AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aiden Tyback
Réceptacle à souffrance
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/08/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Mar 19 Aoû - 22:44

Aiden pourrissait dans sa geôle, recouvert de crasse et d'excréments alors qu'on l'avait forcé à se vautrer dedans, déclenchant les rires machiavéliques de ses bourreaux. Maintenant, il était assis, le regard dans le vide, sa chair lacérée le piquant de partout. Vivre dans cet enfer le rendait fou. Il sentait chaque mur l'oppresser, et il avait l'impression que ceux-ci se rapprochaient pour venir l'écraser, l'étouffer. Il en était encore au point d'avoir de l'espoir, et c'était ce qui rendait la détention encore potable. Mais il savait qu'il ne pourrait pas avoir trop d'espoir trop longtemps.


Un des gardes frappa alors de ses clés sur les barreaux.


"Mangez, êtres inférieurs!"


Un autre pandore portait un seau dans sa main gauche. Seau dont il distribua le contenu en le jetant piteusement sur le sol près des grilles. Les mains fatiguées, cloquées ou mutilées des prisonniers agrippaient ce qu'elles pouvaient, et Aiden parvint à se saisir d'un morceau de viande cuit à point, mais froid. Il ne se posa pas la question sur l'origine de cette viande, ni du fait que ce n'était pas la nourriture infecte habituelle, et dévora ce qu'on lui avait lancé. Puis un garde, repérant son visage, eut un sourire sinistre, puis s'approcha de lui, qui était vautré près des grilles. Pris de peur, il tenta de reculer, mais l'homme s'arrêta et lui dit:


"C'est toi, celui qui s'appelle Aiden?"


La question était curieuse. Personne ne lui avait jamais demandé son prénom jusqu'à présent, pas même un codétenu. Alors un garde? Intrigué, il répondit faiblement pas un hochement de tête affirmatif, qui agrandit le sourire de son geôlier.


"Ton père a hurlé ton nom et celui de ta soeur lorsque nous avons testé le nouveau Taureau d'Airain du Maître. Dis-moi, est-ce que ton père est à ton goût?"


Les rires fusèrent...

__________________________________________________________________

Aiden s'était réveillé ce matin de la même façon que le précédent; par un cauchemar. Le même que depuis des mois. A croire que cet épisode l'aura marqué pour la vie. Du moins, si on pouvait appeler son existence une vie. Pour lui, il était mort le jour où il était entré dans la Demeure des Insectes, avec pour seules compagnes la peur et la souffrance. Repoussant ces pensées abjectes et néfastes de son passé, le jeune homme se concentra plutôt sur sa chasse. Vigile faisait des ronds dans les airs, lui indiquant qu'il avait trouvé une proie pas très loin d'ici. C'était toujours la peur au ventre qu'il s'aventurait entre les épais troncs d'arbres de la forêt. Derrière chaque ombre, quelque chose pouvait se dissimuler. Il avait déjà eu affaire à des sangliers, mais ce qu'il craignait le plus était pourtant censé être à des centaines de kilomètres de lui. Alors pourquoi avait-il peur? Pas de pourquoi. La peur serait sûrement à jamais là.

Il arriva en vue de son objectif. Il avait diminué l'allure de ses pas, posant ses bottes avec précaution sur le sol jonché de branches d'arbres et de mousse. Arrivé près d'une immense souche, il se positionna le plus près possible de l'endroit que Vigile indiquait tant bien que mal en faisant des rondes dans l'air. Lorsqu'il arriva au but, il était à une vingtaine de mètres d'une créature qu'il n'aimait pas de chasser; une biche. Cette bête était gracieuse, paisible, et craintive. Ca lui faisait du mal de tuer pareil animal. Mais il fallait bien manger... Enfin, il préférait franchement chasser du lapin ou du sanglier, des créatures ou plus inoffensives ou plus moches. Parfois, cela dit, on avait pas le choix.

Bandant son arc, il visa les poumons de la biche... Puis se rendit compte qu'elle était... Vêtue d'une écharpe verte? Et puis, quelle était cette sacoche pendant à son côté? Et... Et... Seraient-ce des anneaux à son oreille? Surpris, il recula quelque peu, faisant sans le vouloir craquer une branche sous son talon. Il jura entre ses dents, puis, espérant ne pas avoir fait trop de bruit, mais se précipitant dans sa visée, décocha son trait.

La flèche siffla dans les airs à une vitesse phénoménale, se rapprochant du drôle d'animal, avant de...

...manquer sa cible.

