AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)   Lun 11 Aoû - 20:16

Devious God in the Realm of the Nature

Il foulait à présent de ses pieds les terres de Silraen, berceau verdoyant des peuples proches de la nature. Les Terres Primales. Le véritable coeur de Vanalheim. Il avait quitté les terres du Tolväar sous un habile déguisement, son pouvoir et sa ruse lui permettant de se faire passer pour n'importe qui. Pour l'heure, il était un simple mortel, un être humain. Et faible, pensa-t-il. Malgré tout, il n'était pas déguisé en ce vieillard aux yeux de feu ou en ce bourreau à glacer le sang qu'il aimait tant montrer aux citoyens tolväari. Les Silraeni étaient une autre paire de manches. Ils ne devaient point connaître ses agissements. Le secret le plus total entourait sa venue en cet endroit féerique, et il tenait à le conserver. S'attirer les foudres de Meruwan n'était pas la meilleure chose à faire en cette période tendue.

S'aidant de son bâton de marche, il continua de marcher dans les plaines dégagées proches de la frontière du royaume sombre. Il savait que les raids fugolls apportaient la ruine aux villages frontaliers, et que là où la désolation frappait, la réponse de ces peuples des bois était d'envoyer leurs guérisseurs dans ces régions. Il espérait en trouver un. Il n'était venu que pour ça. Pourquoi se condamner ainsi à une longue marche jusqu'en territoire ennemi juste pour quérir un guérisseur? Nul ne le savait. Lui-même n'était définitivement pas sûr de ce qu'il faisait, pour une fois. Il avait vraisemblablement agi sur un coup de tête, même si ça ne lui ressemblait pas. Il fallait se rendre à l'évidence; cette obsession pour les arts de la guérison le rendraient sûrement fou un jour.

Arrivé en bordure de forêt, son corps mortel, fatigué par la longue marche, avait besoin de repos. Une notion que lui-même ne connaissait que par l'intermédiaire de ses formes plus faibles.

La douleur était toujours présente. Il souleva sa chemise de lin pour regarder la longue plaie suintant coulant le sang qui l'accompagnait depuis son passage à la frontière. S'infliger une blessure, afin de pouvoir approcher plus facilement un médecin, était une tactique qui lui avait semblé appropriée. La souffrance, même s'il la ressentait, ne lui apportait pas les mêmes effets que les autres créatures de ce monde. Il était, est, et sera la souffrance.

Car il est Nékèpech, Prince des Larmes.

Le Cruel, de sa misérable forme humaine, avait appris certaines choses; perdre trop de sang lui donnait le tournis. Mais malgré tout, le dieu sombre s'était arrangé pour que son enveloppe charnelle tienne le coup plus longtemps que prévu. Car à la vue du sang qu'il venait de perdre, il devrait être déjà mort depuis un bon mille.
Se reposant sur un rocher en bordure d'un petit bosquet, Nékèpech attendit patiemment que son petit corps se repose. Il trouverait peut être un village dans quelques heures. Mais en attendant, le sang continuait dangereusement de couler, sans que la divinité perverse ne s'en rende vraiment compte.

Après tout, un dieu ne saigne pas.

_________________


Dernière édition par Nékèpech le Lun 18 Aoû - 13:35, édité 2 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)   Dim 17 Aoû - 2:54

Fawn
Let me help


L'air était lourd ce jour-là, et l'après-midi ne faisait que commencer. Un soleil de plomb pesait sur les plaines, et rares étaient les ombres salvatrices sous lesquelles se réfugier. La biche, cependant, ne les quittait pas: les herbes rares qu'elle cherchait ne poussaient que sous le feuillage rassurant des feuillus les plus fournis. C'est pourquoi elle errait de bosquet en bosquet. Si elle avait adopté sa forme animale ce jour-là, c'est, à contrecoeur, pour profiter au mieux de son sens de l'odorat. En effet, celui-ci avait beau être plus développé que la moyenne chez elle, les oreilles d'anges, ces petites fleurs précieuses qu'elle recherchait, dégageaient un parfum si doux qu'elle n'aurait pu le repérer sans un véritable flair de biche.

C'est ainsi qu'elle était là, ombre fauve dans les sous-bois, humant chaque buisson, étouffant de chaleur dans sa douce fourrure, une biche arborant une écharpe verte autour du cou. Elle cherchait depuis plus de deux heures déjà et commençait à désespérer, lorsqu'elle repéra enfin la senteur douce-amère qu'elle recherchait. Elle fut soulagée de trouver la plante en assez grande quantité. En effet, si les oreilles d'anges étaient si précieuse, c'est parce-que, selon un dosage minutieusement étudié, elles pouvaient s'avérer être soit un désinfectant des plus efficaces, soit un poison paralysant indétectable à l'odeur tant qu'au goût, ces deux propriétés risquant de lui être utiles lorsqu'elle parviendrait enfin jusqu'aux zones de combats.

Elle venait à peine de les ramasser, les tenant délicatement dans sa bouche, lorsqu'un bruit sec lui fit relever la tête. Elle se figea, regardant dans la direction d'où venaient de sourds bruits de pas, et une brise soudaine lui apporta une lourde odeur de sang. Oubliant toute prudence, elle se mit à courir vers la source du bruit, qui n'était autre qu'un homme, visiblement gravement blessé, assis sur un rocher non loin. Elle s'arrêta net, se rappelant enfin de se méfier. Le Tolväar n'était plus bien loin, et elle ignorait ce qui l'attendait.

