AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Eleya - La Déesse des Eaux Douces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Eleya
Déesse des Eaux Douces
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 29/03/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   Dim 30 Mar - 18:41



       

Eleya

       
Déesse des Eaux Douces


       
HISTOIRE

Ma naissance remonte à il y a bien longtemps. Je suis née d’une union entre la Déesse des Eaux Douces et, à dire vrai, je ne sais rien de mon père. Ma mère a toujours gardé ce secret que je n’ai jamais compris. Je m’y suis faite, je n’ai donc pas cherché à savoir, craignant une vérité mauvaise à entendre. Ma mère est une naïade, une grande Déesse et j’ai tout hérité d’elle. Je vis depuis ma naissance dans les eaux douces de ma terre natale : Silraen. Une terre que je chéris et que je protège. Ma mère est une créature effacée, très discrète, ne se mêlant pas aux autres et restant dans son monde. D’ailleurs, elle ne comprend pas comment je peux faire pour mettre les pieds sur la terre ferme et côtoyer les autres peuples de ce royaume. Je l’aime mais j’ai vite compris que certaines choses devaient changer. Pour moi, il était inconcevable de vivre reclus, loin de tout et de tous. Mon peuple ne s’en souciait guère à l’époque, chacun vaguant à ses occupations, s’occupant de sa propre vie. Ma mère est de nature passive et neutre, peut-être trop, et elle ne régnait pas comme elle devait le faire. A croire qu’elle a peur du monde extérieur. Pour une Déesse, son comportement m’a toujours surpris.

Quoi qu’il en soit, elle m’a enseigné beaucoup de choses : le respect, la fidélité, notre magie et tant encore. Elle m’a préparé à ce que je prenne sa place un jour, quand je serai prête. Et quand c’est arrivé, mon peuple m’a suivi malgré mon caractère différent de celui de ma mère. Etre née Déesse ne m’a jamais fait comprendre que ce rang me revenait de droit et que personne n’avait rien à dire, pour moi, l’opinion de mon peuple est importante, et il l’était plus encore à ce moment-là. Et si ma mémoire est bonne, j’avais près de 1 000 ans quand le règne de ma mère s’arrêta. Elle est restée quelque temps à mes côtés avant de partir. Je la revoyais de temps en temps avant de la perdre de vue.

Aujourd’hui, je règne sur les miens avec une grande justice et égalité. Je veille sur mon territoire et sur Silraen discrètement et avec bienveillance, agissant si cela est nécessaire pour le bien de tous. Nous ne naissons pas dirigeants, Dieux ou autres, il faut apprendre à l’être. Mon peuple reste libre même si quelques lois sont obligées d’exister, je ne l’enchaîne pas comme les Hommes peuvent le faire. Les naïades sont des créatures libres, indépendantes et parfois solitaires, il est donc hors de questions de leur imposer quoi que ce soit. Cependant, chacune d’elles sait où me trouver et me demander conseil ou aide. Il a fallu que je laisse de côté la partie solitaire de mon être afin de me concentrer sur mon peuple et les eaux qui sont désormais sous ma protection.

Malgré ma qualité de Déesse, je ne me suis aventurée qu’une seule fois hors de Silraen. Non pas par désintérêt, mais tout simplement parce que d’autres, plus qualifiés que moi, sont plus en mesure de gérer les affaires avec les autres royaumes. Que ce soit politique ou économique, cela n’est pas mon domaine. Cependant, cela ne m’empêche pas d’accueillir avec courtoisie les étrangers, les voyageurs des autres royaumes. Notre terre est sauvage et beaucoup pensent alors que les habitants le sont également. Pourtant, nous savons être civilisés. C’est en allant à Ydrasil que j’ai vu le fossé qui nous sépare. Là-bas, j’ai vu des palais, des constructions immenses en pierres, des villes magnifiques et la nature est contrôlée, tout le contraire de mon chez moi. Silraen est une terre où la nature règne en maître. Chaque peuple la respecte et vit avec elle. Elle est pour les silraeni la vie et il est primordial de préserver cette nature, qu’elle ne soit pas entachée par les avancées des Hommes et de ce qu’ils appellent la civilisation. La preuve, des Hommes vivent à Silraen, une petite communauté qui s’est adaptée. Malgré le beau royaume d’Ydrasil, je n’ai pas eu l’occasion d’y retourner. Nos deux royaumes sont en désaccords sur certaines choses mais les échanges restent intacts. Personne n’est parfait en ce monde, personne ne peut être en accord avec tout le monde, le plus important est de faire l’impasse sur nos différences afin de préserver nos liens.