_________________
"I can't escape this hell
So many times I've tried
But I'm still caged inside
Somebody get me through this nightmare
I can't control myself!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Mar 19 Aoû - 23:33

La biche courait sous la lune, courait comme jamais elle n'avait couru. Une longue écharpe verte flottait à sa suite telle la queue d'une comète, ligne de couleur floue. A son côté pendait une sacoche de cuir dont elle ne sentait plus le poids, de l'autre côté un luth qui rebondissait à chacun de ses pas souples. Cela faisait tellement longtemps qu'elle ne s'était sentie aussi libre... Ces derniers temps, elle prenait sa forme animale de plus en plus souvent, se sentant plus libre lorsqu'elle l'arborait, mais, ses migraines post-transformation la torturant de plus en plus, elle avait commencé à se retenir de prende cette apparence trop souvent. Elle craignait d'un jour oublier sa part humaine.

L'étrange animal finit par arriver dans les hauts-bois, au moment même où le premier rayon de soleil s'abattait sur le monde. Elle profita de ce rayon à l'entrée des bois: passant à travers les cimes, il passait entre des centaines de branches et de feuilles pour finalement arriver là, juste entre ses antérieurs, en un cercle parfait d'environ trois centimètres de diamètres. Les hommes croyaient avoir inventé la géométrie, mais, s'ils faisaient bien attention, ils se rendraient compte que la nature l'avait crée bien avant eux, et ils en retrouveraient la preuve dans la symétrie d'une feuille, dans les spirales parfaites d'une coquille d'escargot... Dans un disque de lumière sur l'humus.

Elle s'exalta un instant devant ce phénomène naturel et sublime, seule vue de l'astre solaire qu'elle aurait de la journée, et entra dans les bois. Aussitôt, son instinct animal reprit le dessus. Elle eut seulement le temps d'apprécier à quel point il était agréable de perdre toutes ses pensées humaines pour se perdre dans l'animal en elle, puis cette pensée disparut comme les autres, et la voilà devenue biche à nouveau, dans le corps et dans l'esprit.

La terre sentait bon. Elle sentait toujours bon ici. Le sol était toujours humide par manque de soleil, et les plantes étaient plus ici qu'ailleurs. Plus tout. Plus nombreuses, plus vertes, plus grandes, plus odorantes. La biche aimait tout ce vert. C'était doux sous ses sabots, et c'était bon sur sa langue. Il faisait humide aussi, partout ici c'était humide, et doux malgré la fraîcheur du début de journée. Elle se baissa pour brouter l'herbe tendre, tout en marchant à petits pas. C'était plus beau au fond des bois, c'était plus sombre, mais, avec les bons yeux, plus vert, et bleu, et orange, et magnifique. Bizarre, aussi, avec des créatures étranges, celles qui ne mourraient jamais, celles qui étaient plus de la terre que de la chair, celles qui ressemblaient à de l'air ou à de l'eau aussi. La biche les aimait bien, elles étaient gentilles avec elle souvent. Elles jouaient à la course dans les bois, ou elles lui montraient les meilleurs coins pour brouter. La mi-humaine en elle se montrait rarement ici, et l'humaine ne s'y serait jamais risqué. La biche, elle, était la bienvenue, et tous l'appréciaient... *CRAC*

Le son retentit plus fort qu'un hurlement de tonnerre aux oreilles de Fawn, la ramenant immédiatement à un niveau de conscience plus élevé. Elle sursauta et releva la tête, juste à temps pour voir une flèche se planter dans une branche, juste devant elle. Deux centimètres plus haut, et c'est le poumon qui était atteint, la mort assurée, elle le savait bien. Une véritable biche aurait fui, mais elle était revenue à elle, et elle ne bougea pas, fixant le chasseur dans les yeux. C'était un humain, mais il semblait troublé, apeuré même. Il savait qu'elle n'était pas un simple animal. Il savait aussi que s'il n'avait pas manqué son coup, il aurait été désemparé devant son geste. Qu'aurait-il fait, après l'avoir tuée, lorsqu'elle aurait repris sa forme mi-humaine ? Il aurait difficilement pu la manger, alors, et son visage l'aurait hanté, comme ils hantent ceux de tous les meurtriers involontaires.

