AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Syvraës
Déesse des Vents
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/07/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]   Jeu 27 Nov - 15:06





La guerre menace, nos frères ne sont plus que l’ombre d’eux-mêmes face aux colères divines et le temps défile sans attendre de voir si nous sommes prêts pour ses changements. Mais peu importe car ce matin le monde est vent. Le monde est tempête, le monde est souffle, est aussi insaisissable qu’un esprit. Tout n’est qu’amplitude et délaissement. Je vibre d’inexistant et d’incorporel. Il n’y a plus ni haut, ni bas, pas plus qu’il n’y a de sentiments ou de réflexion. Tout n’est qu’envie dans les bras des invisibles qui parcourent les landes. Adieu murs des cités, adieu corps et limites, je suis pareille à un souffle vibrant d’âme et de vie. Ce matin le vent est une danse sans fin caressant du bout des doigts les veines saillantes de cette terre aimée, Silraen.

Le ballet est frénétique, essentiel et pourtant tellement futile. Suis-je réellement divine ? Ou bien mon être ne se résume finalement qu’à une simple brise ? Est-ce ça, perdre pied ? Il y a pourtant cette certitude qui refuse de me quitter, me maintenant encore parmi les vivants. Je ne peux laisser ces mondes disparaitre…

La tempête se fait alizé, le calme et le silence prennent place et au milieu de cet ancien chaos, mon corps accepte de prendre forme. Des yeux bleus naissent, une chevelure de rouge et de vent se dessine, quelques détails seulement. L’esquisse s’affine, les traits ne sont plus de simples lignes, un visage, une main, et pourquoi pas quelques pierres précieuses. Une simple étoffe blanche pour couvrir ce début de femme qui accepte enfin un retour à la réalité.

Enfin je suis, humaine d’apparence mais vent d’esprit, perdue au beau milieu des pics éternels de la Terre primale. Combien de temps s’était écoulé depuis que ma route avait croisé celle d’Aiden ? Je l’ignore, mon âme s’est perdue dans cet univers intangible qu’est mon royaume. Mais il n’est pas trop tard, mon cœur en est certain.

L’appel fut cependant si fort que je doutais de revenir un jour. Cinq cents ans à errer sous cette forme de naissance aussi douce qu’un zéphyr, il m’est parfois dur de ne pas succomber. Cette sensation de liberté et d’oubli… Mais qui serai-je si j’abandonnais toutes ces âmes ? Ma route n’est pas encore terminée, je dois me battre pour elles.

Pieds nus, je m’approchai du bord de mon perchoir rocheux. Les rayons du soleil embrassaient la vallée qui se dessinait à des lieues d’ici. Je pus entendre les rires, les chants, de même que les sanglots et les cris provenant des minuscules demeures que je devinai d’ici. Tous ces mortels qui devraient pouvoir rester insouciants et n’aspirer qu’au bonheur. Leurs souhaits n’étaient à présent que douleurs et supplications. Rester en vie, encore un peu… J’agirai, pour eux.

D’un geste souple, je me détournai de ce paysage d’or et de ténèbres et dis finalement d’une voix douce.

« Tu peux te montrer, je ne te ferai aucun mal. »

J’avais senti la présence de cet être depuis un certain temps mais il n’était pas nécessaire de brusquer cette rencontre. Qu’il avance de lui-même ou bien fuit, peu importait son choix car nos routes ne se croiseraient que brièvement. Il me fallait rejoindre mes frères et sœurs pour enfin se préparer face aux heures sombres à venir. Je ne pouvais demeurer loin d’eux plus longtemps.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Maximilyan
Messagère sans frontière
avatar

Messages : 12
Date d'inscription : 26/10/2014
Royaume : Silraen.

MessageSujet: Re: Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]   Sam 6 Déc - 19:35

   Un cri strident résonna au loin avant de s'évaporer dans le vent. Un rapace planait sur les courants ascendants et observait le monde de sa hauteur avant de se remettre à battre des ailes et changer sa trajectoire. Il plongea et se stabilisa à hauteur d'homme. Quand il vit un poing se tendre vers lui, il fonça et prit appui, empoignant le cuir couvrant le poignet de ses serres acérées. Il fixa son maître et ferma les yeux lorsqu'il le caressa.


Par où ? 


