que ces hommes ne déploie que le nécessaire et tout ce qui peut être rapidement déplacé.

Lak : Bien, quand il faut y aller...

Il se lèvera et repliera la carte ainsi que la table et sa chaise, il reposera le tout dans le coffre et sortit de la tente en braillant les ordres de mouvement, c’est en très peu de temps que les soldats rangèrent le tout et commencèrent leur progressions a travers les plaine pour soutenir le front.

Le général ce demandait toute fois si les créature du Dieu des souffrances allaient trouvé le chemin pour parvenir à lui, probablement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   Ven 29 Aoû - 16:10

Des semaines s'étaient écoulées depuis que le général Lakhsry Van Heaven avait foulé le sol de marbre du Palais de l'Agonie. Le Seigneur de Guerre n'était ni le premier ni le dernier à avoir marché dans les halls sombres et oppressants de l'antre du Cruel, mais sa présence avait apporté un regain d'activité dans cet endroit abominable. Nékèpech avait travaillé sans relâche à l'élaboration de ces renforts tant souhaités. Il avait passé des journées et des nuits entières à créer des êtres à partir d'autres, créant des monstres à l'apparence dégoûtante et répugnante. Avant de pouvoir être parfaites, ces créatures furent des expérimentations hasardeuses menées par le maître du Désespoir. Leur existence même était une insulte à la beauté de la vie, et leurs douleurs, lorsqu'ils étaient ratés, les emportaient dans un univers de souffrance indescriptible.

Mais il y arriva enfin. Oui, Nékèpech put enfin arriver à son but. Il avait créé ces machines à tuer de hautes comme deux hommes. Leur apparence immonde procurait dégoût et terreur chez les êtres mortels, ainsi que leur férocité proche de la folie meurtrière. Pourtant, le Prince des Larmes avait tenu à les rendre aussi dociles et soumis à leurs maîtres que des chiens bien dressés. Au nombre de vingt, ces abominations issues de l'esprit malade de Nékèpech, ces erreurs de la nature, étaient en train de regarder passivement leur créateur avec des yeux torves, dépourvus de sentiments et de toute volonté ou libre arbitre. Deux globes froids pour chaque tête de cet être multicéphale.

Là, le Cruel embrassa ses créations du regard, un sourire triomphant sur son terrifiant, mais mystérieux visage. Puis, frappant de ses mains, il dit:

"Enfants, doux enfants... La mort au Silraen, et la ruine à l'Ydrasil. Retenez ces mots de commandement. Vous êtes destinés à apporter la douleur et le désespoir sur ces terres. Vous serez mes porte-étendards en ce conflit, mes glorieux hérauts. Portez haut et fort les supplices que vous infligerez à vos ennemis. Obéissez aux ordres du Seigneur de Guerre. Lui seul peut vous contrôler. Tuez tous ceux qui tenteront de faire de même. A présent, partez, mes Negas. Puissiez-vous apporter cris et peines en ces mondes éloignés!"


Alors, comme un seul homme (ou monstre, dans ce cas?), les Negas se retournèrent, se mirent à quatre pattes, et coururent jusqu'aux portes du Palais, dans l'intention de rejoindre les armées du Tolväar. Ils seraient accompagnés d'un cultiste du dieu, afin qu'aucun mal-entendu ne soit rencontré. Nékèpech se rassit alors sur son trône. Le silence et le calme régnaient au sein du Palais. Puis un cri retentit, étouffé par l'épaisseur des murs, et le Prince des Larmes sourit.

La routine pouvait reprendre.

Nega:
 

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Immoral Business (Pv: Lakhsry Van Heaven) [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Le "charity business", version française
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» L'éthylotest obligatoire un business juteux.....
» reportage "the business of being born"
» Suspicion de diabète... c'est pas terminé !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: . :: Collines Salmeur
-