Doucement, elle s'approcha, enjambant d'un geste souple la branche qui lui avait sauvé la vie. Elle s'avança droit sur lui, de plus en plus près, d'un pas lent mais décidé. Elle s'avança jusqu'à être assez proche pour le toucher. Et la, tout en continuant de le fixer droit dans les yeux, elle saisit l'arc dans ses dents, le lui ôta des mains, et le posa au sol,  hors de sa portée. Il ne tirerait pas une flèche de plus en sa présence. Il n'avait pas intérêt à essayer. Son regard exprimait tout cela, mais il exprimait aussi un pardon sincère: tant qu'il ne tentait rien de plus contre elle, elle lui pardonnerait ce geste qui avait manqué de la tuer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Tyback
Réceptacle à souffrance
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/08/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Mer 20 Aoû - 0:05

Aiden était le dos contre un arbre, assis, le regard braqué sur la biche qui s'approchait inexorablement de lui. Une biche? Il n'en était plus si sûr que ça à présent. Elle ne ressemblait à aucune autre biche qu'il avait vu jusqu'à présent. Elle portait des vêtements, elle se rapprochait de lui, et là, d'un coup, elle venait de lui retirer son arc de ses mains. Frappé de stupeur, il n'avait pas réagi, et continuait de regarder droit dans les yeux de la bête. Ceux-ci lui semblaient étrangement expressifs. Serait-ce un regard indulgent qu'elle lui tenait? Serait-elle un être pensant? Et ce fut à cet instant qu'une idée le frappa avec la force d'un météore; dans sa grande bêtise, sûrement venait-il de déranger une divinité forestière! Quelle poisse!

Bien joué, Aiden. Franchement, bien joué. Tu peux être fier de toi, espèce de nigaud. Une biche avec des vêtements, ça te fait pas tilt? Imbécile! pesta-t-il intérieurement.


Il fallait qu'il répare ses erreurs. Avec de grandes précautions, il essaya de se relever, doucement, ne souhaitant pas provoquer l'ire de la supposée déesse des bois. Une fois debout, il ôta son capuchon, laissant apparaître sa tignasse brune, puis joignit ses mains comme pour demander pardon, celles-ci tremblant un peu. Puis il parla de sa voix la plus contrôlée possible:

"Je vous en supplie, déesse des forêts... Je vous demande de me pardonner, je... Je ne voulais pas vous blesser, je vous ai pris pour une simple... biche. Mais j'vous en supplie, me faites pas de mal, pitié. J'en ai déjà trop vu... J'veux pas retourner là-bas..."


A l'idée de revoir les geôles, les yeux d'Aiden se dilatèrent, et la peur prit le contrôle de son corps. Il était à présent figé, les yeux implorant, regardant ce qu'il pensait être une divinité vindicative qui pourrait lui faire revivre ses cauchemars d'antan... Tout ce qu'il souhaitait, c'est qu'elle soit indulgente avec lui. Le poids de son erreur commençait à alourdir les jambes de l'homme, qui s'imaginait les pires scénarios dans sa tête. Lui, torturé par une biche divine, ou bien renvoyé en traînant dans la boue jusqu'au Tolväar.

Dieux de tout Vanalheim... Ayez pitié... pria-t-il intérieurement.

_________________
"I can't escape this hell
So many times I've tried
But I'm still caged inside
Somebody get me through this nightmare
I can't control myself!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Dim 24 Aoû - 2:10



Les humains sont étranges.

La pensée traversa l'esprit de Fawn comme une flèche transperce l'air, pensée qu'elle regretta immédiatement. Comment pouvait-elle penser cela, alors qu'elle-même était à moitié humaine ? Alors qu'elle passait sa vie au milieu des humains ? Plus le temps passait, et plus la biche en elle prenait de l'importance. Elle se mettait à penser comme si elle n'avait jamais fait partie du monde humain. Mais peut-être n'était-ce pas si faux, après tout...

Le chasseur qui était devant elle, en tout cas, était humain, lui. Il la prenait pour une déesse, d'ailleurs, fait qui avait poussé la biche à le trouver étrange. Car, en réalité, quelle divinité se serait laissé approcher ainsi ? Après tout, certes le vent ne jouait pas en sa faveur, et le chasseur devait être particulièrement silencieux, mais il avait tout de même failli la tuer... Elle manquait de prudence, et voilà qu'elle était dans une situation qu'elle n'aimait pas du tout. Elle n'aimait pas la compagnie. Elle avait été heureuse, en ce début de journée, mais ce garçon allait tout gâcher par sa seule présence. Pour Fawn, la solitude seule était la liberté, et voilà qu'il la lui ravissait sans même s'en rendre compte. Être dérangée ainsi l'avait énervée, et elle n'avait plus qu'une envie, partir. Et pourtant...