Je sais que certains, pour ne pas dire la majorité, préfère rester en retrait mais pour rester en bonne relation, il faut un minimum s’investir. J’offre mon eau aux égarés, et je m’assure du bon commerce des villages demeurant si ma demeure coule non loin. Je reste discrète, m’informant des relations et des conflits concernant l’Ydrasil et Tolväar, conflit dont Silraen ne s’implique pas. Est-ce un tort ? Nous avons toujours vécu et cela n’a jamais atteint notre royaume. J’ai foi en notre Dieu-Maître. Notre terre est protégée, préservée du mal autour et si Meruwan décide, un jour, que cela doit changer, alors je le suivrai. Depuis des siècles et des siècles, il veille sur nous. Ses décisions sont nos décisions.

J’aurai pu mener ma vie tranquillement, la continuant comme je l’avais toujours fais. Cependant, le destin en a voulu autrement. J’ai rencontré un Homme s’étant égaré dans les profondes forêts de Silraen. Par bonté, je l’ai guidé après être apparue à lui sous ma forme humaine. Je ne montre jamais mon vrai visage aux Hommes, c’est une règle que je m’impose. Ce n’est pas le fait d’être naïade que je cache, c’est le fait d’être leur Déesse. Je sais les Hommes ambitieux et parfois mauvais, je dois m’assurer d’une certaine protection. Cette rencontre a tout changé en moi car j’ai connu un sentiment jusqu'alors inconnu : l’Amour. J’ai refusé d’y croire au début, surtout envers un Humain. Pendant plusieurs jours, j’ai pensé à lui et j’ai fini par le revoir. Oui, je me suis liée d’amitié avec un Homme, un mortel. J’ai eu la sensation de pêcher pourtant, ces moments passés avec lui ont été les plus beaux de mon existence jusqu’au jour où il m’annonça qu’il repartait chez lui, à Ydrasil. Il a voulu que je le suive mais je ne le pouvais pas. Connaissant, uniquement, ma condition de naïade, il a compris, ne voulant pas m’arracher à mon peuple et mes terres.

Ce fut un événement inattendu qui le fit rester plus longtemps que prévu. Il avait juste envoyé un message à sa famille afin que personne ne s’inquiète pour lui. J’ai donné naissance à une charmante petite fille, une mortelle à qui j’ai offert certains de mes dons : le contrôle de l’eau sans aucun doute. Cependant, aurais-je l’élever correctement ? Elle qui est condamnée à être mortelle et qui ne pourrait probablement pas vivre parmi son peuple maternel, les naïades ? Beaucoup de choses s’étaient bousculées en moi durant cette période et il fallait que je la protège. Nous l’avons nommé Saraelle et j’ai su rapidement qu’elle ne pouvait pas vivre à mes côtés. Son père l’a emmené avec lui à Ydrasil plusieurs mois après sa naissance. Il a accepté de veiller sur elle et je ne les ai jamais revus. Mais avant leur départ, je lui ai remis un pendentif, une pierre bleue qui se trouve au fond des eaux, symbolisant cet élément qui est désormais le sien.

Cela fait maintenant vingt-huit ans que je vis avec ce regret. Peut-être qu’un jour, j’aurai l’occasion de la rencontrer. J’espère seulement qu’elle ne me détestera pas.


       

     
Identité

     
GROUPE :
Dieu Commun
     
RACE :
Déesse
     
ROYAUME :
Silraen
     
AFFILIATION (réservée aux dieux) :
Déesse des eaux douces, Eleya règne sur le peuple de naïades qui habite les surfaces liquides naturelles non salées.
     