Faisant confiance à son instinct, elle décida de s'approcher sous cette forme, dans laquelle il lui serait plus aisé de fuir, afin de voir de quoi il retournait. L'odeur de sang, entêtante, la paniquait un peu; qu'il soit bon ou mauvais, cet homme était clairement blessé, et elle comptait bien le soigner quel que soit son passé. Elle s'avança légèrement à découvert, sachant que l'inconnu, bien que faible, ne pouvait ignorer sa présence. Elle n'aurait eu qu'à tendre son museau pour lui effleurer l'épaule, et, s'il s'était retourné vers elle, ils se seraient retrouvés littéralement nez à nez.

Voyant qu'il n'était pas agressif, elle s'approcha et, devant l'urgence de sa blessure -c'était un miracle qu'il soit encore conscient-, elle comprit qu'elle n'avait plus le choix et, sans attendre un instant de plus, elle posa sa récolte, galopa jusqu'à ses affaires posées non loin, et reprit sa forme hybride. Après s'être rhabillée et avoir récupéré sa sacoche, elle courut jusqu'à l'homme pour commencer ses soins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)   Dim 17 Aoû - 22:07

Bien que son pouvoir fut diminué par pareille forme physique, Nékèpech sentit la présence de cet animal... non, pas un animal. Il en avait la forme, mais il était autre chose. Le dieu sourit dans son demi-sommeil; un hybride. Son aura presque imperceptible avait fini par être identifiée, et le Cruel voulut relever sa tête, afin de voir quelle était la personne qui venait dans sa direction, en courant qui plus est. Mais il sentit sa tête tourner vivement lorsqu'il la releva, et avec un grognement, il ajusta sa vue, la stabilisant. Il put alors observer une magnifique hybride à la silhouette unique, un mélange savant de cervidé et de femme, un être typique de Silraen, et pourtant sans égal. Mais là où certains pouvaient trouver de la beauté, Nékèpech était malheureusement condamné à ne pas voir les choses de la même façon. Seule importait la souffrance, la douleur, les cris et le désespoir pour le dieu sombre. Telles étaient les beautés sauvages de la vie, pour un être aussi vil et corrompu que lui. C'était sa nature profonde.

Lorsque la silhouette vint se positionner juste à côté de lui, afin de regarder la blessure, le Prince des Larmes faillit exulter. Une guérisseuse? Ici? Tomber sur pareille aubaine n'était pas commun, aussi fallait-il qu'il profite de son coup de pouce du destin afin d'atteindre ses objectifs, et de répondre à ses questions. Il paraissait plutôt heureux pour un homme aussi blessé, mais peu importe, il afficha un petit sourire à la jeune hybride et lui tint ce langage:

"Loués soient les dieux, une bonne âme pour venir m'aider... Je suis votre obligé, ma jeune damoiselle. Je ne pense pas que j'aurais pu survivre plus longtemps sans votre intervention... Vous semblez comme envoyée par le destin! Comment puis-je vous appeler, ma chère, que je puisse mettre un nom sur le délicat visage de ma salvatrice?"


Nékèpech parlait d'une voix chaude et rassurante, en contraste total avec son habituelle voix maladive et sifflante. Mais bien qu'il ait changé de voix en même temps que d'enveloppe charnelle, il conservait toujours son vocable sophistiqué.

Et, à l'instar de sa voix, cette éloquence raffinée était en total contraste avec ses activités barbares et répugnantes.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)   Sam 4 Oct - 16:34

L'inconnu parlait beaucoup, pour un homme près de se vider de son sang. Beaucoup trop à son goût, d'ailleurs. Fawn avait toujours pensé que les mots dissimulaient la vérité. Plus les phrases étaient courtes, et plus il était difficile d'y dissimuler quoi que ce soit. Les bourrus et les caractériels étaient toujours francs. Les éloquents, eux, n'étaient rien d'autre que des illusionnistes, détournant l'attention de leur public pour faire passer leurs mensonges inaperçus. Cela étant, cet homme était blessé, et méritait des soins.

- Fawn. Maintenant, chut. Vous vous fatiguez inutilement.

Elle utilisa un peu des oreilles d'anges qu'elle venait de récolter pour désinfecter la blessure; c'était un remède désagréable, piquant et grattant le patient, mais elle n'avait d'autre choix, face à une telle plaie, que d'utiliser le remède le plus puissant qu'elle eut sous la main. Elle l'appliqua généreusement, avant de laisser reposer quelques instants, s'éloignant légèrement pour préparer un cataplasme à base de soucis et de châtaignes, qui permettrait de couvrir la plaie en douceur sans la recoudre. Elle aurait pu, bien sûr, faire des sutures immédiatement, mais elle préférait être sûre qu'il n'y ait pas d'infection avant d'en venir là; les plaies infectées et recousues étaient une horreur qui pouvait forcer à l'amputation en deux jours si on n'y faisait pas attention.

Le cataplasme prêt, elle en couvrit la blessure, avant de la bander avec un bandage de lin blanc. Le travail terminé, elle s'éloigna un pas, s'essuya les mains couvertes de sang et reprit la parole.

- Ce n'est que provisoire, pour empêcher l'infection. Je vous recoudrais d'ici une heure.

Elle n'avait aucune envie d'interroger cet inconnu sur l'origine de sa blessure; cela n'était pas son affaire. Elle était curieuse, en revanche, de la nature de cet homme. Perdre autant de sang et être encore en vie tenait de l'impossible; elle supposait donc qu'il ne devait pas être humain. Cependant, il ne pouvait être un hybride, qu'elle aurait reconnu dès le départ, ni un éthéré, dont elle aurait sentie l'aura. Tant qu'à un Dieu ou un Enfant Dieu, il n'était même pas question d'y penser; aucune divinité ne se laisserait blesser à ce point. Il ne devait même pas être un immortel. Mais alors, qu'était-il, et d'où lui venaient cette endurance et cette résistance à la douleur ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain? (PV: Bambi <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: .
-