Et pourtant, quelque-chose chez cet humain l'en dissuadait. Elle se mit à le détailler, fascinée. Il était beau, ne put-elle s'empêcher de remarquer. Son visage était angoissé et parcouru de cicatrices, mais étrangement attirant. Il semblait en avoir tant vécu, et pourtant ne paraissait pas beaucoup plus vieux qu'elle. "J'veux pas retourner là-bas..." Une victime du Tolväar ? C'était pour ces personnes que la guérisseuse voyageait, pour les aider, et lui semblait, à cet instant, avoir besoin d'aide. Il semblait perdu, terrorisé et traumatisé. Il semblait avoir besoin de quelqu'un pour oublier ses peurs. Et, bien qu'elle ne puisse soigner son âme, elle ferait de son mieux pour essayer. C'est pourquoi, après quelques minutes de réflexion, elle se changea.

Lentement, elle pris forme hybride, devant l'humain aux yeux écarquillés. En quelques secondes à peine, elle était là, devant lui, mi-femme mi-biche, nue à l'exception d'une écharpe à son cou, d'une sacoche à son épaule et d'un luth à son dos. Plus grand qu'elle, il la dominait en taille comme en force, mais semblait toujours aussi craintif. Ses longs cheveux sombres cachaient en partie ses seins, mais ne pouvaient guère en dissimuler plus. Elle ne se sentait pas gênée, cependant, ses réflexes biche encore en tête, et ne chercha pas à se vêtir. Elle resta simplement face à lui, si proche qu'elle aurait pu l'enlacer avant même qu'il n'ait le temps de réagir. Elle ne savait pas vraiment pourquoi cette pensée lui était venue, mais elle la chassa en vitesse, comme on chasse un insecte posé sur son bras. Au lieu de ça, elle posa doucement ses mains sur le torse du chasseur.

Celui-ci frémit sous son contact, comme s'il craignait qu'elle ne lui fasse de mal. Mais elle lui lança un regard calme et le plus doux possible - ce qui ne devait pas être grand-chose, en réalité. Elle qui avait toujours fuit le contact humain, elle s'étonnait à présent d'apprécier la chaleur de cet homme. Peut-être était-ce sa migraine qui lui embrouillait l'esprit, la poussant à agir ainsi. Ou alors, peut-être ésperait-elle simplement l'apaiser. En tout cas, elle laissa ses mains là où elles étaient et, son visage à quelques centimètres de celui de l'homme, pris la parole.

- As-tu seulement déjà vu une déesse ? Crois-moi, tu le saurais si j'en étais une. Non, ne crains rien, je n'ai pas le pouvoir de te faire du mal, pas plus que je n'en ai la volonté, et je ne suis pas un agent du Tolväar. Je suis comme toi. Enfin... A moitié.

Sur ces mots, elle retira ses mains et recula de quelques pas. Elle avait conscience que, malgré ses paroles, son apparence étrange devait encore effrayer voire dégoûter l'humain. Après tout, elle avait beau dire, elle n'était en rien comme lui. Elle n'appartenait pas au même monde.
Elle n'était pas humaine.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Tyback
Réceptacle à souffrance
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/08/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Dim 24 Aoû - 13:11

Aiden fut incapable de bouger lorsque la "déesse" prit une forme plus humaine. La transformation ne choqua pas spécialement le chasseur, qui se doutait qu'une divinité pouvait facilement changer d'apparence. En revanche, il faillit avoir le souffle coupé lorsqu'il s'aperçut qu'elle était nue. Et plus encore lorsqu'il la trouva fortement séduisante sur le moment. Ce n'était pas forcément sa nudité, même si cela aidait beaucoup, mais Aiden trouvait dans son visage et sa chevelure sauvage une beauté singulière. Et ses yeux, doux et calmes, se voulaient rassurant. Aussi, malgré sa crispation et son envie de courir en arrière, le bûcheron resta à sa place, rougissant à vue d'oeil.

Puis elle posa ses mains sur le torse d'Aiden, ce qui le fit gémir un peu. Le contact physique avait toute sa vie porté des conséquences douloureuses et funestes. Il avait du mal à se rappeler du temps des caresses amoureuses de sa jeunesse, ou bien des câlins rassurant d'une mère à son fils. Le fouet, le fer, le poing avaient remplacé ces pensées. Aussi fut-il étonné lorsqu'il ressentit que les mains de la déesse devant lui donnaient une sensation étrange. De la bienveillance et de la douceur. Il songeait de moins en moins à s'enfuir...

Et enfin, elle décida de parler, son visage proche du sien, ce qui lui fit un peu plus perdre ses moyens. En réalité, elle n'était pas une divinité. Et Aiden sentit alors tout le poids de son imbécillité lui remonter dans le cerveau...

