AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Nékèpech | Chroniques du Palais de l'Agonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Nékèpech | Chroniques du Palais de l'Agonie   Sam 23 Aoû - 22:40



NEKEPECH
  
NEKEPECH ✣ DIEU DE LA SOUFFRANCE ET DU DESESPOIR ✣ TOLVAAR


RP en cours ✣ 

La malédiction du Passeur: Saphomoth tente de mettre fin aux agissements sournois du Passeur. Pour ce faire, il a convoqué ses suivants et serviteurs, divins et mortels, afin de l'aider dans son combat face à l'Engeance démoniaque...

La curiosité est un vilain défaut... ou un défaut de Vilain?: L'obsession maladive du Prince des Larmes pour la guérison, et son but si mystérieux à ses yeux, l'ont amené à s'éloigner dangereusement de son fief. Il souhaite rencontrer un guérisseur, afin d'en apprendre plus. Y arrivera-t-il, cependant?

Le Tolväar est une hydre...: Saphomoth a disparu sans laisser de trace, et son trône est vacant. Nékèpech, allié d'autres dieux, tente de prendre le pouvoir avec l'appuie de Hiergon, qu'il juge comme son plus fidèle allié. Ensemble, réussiront-ils à s'opposer à Caducie, qui a décidé d'attendre le retour de son amant?



RP terminés ✣

Le Cruel vous mande, mortel!: Informé des récentes percées de Fugolls dans le Silraen, le dieu de la Souffrance a fait convoquer un petit groupe de ces éclaireurs afin de leur confier une mission de la plus haute importance...

Noirceur des Lumières: Alors qu'il se baladait tranquillement aux alentours de son imposant Palais, Nékèpech fut attiré par un être torturé et corrompu, habité par une entité chaotique. Intrigué, il décida d'aller voir...

Immoral Business: Lorsque le général Joka Mange-Victoire fut terrassé par Lakhsry Van Heaven, le contrat qui liait le Fugoll, à présent mort, au Prince des Larmes fut caduque. La divinité invita donc le nouveau Seigneur de Guerre pour rediscuter de cet arrangement passé...

Le jeu du prisonnier du bourreau: Nékèpech a ordonné aux Maux de chercher et capturer un être immortel, ou une engeance puissante afin de mener des expériences quant à leur résistance. Cependant, le Prince des Larmes dût bien avouer ne pas s'attendre à ce qu'ils ramènent cet immortel.

Divine rencontre: Deux millénaires auparavant, Nékèpech errait dans les terres du Tolväar, maugréant son exil et explorant cette terre alors inconnue. Il fit alors la connaissance d'un étrange personnage, qu'il serait sûrement amené à revoir...

L'Unique Beauté de la Souffrance: Une mortelle très spéciale fait une entrée plutôt fracassante dans le Palais de l'Agonie. Mais Nékèpech la laisse venir jusqu'à son trône, sa curiosité le titillant. Que se passe-t-il lorsqu'un dieu de la Souffrance rencontre l'une de ses plus fidèles disciples?

_________________


Dernière édition par Nékèpech le Jeu 23 Avr - 21:48, édité 4 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Nékèpech | Chroniques du Palais de l'Agonie   Dim 31 Aoû - 11:44

Le Palais de l'Agonie




Le Palais de l'Agonie est la demeure du Prince des Larmes, Nékèpech le Cruel. Juchés au sommet de deux collines dans les Landes de la Désolation, les sombres bâtiments du dieu de la Souffrance s'élèvent tels des piques annonciateurs de malheurs à venir. Le Palais en lui-même est extrêmement grand, et comporte autant d'étages que de sous-sols. Il a fallu que le dieu sombre creuse profondément le sol pour créer ses tristement célèbres geôles. Les diverses tours qui s'élèvent depuis les collines ne sont pas visibles de loin, contrairement à ce que l'on pourrait penser, car un épais brouillard surnaturel les cache à la vue des voyageurs jusqu'à un certain point, afin d'attirer le plus près possible de potentiels "invités". Et une fois trop proches du sombre édifice palatin, il est souvent trop tard...