   L'oiseau, comprenant la signification de la question, pointa la direction avec son bec. Il ne cesserait jamais de guider celui, plus exactement celle, qui l'aimait sans le priver de liberté. Maximilyan était reconnaissante de cette affection rendue. Elle ne l'avait pas recueilli pour l'avoir en ami, elle avait juste voulu le sauver par bonté d'âme sans rien vouloir en retour. Mais cela avait tourné comme un atout et un ami de voyage. Sans Peka, tel était le nom du rapace, elle n'aurait pas pu éviter des dangers, et trouver des chemins pour les zones aux accès difficile à plusieurs occasions. Contrairement à elle, Peka pouvait prendre de la hauteur et avoir accès à une toute autre vision du monde qu'elle enviait parfois. Il profitait des vents alors qu'ils ne faisaient que la caresser pour le meilleur ou pour le pire. Cette capacité à "voir" dans le vent des oiseaux, lui fut utile cette fois-là plus que pour tout autre. 


   Elle souffla doucement, fit craquer sa nuque et serra la bandoulière de sa besace. Ses yeux pétillèrent de joie et d'excitation comme son sourire en coin. En face d'elle se tenait les pics de Silraen, de fabuleux obstacles sur le chemin qui ne furent, hélas, pas grand chose pour ses jambes bien plus habituées à la montagne qu'aux plaines. Elle grimpa les chemins abrupts avec aise, toujours guidée par le point volant du ciel. Elle ne s'arrêta qu'une fois qu'elle eut trouvé la place où elle devait se rendre, confirmée par Peka. Elle devait avoir une confiance absolue en Peka puisqu'elle sans le rapace, elle ne pourrait probablement jamais retrouver la trace de celle à qui elle devait passer un message. Mais puisqu'elle était encore seule au moment de son arrivée, elle préféra prendre moins de place et être moins visibles aux yeux de tous. Elle s'était repliée dans un recoin de la roche, derrière un buisson et un arbre. Elle pouvait cependant encore observer un perchoir rocheux qui surplombait la plaine et les cités. Un promontoire qui affrontait le vide, luttait contre la gravité. 


   La vue était impressionnante, mais ce qu'elle vit arriver et prendre forme humaine dessus, l'était encore plus. Elle serra sa besace contre son cœur. La voix de messagère l'avait mené à bien des endroits, lui fit rencontrer bien des gens. Mais elle put même rencontrer un dieu en ce jour. Elle ne put s'empêcher d'aimer encore plus sa façon de vivre. Toutefois, lorsque la femme, apparue depuis rien, parla, elle sortit de son ravissant et pris une expression des plus neutre possible et sortit de sa cachette. Elle s'avança à pas sûrs et s'inclina légèrement face à cette femme puis la regarda dans les yeux.


Bonjour, c'est un honneur. 
Elle ne put s'empêcher d'hésiter à ajouter :
Merci d'être apparue alors que je vous cherchais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syvraës
Déesse des Vents
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/07/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]   Sam 13 Déc - 9:44

Quelques cheveux blancs, des yeux dorés, des membres agiles et un faucon, aucun doute n’était possible. J’avais en face de moi Maximilyan, la messagère de ces mondes. Nos routes s’étaient déjà mêlées par le passé, mais jamais de façon aussi directe. La trouver ici ne pouvait signifier qu’une chose.

« C’est un honneur partagé Maximilyan, sois en certaine. Mais ta venue signifie également que tu as un message pour moi, n’est-ce pas ? »

A ces mots, la jeune satyre s’exécuta et me tendit un parchemin. Des mots écrits sur du papier, une bien étrange façon de contacter la Déesse des Vents. Habituellement, qu’il s’agisse de supplique ou d’espoir, des mots portés par les zéphyrs suffisent pour que chaque message me parvienne. Pourquoi avoir utilisé ce moyen ?

Délicatement, je défie le ruban noir retenant le parchemin et l’ouvris. Une simple lecture, rapide et brève, mais qui m’apporta en quelques instants un flot d’interrogations. Les traits de mon visage n’exprimèrent pas un seul sentiment, seuls mes yeux se tintèrent de scepticisme et de doutes.