Bravo, mon grand. Tu t'es encore sacrément bien fait passer pour un con. Ca devient une habitude ou quoi? se réprimanda-t-il intérieurement.

Avec une grande déception, il sentit ses mains s'échapper de son torse, et il soupira de dépit. Mais cela dura un bref instant. Retrouvant ses esprits, il dit à la jeune hybride devant lui:

"Alors, si vous êtes comme moi je n'ai... rien à craindre. Et je suis encore désolé pour la flèche, si j'avais su..."


Etrangement, il ne souhaitait pas que la conversation s'arrête là. Il avait enfin trouvé quelqu'un qui ne ressemblait pas à un ennemi potentiel, et aussi amusant que cela puisse paraître, malgré son attitude toujours triste et taciturne, il avait besoin de parler. Besoin de pouvoir s'exprimer avec quelqu'un d'autre que son aigle qui lui répondait par un doux silence lorsqu'il lui parlait, au mieux par un cri perçant. Alors, aussi maladroitement que possible, il tenta de trouver un sujet de conversation, ses yeux virevoltant d'abord vers la poitrine de la jeune femme, puis vers ses cornes, son luth... Enfin il parla:

"Vous jouez d'un instrument, je vois? Il a l'air beau... Qu'est-ce que c'est?"


Aiden se félicita pour le sujet de conversation à la mords-moi le nœud, mais il n'était pas vraiment habitué à parler aux gens. Vigile ne comptant pas, c'était un aigle. Un aigle qui d'ailleurs était perché près d'une branche, et vint rejoindre son ami humain sur son épaule, faisant face à l'hybride en la fixant de ses yeux jaunes et perçants. Il se méfiait.

_________________
"I can't escape this hell
So many times I've tried
But I'm still caged inside
Somebody get me through this nightmare
I can't control myself!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Dim 31 Aoû - 13:01



L'homme était rouge pivoine et semblait particulièrement troublé, ce que Fawn ne comprenait pas. Après tout, elle l'avait rassuré, il ne craignait plus rien, non ? C'est alors qu'elle réalisa que si elle-même se moquait de sa nudité, elle restait vêtue seulement d'une écharpe verte, d'une sacoche en bandoulière et d'un luth dans son dos. Non seulement était-elle nue, mais en tant qu'hybride, sa nudité était unique: humaine, certes, mais avec un début de pelage par endroits et des tâches des plus inhabituelles. Elle eut un léger sourire lorsque le chasseur tenta de lancer la conversation, tout en la regardant dans les yeux avec une obstination à ne pas baisser le regard qui forçait le respect.

-C'est un luth, et il s'appelle Rime, répondit-elle avec le rire dans la voix.

Elle réalisa que cette voix enjouée et amusée lui était venue naturellement, elle qui d'ordinaire ne laissait paraître aucune émotion en compagnie d'autrui. Cela dit, la situation était effectivement des plus drôles, et ne pas en rire devenait difficile. Décidant de mettre fin au trouble de ce pauvre homme, elle fouilla dans sa sacoche et en sortit ses vêtements, qu'elle enfila sans tarder. Ainsi, après avoir posé à terre sa sacoche et son luth, des sous-vêtements simples, un chemisier vert en lin et un pantalon de chasse brun vinrent la couvrir, rejoignant son écharpe. Fidèle à son habitude, elle resta pieds nus, nullement dérangée par les épines et échardes qui jonchaient le sol, dissimulées sous la végétation. Elle dégagea ses cheveux, dont la majorité s'était emmêlée avec le foulard durant sa transformation, libérant une longue tresse sertie de perles de bois et terminée d'une plume d'aigle ramassée la veille et qui lui tombait jusqu'à la poitrine. Enfin prête, elle reprit la parole.

- Reprenons du début, tu veux ? Je m'appelle Fawn, je suis une hybride et non une déesse, et je suis guérisseuse. Et toi ?

Elle attendit qu'il se présente, un léger sourire aux lèvres. Elle ne savait si c'était dû au fait qu'il l'ait surprise alors qu'elle était encore en biche ou si c'était quelque-chose en lui, mais, contrairement à son habitude, elle n'avait aucun mal à exprimer ses émotions devant le chasseur. Elle souriait de façon naturelle, sans même s'en rendre compte. Peut-être, pour une fois, paraîtrait-elle aimable et non froide et distante aux yeux de quelqu'un. Cela faisait plaisir à imaginer.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Tyback
Réceptacle à souffrance
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/08/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Dim 31 Aoû - 20:00

Aiden fut presque déçu lorsqu'elle se rhabilla. En effet, ce n'était pas souvent qu'il se retrouvait en pleine forêt en face d'une femme dénudée. Et cela ne lui avait pas tant déplu que cela, malgré une certaine gêne toute naturelle. Cette femme avait d'ailleurs un corps dont elle n'avait pas à rougir, à la fois bien tracé et unique. Mais lorsqu'elle se rhabilla, Vigile le regarda droit dans les yeux avant de faire un mouvement de tête vers la demoiselle. Aiden soupira, puis tapota gentiment le bec de l'aigle, signifiant ainsi qu'il ne se mêle pas de ce genre d'affaires. L'oiseau se renfrogna, mais resta sur l'épaule de son compagnon.