ÂGE :
2500
     
SEXE :
Féminin
     
CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES :

Eleya, quand elle n’est pas sur la terre ferme sous la forme d’une femme, navigue dans les eaux douces sous la forme d’une sirène avec une nageoire d’écailles bleutée. Elle est extrêmement rapide dans les eaux, agile et puissante, il est recommandé de ne pas la sous-estimer. Etant dans son élément, il n’y a que peu de chance de la prendre au piège et de la vaincre. Elle voit tout et entend tout. Pour protéger son territoire, elle n’hésite pas à user de la force. Sur terre, elle apparait sous la forme d’une femme et n’use pas de combat avec les armes. Eleya favorise la parole. Elle peut paraitre fragile à première vue mais les apparences sont trompeuses. Elle est une déesse, elle détient donc une certaine force surhumaine contrairement aux simples mortels.

     
CARACTÉRISTIQUES MAGIQUES :

Eleya est la déesse des Eaux Douces, de ce fait, cet élément est sa demeure et les naïades, son peuple. Elle maîtrise l’eau grâce à une magie uniquement blanche. Elle fait partie d’elle, l’eau est l’âme d’Eleya et elles ne font qu’une. Dans son élément, elle est redoutable. Si elle cherche une proie, une cible, elle la retrouvera où qu’elle soit. Son peuple est partout, sans compter des animaux aquatiques dont il faut se méfier si on est recherché par la Déesse. Cependant, si elle se trouve sur la terre ferme, elle est limitée dans ses actions surtout s’il n’y a pas de source d’eau à proximité. Cela n’enlève pas son côté dangereux, loin de là. Elle use juste plus de forces, et de temps, en elle afin de créer l’eau et d’attaquer, ou de défendre. Par contre, l’eau salée affaiblit ses pouvoirs. Elle ne maîtrise pas aussi bien son don dans ce milieu qui n’est pas le sien. L’eau devra lui obéir et Eleya la contrôlera avec plus de difficultés.

     
AUTRES CARACTÉRISTIQUES :
Optionnel.

     
DESCRIPTION PHYSIQUE :

Sous sa forme de sirène : Dans l’eau, c’est l’apparence qu’elle utilise, une sirène avec une longue queue bleutée. Bien que la queue soit plate, elle est en forme de voile et non comme celle d’un dauphin.

Sa forme humaine : Elle est une femme normale. Eleya, afin de se fondre parmi les hommes, s’habille comme eux, une robe, quelques décorations naturelles dans les cheveux. Elle ne porte aucune arme de fabrication humaine. Elle préfère user de paroles et de magie si cela est nécessaire. Cependant, elle sait se servir d’un arc.

Le point commun sur les deux apparences : Elle préserve une chevelure bleutée et des yeux gris.

     
DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :

Eleya est une femme simple, douce et patiente, à l’écoute des autres et protectrice envers tous les êtres vivants qui le méritent. Elle aime la Nature et la protège contre n’importe quel ennemi. Peu importe qu’il s’agisse des forêts, des rivières ou autres, si son royaume est menacé, si un élément est en danger, elle agira, aidant si un appel est lancé. Très respectueuse, elle est fidèle à ses engagements, chaque allié, chaque ami peut ainsi compter sur elle. Eleya ne supportant pas la trahison, elle est donc bien placée pour la bannir de son vocabulaire.

Il est vivement conseillé de ne pas réveiller sa colère. En effet, elle n’hésite pas à user de la force, à traquer et à tuer. Elle peut rapidement devenir une créature sans pitié, sans cœur, faisant couler le sang si son adversaire en a fait couler celui des siens ou de ses alliés. Elle n’agit pas par vengeance, mais par justice, bien que la frontière soit très mince entre les deux.

Comme la plupart de ses semblables, elle est discrète et solitaire. Cependant, avec son rang et ses obligations, elle a changé son mode de vie afin de répondre au mieux aux besoins de son peuple. Elle s’intéresse aux humains car, malgré leur petite communauté, ils vivent en Silraen et ils font donc partis de cette terre. De même, elle garde un œil sur les autres royaumes, pour être informée même si elle ne s’implique pas dans leur vie.