Le Palais en lui-même comporte trois sections; le Rez-de-Chaussée, les Etages Supérieurs et les Sous-Sols. Dans la section du Rez-de-Chaussée se trouvent le Hall Salmeur, qui est le hall que l'on traverse lorsqu'on pénètre à l'intérieur du palais en passant par les immenses double-portes. Une fois passé ce hall, plusieurs couloirs, dont certains murs sont recouverts avec la chair des anciens pensionnaires, mènent à des salles de torture, excentrés du chemin principal. Ce dernier mène tout droit à la Salle du Trône, où Nékèpech reçoit ses hôtes et procrastine la plupart du temps. Sauf lorsque l'envie lui prend de donner une séance de torture plus privée et intime avec l'un de ses prisonniers. Le trône de Nékèpech, en marbre noir, prend place dans une immense salle peu éclairée, et dont la hauteur du plafond reste un mystère. Les murs et le sol sont de la même pierre que le trône. Des colonnes prennent place de part et d'autre de la salle, sur lesquelles le Prince des Larmes a entrepris d'écrire son histoire.

Dans les Sous-Sols, en revanche, il y a deux types de pièces; les quartiers des cultistes et les cellules. Dans le premier type de pièce, on trouve les dortoirs des tortionnaires humains complètement dépravés qui servent le Cruel. Ces psychopathes animent l'effroyable quotidien des prisonniers, menés par une hiérarchie très stricte et bien établie. La plupart du temps, ce sont les Drows qui se retrouvent à la tête de ces monstres. C'est bien pour cela qu'il faut distinguer les dortoirs des tortionnaires avec les quartiers des maîtres, plus confortables et luxueux (étant donné le goût prononcé des Drows pour le luxe). Outre ces endroits de repos pour les pandores du Palais, les cellules grouillant de masses de prisonniers se répartissent également dans tout les Sous-Sols. Certains parlent de milliers de prisonniers, et ils n'ont pas tort. Mais Nékèpech ne tient jamais d'inventaire. Ils croupissent dans des cachots humides, sombres, puant leurs propres déjections, s'infectant par le manque de salubrité et décédant le plus souvent dans d'atroces souffrances. Il n'est pas bon de rester trop longtemps en ces lieux; car si ce n'est pas le physique qui cède le premier, ce sera l'esprit.

Les Etages Supérieurs, quant à eux, sont constitués des endroits les plus étranges et morbides nés de l'imagination du Prince des Larmes. C'est l'endroit où ses expériences prennent tout leur sens; le Salon des Mères, un endroit effroyable où les femmes sont livrées à d'horribles monstres aux idées dépravées et perverses, et où la maternité s'avère être le pire cauchemar jamais imaginé... La Demeure des Insectes, où les terreurs des hommes ont été grossies par l'influence néfaste de Nékèpech, créant des bestioles abominables... La Salle des Hybrides, où le dieu tolväari mène de sombres expérimentations sur ces êtres venus du Silraen... Tant de salles plus étranges et malsaines les unes que les autres remplissent les Etages Supérieurs du Palais. Mais une seule tour est consacrée à la véritable obsession de Nékèpech; la Tour Interdite. C'est dans cette partie de son antre que la divinité perverse emmagasine tout ce qu'il peut trouver sur l'art de la guérison, un pouvoir obscur et mystérieux pour lui. Des guérisseurs y sont effroyablement questionnés, des remèdes étudiés avec attention, des livres dévorés avec avidité. Mais la compréhension ne semble pas venir... Ce qui frustre le Cruel. Une autre tour, baptisée la Tour Pourpre, abrite le prisonnier le plus prestigieux de Nékèpech; le Gardien du Pont des Âges, connu sous le nom de Noxdall. Capturé par les Maux alors qu'il était descendu dans le Tolväar combattre sa peur profonde de ces lieux, l'immortel protecteur de l'Ydrasil est à présent lourdement gardé et fréquemment visité par le Cruel en personne.