Puis elle se présenta. Fawn? Quel joli prénom. Ca sonnait doux dans ses oreilles. Enfin, pas aussi doux, imaginait-il, que son pelage...
Mais... Pourquoi tu...? Reprends-toi, mon vieux! se dicta-t-il intérieurement.
Une hybride? Aiden n'en avait vu que peu jusqu'à présent, essentiellement dans ce village silraeni auquel il se rendait parfois vendre et acheter des fournitures. Mais comme il n'entretenait que peu de contacts avec ces gens, c'était une race mystérieuse à ses yeux, mais extraordinaire. Pour le Tolväari qu'il était, un hybride était chose peu commune, et source d'étonnement autant que d'admiration. Et la prénommée Fawn n'échappait pas à cette règle.

L'homme eut une petite appréhension lorsqu'elle lui demanda qui il était. Mais celle-ci passa vite, le sourire de la jeune femme aidant beaucoup.

"Je m'appelle Aiden Tyback, et je suis humain... Enfin, ça se voit, je crois. Je chasse et je coupe du bois dans cette forêt."


Il détailla attentivement Fawn, de la façon la plus discrète possible. Même habillée, le chasseur remarqua qu'elle était toujours aussi belle.
Arrête un peu et concentre-toi, pensa-t-il.
Alors qu'il venait de finir sa phrase, Vigile étendit son aile gauche, qui vint complètement obstruer le visage d'Aiden. Surpris, ce dernier écarta rapidement l'aile, avant de lancer un regard de tueur à son compagnon à plumes. L'oiseau, quant à lui, lui rendit son regard, avec ses yeux d'aigle.

_________________
"I can't escape this hell
So many times I've tried
But I'm still caged inside
Somebody get me through this nightmare
I can't control myself!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Lun 29 Sep - 22:33

Un chasseur ? Voilà un type de personnes que Fawn fréquentait peu, et pour cause. Sa nature de biche lui avait toujours dicté de se tenir éloignée des chasseurs. Elle avait beau savoir que ces personnes ne faisaient que se nourrir, son instinct animal était formaté pour les fuir. Cependant, celui-ci, plus que n'importe quel autre, dégageait une innocence et une certaine forme de tristesse qui suffisaient à apaiser ses craintes naturelles et, surtout, éveillaient sa curiosité. C'était un homme plein de cicatrices; celles qu'on voyait sur son visage, qu'on devinait sous ses vêtements; et celles qu'on ne voyait pas, celles dont on sentait qu'elles n'étaient pas tout à fait guéries, celles qui sévissaient dans son esprit et lui inspiraient cette crainte du monde extérieur.

Soudain, l'aigle que la guérisseuse avait à peine remarqué sur l'épaule du chasseur déploya une aile, brisant sa contemplation du visage d'Aiden. Elle rigola doucement, comprenant immédiatement sa demande d'attention. C'était un animal bien caractériel que celui-ci, visiblement. Sans quitter l'animal des yeux, elle plongea la main dans sa sacoche et en sortit quelques baies d'un violet profond. Fixant l'aigle dans les yeux, elle s'approcha de lui, cherchant dans le regard jaune de l'oiseau le moindre signe lui indiquant s'il l'autorisait à venir plus près. Finalement, elle fut assez près pour tendre la main sous son bec, et l'encouragea d'un geste à goûter les baies. C'étaient des fruits particulièrement appréciés des oiseaux et tout type d'autres animaux -dont elle-même.

- Eh bien garçon, on t'oublie un peu trop à ton goût ? Goûte donc, je te promets qu'elles sont bonnes.

Plongeant à nouveau la main dans sa sacoche, elle en avala quelques-unes elle-même, sachant pertinemment que l'aigle était un oiseau des plus intelligents tout à fait capable de faire le rapprochement entre ce qu'elle lui présentait et ce qu'elle mangeait. Il lui fallut peu de temps pour comprendre qu'il n'y avait pas de danger et plonger le bec dans les baies sucrées.