     
SIGNE PARTICULIER :
Optionnel.

     
     
À propos de vous

       

La partie la plus simple XD Quoi que, si je vous parle de moi, vous risquez de vouloir ouvrir un asile ^^. Bref. Je fais du rp depuis 8 ans maintenant, au moins. J’ai touché un peu à tout même si je suis restée fidèle à deux forums en particulier. Il faut dire que trouver de bons forums est rare. J’ai toujours été sur des forums qui demandaient des avatars réels, cela me fait donc bizarre ici mais je ne m’arrête pas pour si peu.

Sinon, en autres passions, j’ai la littérature et l’écriture (j’ai commencé la rédaction d’un roman il y  a un moment), et l’équitation.  Mais ma drogue, c’est le cinéma. J’y suis toute les semaines et je ne peux pas m’en passer.
Que dire d’autres ? Ah si, je bosse en tant qu’assistante de gestion et, je pense que plus tard si je suis motivée, je me spécialiserai dans la comptabilité.

J'ai oublié un truc important : pourquoi je suis venue ici ? Envie de changer d'air par-rapport à ce que je connaissais. Le contexte est assez original, intéressant et le staff est sympa :)Si si, je peux déjà le dire ^^.
     


     
Test RP

     


En construction

     © _Viviie.




Dernière édition par Eleya le Mar 1 Avr - 7:33, édité 6 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   Dim 30 Mar - 20:58

Tout d'abord, bienvenue parmi nous Very Happy( il faut au moins passer par ça )

Ensuite,...Tu seras une de mes ennemis, tu t'en rends bien compte? Je fais pas dans la dentelle en plus...

Et pour finir, nous attendons que tu finisses de remplir ta fiche mais je peux déjà te dire que c'est bien parti pour moi Smile
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleya
Déesse des Eaux Douces
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 29/03/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   Dim 30 Mar - 21:08

Merci beaucoup  Smile 

C'est sympa d'avoir des ennemis ^^, c'est plus amusant comme ça (non, je ne suis pas du tout suicidaire).

J'ai fais quelques rajouts dans les descriptions et l'histoire est bien partie, j'attendais quelques précisions pour continuer à l'avancer Smile

_________________

Avatar@Shäara
Signature@Eleya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nodalie
Maîtresse d'Ydrasil – Déesse
de la Magie et de la Lumière
avatar

Messages : 190
Date d'inscription : 06/03/2014
Royaume : Ydrasil

MessageSujet: Re: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   Lun 31 Mar - 22:20

Bienvenue ! Smile

Je n'ai vraiment rien à redire sur ta fiche, c'est parfait. L'histoire est complète et correspond bien au contexte. Le personnage est intéressant et correspond également à sa nature de Déesse des Eaux Douces, pour moi tout est bon, je te valide avec plaisir Smile

J'espère que tu t'amuseras bien parmi nous et je te souhaite un très bon jeu !

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://vanalheim.forumactif.org
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   Lun 31 Mar - 22:24

Bon eh bien, maintenant que l'histoire a été rajoutée, je n'ai rien à redire aussi, c'est très bien expliqué et ça reste bien fidèle au contexte !

Ne nous croisons pas en RP, on sait jamais o/

Bon jeu!

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleya
Déesse des Eaux Douces
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 29/03/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   Mar 1 Avr - 7:32

Merci beaucoup  Very Happy 

Hâte de vous croiser en rp  I love you 

_________________

Avatar@Shäara
Signature@Eleya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Eleya - La Déesse des Eaux Douces   

Revenir en haut Aller en bas
 

Eleya - La Déesse des Eaux Douces

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Phytoépuration des eaux grises
» Soupe exotique de patates douces * epicé
» Fête du Cheval. Forges les Eaux (76).
» Marsouins dans les eaux Belges
» Potage aux poireaux et aux patates douces

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: Registre des personnages :: Présentations :: Présentations validées
-