« Maximilyan, chère messagère, je souhaiterai que tu puisses clarifier quelque peu la situation. Mais avant de te demander des réponses, il me semble juste de te montrer l’objet de mon trouble. Voici donc ce qu’il est écrit :

A Syvraës,

Partout où je vais, je ne fais qu'entendre votre nom, qu'entendre les murmures des gens qui parlent du vent en utilisant votre patronyme. Je suis blessé dans mon estime, car qui d'autre que moi, Nesinthas, pourrait commander aux vents, doux ou torrentiels?

Je ne vous connais pas. Cependant, vous semblez par votre simple existence me voler mes pouvoirs, et vous les approprier. Il est temps que cela cesse. Je veux savoir si vous êtes réellement la déesse commandant les vents. Je revendique également cette divinité.

Je vous donne rendez-vous sur les terres du Tolväar, dans les Bosquets du Malheur. Je souhaite voir de mes propres yeux cette rivale qui semble m'ôter mes pouvoirs à son seul avantage. En effet, avez-vous déjà entendu ne serait-ce que mon nom? Car si vous l'aviez déjà entendu, c'est que vous ne seriez pas coupable de l'ignorance de ces gens à mon égard.

Nesinthas, véritable dieu des Vents »


J’attendis quelques instants, permettant ainsi à Maximilyan de saisir l’ampleur de cette accusation. Ces mots n’étaient à mes yeux rien de plus que mensonge et piège. Mais qui, et surtout dans quel but ? Comment ce Dieu pouvait-il croire tromper aussi facilement celle présente comme un voile sur ces trois mondes  à chaque instant ? Les Vents murmurèrent alors à mes oreilles que jamais ils n’avaient eu à servir ce Nesinthas. Il s’agissait là d’un guet-apens, rien de moins.

« A présent chère messagère, pourrais-tu me dire si tes yeux ont véritablement croisé le visage de ce Nesinthas ? Qui donc t’a remis ce message, et combien de lunes se sont écoulées depuis ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Syvraës
Déesse des Vents
avatar

Messages : 30
Date d'inscription : 14/07/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]   Jeu 4 Juin - 18:51

Notre échange ne dura plus qu’une paire de minutes. Maximilyan ignorait tout de l’auteur de cette lettre, vibrante d’incertitude et de doutes. Un vieillard lui avait remis cette missive, mais rien n’indiquait qu’il en fut l’auteur. De plus, son visage n’avait su croiser ses yeux, amplifiant ainsi le mystère. Les dieux étaient décidemment bien habiles lorsqu’ils désiraient se soustraire au regard des mortels.

« Chère messagère, je ne puis te retenir plus longtemps, d’autres cœurs attendent que tu portes ces messages qui emplissent ta sacoche. Mais est-ce de l’inquiétude que je lis dans ton regard ? N’aie crainte ma jeune amie, je saurai résoudre ce mystère sans y céder ma vie. Il est entre les dieux des tumultes permanents, parfois aussi violents qu’une tempête, mais je saurai être brise et esquiver les coups au profil de la vérité. »

Ces derniers mots semblèrent réconforter quelque peu Maximilyan qui finalement me salua et reprit sa route. De nombreuses âmes l’attendaient, faisant d’elle un être aussi unique qu’essentiel. J’aurai tant aimé la suivre et redécouvrir ainsi les joies simples apportées par quelques mots. Mais l’approche de la guerre ainsi que l’apparition de ce Nesinthas sont mille raisons d’abandonner cette idée naissante. Je regardai donc une dernière fois disparaitre la chevelure dorée de ma messagère, emportant avec elle les derniers sursauts de paix. Après quoi, je me retournai pour finalement de nouveau faire face à l’à-pic.

J’étendis mes bras, me faisant oiseau dans les courants du vent. Mes traits s’estompèrent, devenant aussi insaisissables que Notus. Mes veines, mon cœur, tout ne fut plus qu’essence et air. Un dernier geste, un dernier battement de cils, et mon être s’abandonna avec délice dans les flots sacrés du ciel.

Les Mondes appelaient et je ne pouvais ignorer cet appel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]   

Revenir en haut Aller en bas
 

Au bout du ciel ♦ Pv Maximilyan [Terminé]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» urgent ! comment on s'enlève un bout de verre dans le pied ?
» Sky my husband = Ciel mon mari ?
» je suis presque au bout du rouleau....
» Quels sont ces produits MAC que vous avez terminé?
» aller au bout de ses forces...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: .
-