- C'est un oiseau malin que tu as là. Il sait que je ne lui veux pas de mal.

Ce disant, elle reporta à nouveau son regard sur Aiden, dont elle était plus près à présent. Il dégageait une odeur douce et boisée qu'elle n'avait pas sentie jusque-là, et elle se surprit à s'approcher instinctivement plus. Elle stoppa son geste en route et, sa main désormais vide, recula d'un pas.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Tyback
Réceptacle à souffrance
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/08/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Dim 5 Oct - 14:39

Alors qu'Aiden était sur le point de réprimander son loyal compagnon, la jeune femme éclata d'un rire doux et cristallin. Ce rire désarma complètement le chasseur, et son coeur fondit. Il n'avait jamais entendu une personne rire avec une telle franchise, une telle légèreté. Sa vie n'avait pas été faite de moments amusants, bien au contraire. Aussi, il fut fasciné par ce soudain éclat de joie. Avec un sourire plutôt inhabituel, il oublia complètement le geste de malappris que son ami à plumes avait fait. Puis Fawn s'approcha du volatile, calmement, lui présentant des baies. Une certaine appréhension agitait l'esprit du bûcheron, pas si sûr que ce soit une bonne idée... Mais à sa grande surprise, l'aigle accepta volontiers ces petites baies, se plaisant à être, cette fois, le centre de l'attention. Malgré qu'il ne mange que de la viande, Aiden l'avait déjà également vu engloutir quelques petits fruits des bois. Impressionné, le chasseur regarda, incrédule, Vigile dévorer le contenu de la main de Fawn, sans la blesser bien évidemment.

Le rapprochement qui s'opéra entre Aiden et l'hybride fut déroutant pour le chasseur. Le fait de se sentir proche d'elle faisait battre la chamade à son coeur. Elle était de nouveau près de lui, son odeur animale enivrant ses sens. Inconsciemment, il savait très bien ce qui était en train de se passer. Mais tout ce qu'il fit fut plonger ses yeux bruns dans ceux de la jeune femme. Il n'avait jamais vu pareille beauté auparavant... Il était plaisant de la regarder . S'abandonnant à la contemplation, il fut ramené sur terre par les paroles de Fawn. Reprenant sa composition, il lui dit:

"Oui, Vigile est très malin. Je crois que c'est le seul véritable ami que j'aie eu jusqu'à ce jour en ces bois..."


Le "jusqu'à ce jour" était une formule plutôt implicite pour gratifier la jeune femme. Il se demandait si elle allait relever... Mais pour compléter sa phrase, il se risqua à une autre demande, un peu plus délicate cette fois:

"J'aimerais beaucoup me faire pardonner de vous avoir... comment dire... confondu avec du gibier. Voulez-vous que je vous offre l'hospitalité chez moi? J'ai à boire, à manger... Rassurez-vous, je n'ai pas que de la viande."


Si Aiden était plutôt maladroit avec les gens, il se surprit à se trouver plus assuré avec ses dernières paroles. Une assurance toute nouvelle, et toute relative à la situation; il avait vraiment envie de passer plus de temps avec cette jeune et belle hybride.

_________________
"I can't escape this hell
So many times I've tried
But I'm still caged inside
Somebody get me through this nightmare
I can't control myself!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Fawn
Guérisseuse errante
avatar

Messages : 54
Date d'inscription : 21/06/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Mer 8 Oct - 14:16


Fawn sourit à la proposition du chasseur. L'idée d'un bon repas et d'un toit au-dessus de sa tête était tentante, et elle appréciait la compagnie d'Aiden, bien qu'elle vienne à peine de faire sa connaissance. Elle était sur le point d'accepter avec un sourire, lorsqu'elle se ravisa. Depuis quand se rendait-elle chez des inconnus ? Et, surtout, depuis quand négligeait-elle ses propres devoirs ? Elle s'était certes aventurées dans les hauts bois pour se détendre, mais l'heure filait, et, ces derniers temps, la guérisseuse avait été particulièrement occupée. Sa réserve de remède, qu'elle gardait toujours bien fournie, avait diminué de moitié, et elle se trouvait incapable de faire face correctement en cas d'urgence. Il fallait qu'elle retourne à sa cueillette. Elle eut donc un sourire désolé pour le jeune homme, certainement aussi déçue elle-même que lui ne l'était.

- Je suis désolée, mais le devoir m'appelle ailleurs. J'ai déjà beaucoup trop tardé en ta compagnie. Il faut que je reparte.

