AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Excursion botanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Excursion botanique   Jeu 30 Avr - 17:09

Enfin, l’essaim de mouche jaillit du sombre tunnel, et pénétra ainsi Silraen. Hiergon, nouvellement régent du Tolväar, avait décidé qu’il était qu’il se penche sérieusement sur les étendues verdoyantes du royaume des forêts.
Il fallait lancer l’offensive sur Ydrasil au plus tôt afin de canaliser les divers baronnât et les dieux Tolvari.

Néképèch et lui-même avaient besoin d’une guerre, et d’une victoire, pour asseoir un peu plus leur domination sur le Tolväar. Tant qu’ils étaient tous les deux, les autres dieux du chaos ne pouvaient pas grand-chose contre eux... Mais il ne leur faisait aucunement confiance et il valait mieux les occuper avec une bonne guerre. Sans compter qu’il était tout de même bien normal que le Tolväar domine tout Vanalheim. Il était temps de faire cesser le règne des êtres célestes et autres divinités lumineuses.

Or, pour ça, il fallait passer par le domaine de Meruwan, donc autant l’asservir au passage pour s’assurer de ne pas être pris à revers lorsqu’ils laisseraient la véritable offensive contre les îles d’Ydrasil.

Mais Hiergon n’eut plus temps de penser au Tolväar, alors qu’il trouvait enfin ce qui cherchait. Des arbres. Des vrais arbres, pas les vieilles souches putrides et autres buissons dégarnis que l’on trouvait dans les cimetières livides.
La nuée de mouche fondit sur un bosquet d’arbres. Elles se rassemblèrent et finirent par laisser apparaitre une fine silhouette encapuchonnée, entourée d’une lueur verdâtre malsaine.

L’infection pernicieuse sombrement vêtu, s’approcha de l’un des arbres et posa une main diaphane sur son tronc. La lueur verdâtre malsaine s’échappa du dieu des maladies pour aller s’introduire à l’intérieur de l’arbre, par les feuilles par le tronc.

Afin de pouvoir créer une maladie efficace, Hiergon devait comprendre comment fonctionnait l’arbre. Car c’était là but de sa sortie prématurée de la gueule du chaos. Il fallait frapper Silraen, et le frapper fort. Or quel meilleur moyen pour cela que d’infecter l’essence même de ce pathétique royaume ?

Alors que son nuage de bactéries pénétrait l’arbre, ce qui le surprit le plus était la vie. Le feuillu était si proche d’un humain, et pourtant si loin. Démuni du cerveau si performant des bipèdes, il avait pourtant du sang qui coulait en lui. Les arbres du Tolväar possédaient bien de la sève mais elle était tel un poison. Ici il était réellement question d’un liquide qui permettait au végétal de vivre.

Hiergon put également constater qu’il se nourrissait de la terre et de la lumière. L’eau lui était également indispensable.


Perdu dans ses observations, le dieu purulent resta la plusieurs heures, et son aura néfaste qu’il avait pris soin de caché en arrivant rejailli malgré lui. Tellement focalisé sur son nouveau sujet d’étude, il en oublia les précautions les plus élémentaires. Au bout d’une demie heure supplémentaire, n’importequel être doué d’assez de sensibilité pouvait percevoir le trouble que causait l’infâme énergie divine de l’infection pernicieuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Adalet
Déesse de la Justice
avatar

Messages : 31
Date d'inscription : 16/04/2015
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Excursion botanique   Ven 15 Mai - 22:30

Adalet était épuisée, tant physiquement que psychologiquement. Les choses allaient mal en Ydrasil: depuis la disparition de Nodalie, le royaume céleste était soumis aux intrigues politiques. Beaucoup s'attendaient à ce qu'Adalet, en tant que Grand Juge, prenne le contrôle des opérations jusqu'au retour de leur reine; mais la Déesse n'avait aucune envie de contrôler quoi que ce soit. Diriger le royaume l'éloignerait de sa mission première. Elle n'avait déjà pas assez de temps pour éliminer les injustices d'un seul royaume, les trois encore moins: accepter d'assurer la régence d'Ydrasil était risquer la vie de tant d'innocents qu'elle ne pouvait s'y résoudre.

Et pourtant, cela risquait d'être nécessaire, si elle voulait éviter qu'Anwyn n'instaure la loi martiale. La déesse savait que le général pensait agir au mieux, mais les conséquences pour le peuple seraient dramatiques et injustes. Elle ne pouvait pas le permettre. Tout cela la menait à un dilemme, et, au passage, à de violentes migraines. Aucune des solutions n'était juste, ou plutôt les deux étaient injustes, et Celle qui Voit, cette fois-ci, ne voyait pas comment s'en sortir. Elle allait être obligée d'aller contre ses principes, ceux pour lesquels elle avait été créée, et cela la rendait physiquement malade. Les Murmures, eux, lui chuchotaient à l'oreille, fidèles à leur nature. Deux d'entre eux étaient avec elle à ce moment, tandis que les cinq autres étaient partagé entre divers membres du conseil Ydrasili et quelques-uns de ses protégés mortels. Leurs lamentations ne faisaient que l'irriter encore plus, tout en lui rappelant son impuissance.

Soudain, Adalet sortit de ses pensées. La séance était finie, et, sans même s'en apercevoir, elle avait rendu son jugement machinalement, condamnant un homme à payer des dommages et intérêts pour avoir tué les poules de son voisin. La salle se vida, et Celle qui Voit attendit que le dernier homme soit sorti avant de pousser un énorme soupir et de s'avachir sur la table, se massant les tempes du bout des doigts. Elle avait besoin d'air frais. Et peut-être même était-il temps d'aller voir par elle-même son protégé préféré. Elle avait besoin de se sentir enfin utile à quelqu'un, même si elle ne se montrerait probablement pas à lui.

