AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 [Tolväar] Le Maraudeur et le Fugoll.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: [Tolväar] Le Maraudeur et le Fugoll.   Mer 2 Avr - 21:53

Il s'agit là d'une sorte de blague qui se raconte dans les tavernes ou qui revient dans les disputes particulièrement violentes afin de nier les arguments de quelqu'un ou alors pour provoquer et insulter quelqu'un. Le terme Maraudeur trouve ainsi un sens figuré particulièrement offusquant dans le Tolväar.

Le Maraudeur et le Fugoll.


Un chasseur, devenu maraudeur,
Chassé de chez lui par sa femme à cause de ses infidélités,
Maraudait dans les marécages.
Désespéré comme il l'était, il ne se souciait plus de la présence du Passeur,
Cet individu sinistre dont on ne susurrait que des sournoiseries pour faire dormir les enfants naïfs. On fredonnait d'horribles histoires atroces à son sujet,
Et les cauchemars de ceux qui entendaient ces contes étaient couverts de peur et d'angoisse.
Et pourtant, le Maraudeur vagabondait non loin de l'Antre du Passeur,
Dont les supplices n'étaient plus à conter.

Furetant dans un fourré, il débusqua un fugoll,
Celui-ci, déboussolé qu'on l'ait délogé de sa cachette,
Ne cacha pas sa gêne et s'apprêta à s'échapper.
Vif comme un serpent, le Maraudeur saisit le chenapan.
Jamais il n'avait vu de tel bestiole, le fugoll se disant qu'il n'avait jamais vu de tel bestial.
Ils se regardèrent, pas comme des cousins, mais comme des voisins.
« Qu'es-tu ? », demandèrent-ils de concert.
« Quelqu'un », répondirent-il ensemble.

Fort étonnés de leur spontanéité mutuelle,
Le Maraudeur crut bon de répondre qu'il n'était qu'un animal perdu,
Et le Fugoll d'ajouter que l'autre n'en avait pas que l'air.
Le Maraudeur répartit que le Fugoll avait plus l'air animal,
Et le Fugoll de renchérir que le Maraudeur avait plus l'air perdu.
Méfiant, le Maraudeur se demanda quelle était cette sorcellerie,
Qui leur faisait lire leurs pensées mutuelles.

Ils se regardèrent, pas comme des voisins, mais comme des copains.
Le Fugoll demanda au Maraudeur ce qu'il fouinait dans les fourrés,
Et le Maraudeur dut répondre qu'il cherchait de quoi s'occuper.
Le Fugoll se tut. Le Maraudeur le toucha.
L'alchimie détonna. La peau de la bête en appela aux instincts de l'humain.
Le Maraudeur se tut. Le Fugoll le renifla.
L'alchimie détonna. L'humain avait une odeur qui en appelait aux pulsions de la bête.

Fort étonnés de la conjugalité de leurs sentiments,
Le Maraudeur crut bon de suggérer une escapade loin de ces lieux sordides,
Et le Fugoll d'ajouter qu'une escapade en toute intimité serait des moins sordides.
Le Maraudeur repartit sous le bras avec l'animal,
Et le Fugoll de suivre l'humain qui s'était perdu.

Égarés, ils finirent par retrouver ce qu'ils avaient perdu.
Leur chemin et la passion sensuelle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

[Tolväar] Le Maraudeur et le Fugoll.

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: Le monde de Vanalheim :: Traditions, festivités et contes :: Contes et légendes
-