Elle savoura un instant encore les iris bruns du chasseur. Pour beaucoup, des yeux marrons ne sont ni originaux, ni remarquables, mais dans ceux-ci, Fawn voyait la chaleur de la terre, la douceur des forêts et la souffrance des jours passés. Elle tenta de se persuader qu'elle ne faisait qu'obéir à ses responsabilités, mais au fond d'elle-même, elle sentait que cette séparation aussi précipitée qu'inattendue n'était rien d'autre qu'une fuite. Que fuyait-elle, au juste ? L'homme ? Le chasseur ? Non, elle savait que ce qui l'apeurait n'était pas chez lui, tout comme elle savait qu'elle ne pourrait pas fuir devant ce danger nouveau qui la perturbait. On ne peut se fuir soi-même. Pas éternellement.

- Adieu, Aiden Tyback.

-



Une hybride courait sous le soleil. Mi-humaine, mi-biche, elle fuyait ce qu'on ne peut fuir, se dérobant dans la chaleur du midi. Elle courait jusqu'à en perdre haleine, toujours plus loin, une écharpe verte flottant à sa suite, une sacoche ballottant à son côté, un luth rebondissant dans son dos. Toujours plus loin. Et pourtant, son esprit, lui, peinait à suivre. Il rechignait à quitter ce lieu si vivant, s'accrochant encore à des yeux couleur de souffrance. Elle sentait que ce n'était pas fini. Elle sentait qu'elle le reverrait. Elle ferma les yeux, ses sens prenant le dessus, ses pas toujours assurés malgré sa propre obscurité, et dans ses narines reflua une dernière fois le parfum du chasseur.

Il lui semblait qu'une flèche lui avait transpercé le coeur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Aiden Tyback
Réceptacle à souffrance
avatar

Messages : 38
Date d'inscription : 12/08/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   Ven 10 Oct - 15:29

Lorsque la réponse tomba, la déception d'Aiden était grande; elle ne viendrait pas. Que lui était donc passé par la tête, pour demander une chose pareille? Ce fut la question qu'il se posa, jusqu'à voir qu'en réalité elle était tout aussi déçue que lui l'était. Son coeur fondit comme neige au soleil lorsqu'il vit l'air triste de Fawn. L'expression du visage de l'hybride ne faisait point dépérir sa beauté, néanmoins. Le chasseur se surprit même à retrouver son assurance en entendant sa douce voix lui susurrer son refus. Comment un refus pouvait-il l'enchanter à ce point? Peut être parce que c'était un des refus les plus séduisants du monde?

Alors qu'il regardait encore une fois les grands yeux vert et jaune de l'hybride, il l'entendit faire ses adieux. Rattrapé par le temps et l'espace, il réagit le plus vite possible, avant qu'elle ne s'en aille, et dit:

"Adieu! ... Fawn..."


Le premier mot, même s'il était sorti presque tout de suite, était prononcé à contre-coeur. Voir la magnifique silhouette fauve s'éloigner, voir ses formes enchanteresses disparaître dans les sous-bois... C'en était presque désespérant.
Mais le second mot, quant à lui, avait un goût nouveau dans la bouche d'Aiden. Il l'avait prononcé d'une façon beaucoup plus légère, rêveuse. Oui, il se sentait comme dans un rêve. Fugace, étrange, enchanteur... "Fawn", répéta l'homme mentalement. Il aimait définitivement bien ce nom. Et apparemment, il n'y avait pas que le nom...

Vigile regarda son compagnon bipède, sans rien prononcer du tout. Pas un cri. Il regardait dans la direction d'Aiden, semblant attendre quelque chose. Puis celui-ci s'en rendit compte, et dit à l'oiseau:

"Quoi? Qu'est-ce qu'il y a? T'es un rapace, tu peux pas comprendre."


Pour tout commentaire, le chasseur eut droit à un petit coup de bec bien senti sur l'épaule. Il sursauta, avec un petit cri réprimé, comme il en avait l'habitude. Tout ce qu'il put faire, ce fut de relever son épaule, forçant le volatile à s'en déloger et à s'envoler en piaillant.
Jetant un dernier regard dans la direction où était partie la belle hybride, il soupira.

Jamais il n'avait eu autant d'espoir en lui; celui de retrouver quelqu'un.

_________________
"I can't escape this hell
So many times I've tried
But I'm still caged inside
Somebody get me through this nightmare
I can't control myself!"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)   

Revenir en haut Aller en bas
 

La Biche et le Chasseur (PV: Bambi <3)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Chasseur de mines M619 Vinh-Long
» Un chasseur de mine français dans l'escadre OTAN
» poulet chasseur?
» Lapin sauté chasseur
» Bambi

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: .
-