Le Palais de l'Agonie est le dernier endroit à venir visiter. Il est quasiment impossible de s'en échapper. Certains, pourtant, on réussi cet exploit. Leur nom est inscrit en lettres d'or sur le Mur des Elus, à la vue de tous. Un symbole d'espoir? Non, je ne crois pas. Car il n'y est inscrit que trois noms, dont deux datant du millénaire précédent. Très décourageant, en somme. Et la plupart de ceux qui tentent ce genre d'expérience le regrettent jusqu'à leur dernier souffle...

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nékèpech
Dieu de la Souffrance
et du Désespoir
avatar

Messages : 336
Date d'inscription : 27/04/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Nékèpech | Chroniques du Palais de l'Agonie   Dim 19 Avr - 16:30

Saphomoth
Maître
Il l'a accepté au sein du Tolväar, et en échange, Nékèpech le sert fidèlement, voyant en lui le digne successeur de Nasil le Créateur. En son absence, il a décidé, aidé du dieu Hiergon, de prendre sa place afin de mener le Tolväar vers la Guerre Promise.
Nodalie
Ennemie
Hypocrite, sournoise... Les qualificatifs que lui crachent le Cruel sont incisifs et reflètent le profond ressentiment qui l'anime à l'égard de cette Déesse-Maîtresse. Banni par elle de l'Ydrasil, Nékèpech nourrit l'espoir qu'un jour il pourra vaincre celle qui l'avait fait chuter de son piédestal céleste.

Hiergon
Allié
Le Prince des Larmes a un profond respect pour cet autre Dieu supérieur tolväari, qui commande aux maladies. Les deux divinités sont étroitement liées, et se connaissent depuis des éons. Ensemble, ils ont repris les rennes vacants du royaume de Saphomoth, pour le guider en son absence.
Shäara
Débitrice
Pauvre petite Ethérée... Elle n'aurait jamais dû se frotter à Nékèpech. Le dieu sombre lui a fait payer son insolence par un horrible tribut; à n'importe quel moment, si il avait besoin d'elle, elle serait forcée de répondre à son appel. Une marque lui a été apposée, indélébile, jusqu'à l'accomplissement de ce serment démoniaque...

Aiden Tyback
Victime
Beaucoup de pauvres hères peuvent se revendiquer avoir été victimes des horreurs du Prince des Larmes. Mais peu en sont sortis. Aiden est l'un de ceux-ci, échappé du Palais de l'Agonie pour une raison obscure. Le Maître de la Souffrance, en revanche, sait grâce à quoi il a pu s'enfuir...
Fawn
Très vague connaissance
Toujours à la recherche des Mystères de la Guérison, le dieu tolväari du Désespoir a fait une énième descente en Silraen, déguisé sous les traits d'un jeune homme blessé. En rencontrant cette guérisseuse hybride, il pensait pouvoir en apprendre plus sur ce qui lui faisait défaut depuis tant de siècles...


Ellena Blakight
Difficile à dire... 
Nékèpech n'aime pas les mortels, ou du moins, ne leur accorde jamais d'attention. Ils sont faibles et pitoyables, indignes du moindre intérêt. Et pourtant, il en est une qui a attisé la curiosité du Prince Noir. Son esprit est tel que le sien, et leurs goûts sadiques convergent... Il lui porte donc respect et... intérêt? De toute façon, le temps en dira plus sur ce qu'il pense de cette mortelle.
Noxdall
Prisonnier
Il voulait vaincre sa peur, aller l'affronter, retrouver son courage... Mais en se rendant dans le Tolväar, c'est sa peur qui a eu raison de lui. Capturé par les Neuf Maux de Nékèpech, ce dernier l'a enchaîné dans sa Tour Pourpre, et s'amuse à tester de nouvelles tortures sur cet être immortel. Pauvre de lui, à souffrir dans sa tour... Qui lui viendrait en aide?

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Nékèpech | Chroniques du Palais de l'Agonie   

Revenir en haut Aller en bas
 

Nékèpech | Chroniques du Palais de l'Agonie

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» La ZM-FN / Marine monte la garde au Palais Royal à Bruxelles
» Le palais du yorkshire....
» palais
» Les Nouvelles Chroniques du Don Balleine.
» L'histoire du Palais de l'Elysée

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: Registre des personnages :: Bibliothèque
-