____________________________

Silraen. Voilà longtemps qu'Adalet ne s'était pas aventurée aussi loin; entre les séances au Tribunal et les réunions du conseil, elle n'avait plus le loisir de s'aventurer bien loin du Domaine des Dieux. Ici, l'air était plus lourd et plus humide, mais ce n'était pas désagréable. C'était même plutôt relaxant. L'atmosphère semblait plus vivante, résonnant de milliers de bruits d'animaux, et plus sauvage aussi. L'aveugle toute-voyante s'avança sans une hésitation à travers la forêt, esquivant instinctivement les arbres et les racines. Elle marchait à moitié au hasard, les murmures voletant joyeusement près de sa tête. Et, soudain, l'un d'eux murmura plus fort. Bien plus fort.

C'était non loin. Et c'était ignoble. Un acte de méchanceté envers un être au-delà de l'innocence, un être dénué de l'idée même de mal. Au moment même où elle percevait cette injustice inqualifiable, Adalet se rendit compte de ce qu'elle aurait dû percevoir bien plus tôt, et qu'elle aurait perçu sans mal si elle s'était trouvée dans son état normal: un autre Dieu était ici, un Dieu puissant, dont l'aura était d'une noirceur pestilentielle. Elle n'eut aucun mal à le reconnaître immédiatement, et le trouva très rapidement.

- Cesse, Hiergon. Quoi que tu sois en train de faire, cesse. Je peux tolérer tes actes ignobles lorsque tu les commets chez toi; je ne les apprécie pas, mais je ne peux contrer ta nature. Mais venir répandre la maladie en Silraen... Tu bouleverses l'équilibre, Hiergon. Je peux le sentir.

Adalet connaissait peu Hiergon, mais elle se doutait qu'elle ne le convaincrait pas par de simples paroles... Elle était dans une situation compliquée, et espérait ne pas avoir à se battre, même si elle sentait que c'était un risque très présent. Il fallait avant tout qu'elle en apprenne le plus possible sur les plans du Tolväar, afin de savoir à quoi s'en tenir. Et peut-être, avec de la chance, parviendrait-elle à convaincre le Dieu que briser l'équilibre de Vanalheim n'était dans l'intérêt de personne, pas même le sien...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Hiergon
Dieu des Maladies
avatar

Messages : 98
Date d'inscription : 06/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Excursion botanique   Mar 2 Juin - 14:27

Hiergon était plongé corps et âme dans l'étude de l'arbre, lorsqu'il fut interrompu par l'arrivée d'une personne à l'aura puissante. Très puissante. Bien trop pour pouvoir passer inaperçu. Il se reprocha silencieusement de ne pas avoir été plus attentif. Il aurait facilement pu fuir avant qu'elle n'arrive jusqu'à. Mais le fonctionnement de l’être feuillu l’avait tellement passionné qu'il en avait oublié toute précaution.

Il reconnut sans peine Adalet. La déesse de la justice, écarlate, semblait plutôt contrariée. Ce qui ne surprenait pas Hiergon le moins du monde. C'est plutôt la présence d'une déesse ydrasili si loin en Silraen, surtout elle, sensée rendre la justice au Grand Tribunal d’Ydrasil , qui était surprenante.

Alors que l'infection pernicieuse se tournait pour lui faire face il fut surpris de ne pas la voir attaquer immédiatement. Son discours moralisateur l'étonna encore plus. Croyait-elle sincèrement qu'elle avait une quelconque chance de le convaincre avec des idées aussi insipides que l'équilibre ?

Non, une déesse supérieure de son rang et de son âge était surement plus intelligente que cela. Il était plus probable qu'elle tente d'éviter l'affrontement. Ce qui l'arrangeait d'ailleurs. Il était loin du Tolvaär, sans renforts ni aucun moyen d''en obtenir rapidement. Il n'était pas certain qu'un affrontement tourne en sa faveur. D'autant plus qu'il était possible, sinon probable, que les dieux silraeni ne tardent pas à venir voir de quoi il retournait. Si d'autres Dieux se trouvaient également impliqués, la situation pourrait devenir très critique.

Hiergon se concentra pour réduire son énergie au maximum, il n'en avait pas besoin tant qu'il ne combattait pas et cela réduisait les chances d'attirer plus d'indésirables. Il jaugea la déesse écarlate avant de lâcher avec un ton hautain :

"Je ne me soucie aucunement de l'équilibre. Je ne tiens pas les dieux célestes en haute estime mais je pensais tout de même que, malgré ta cécité, une déesse de ton rang avait connaissance de ce genre de choses.

De plus tu ne sembles pas l'avoir remarqué, déesse justice, mais ton cher équilibre est mort. Ce n'est plus qu'un terme obsolète, qui ne correspond qu’à une vague idée purement théorique. Le Grand Cornu n'est plus. Il a disparu de lui-même aussi il n’est plus question d’équilibre.


Tu t'adresses au nouveau gérant du Tolvaär. Le Prince des Larmes, règne désormais avec moi, sur le royaume de la corruption. Une nouvelle ère s'annonce, et l'équilibre n'y a pas sa place".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Excursion botanique   

Revenir en haut Aller en bas
 

Excursion botanique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: .
-