AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saraelle Naris
Joyaux des rivières
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }   Ven 11 Avr - 9:12


Feat ... ;Eleya & Saraelle


L'on ne peut s'improviser aventurière lorsque l'on est habitué depuis son enfance à rester prostrée dans une ville bien qu'aussi grande que Ydrasil. Mais une fois sortie de la civilisation, l'on remarque vite que les choses peuvent être bien plus différentes que ce que l'on pense. Les livres n'avaient pas menti, ce monde est vaste, peuplé de créatures toutes plus étranges les unes que les autres. Néanmoins il est plus intéressant de le découvrir par soi même plutôt qu'en lisant ses lignes noires écrites sur des pages blanches. La beauté du monde ne peut être décrite dans l'exactitude, et il offre à nos yeux une émergence de magie. Saraelle l'avait bien compris, et ce, dès qu'elle eut franchi le seuil de Ydrasil. Elle avait hâte de voir plus de choses sur le monde qui l'entoure, bien que je ne vous cache pas cette petite pointe d'inquiète qui règne en elle. La jeune femme a beau être une âme gérante prête à partir à l'aventure, pleine de soif d'apprendre, il est normal de ne pas être des plus rassurée en terrain inconnu. Pourtant elle ne se laissait pas mener par le bout du nez par ce sentiment, à quoi bon tout le temps être sur ses gardes... ainsi on ne peut profiter des merveilles du monde. Malgré les doutes, elle avait décidé de laisser venir les choses à elle telles qu'elles sont. Elle n'avait pas peur, bien au contraire, elle avait hâte. Hâte de faire de nouvelle rencontre, hâte de découvrir ces terres, mais surtout, hâte de retrouver celle qui lui a donné la vie.

Tout au long du voyage, ses doigts serrèrent nerveusement le pendentif que son père lui avait remis avant de partir. IIl pouvait lui arriver que des regrets l’émerger, le fait d'avoir laissé son père mourant derrière elle était très dur. Mais il en était de son souhait, et elle ne voulait pas le contrarier. Il y avait aussi ce doute quant à retrouver sa mère, acceptera-t-elle le fait que sa fille revienne à elle ? Cette peur du rejet grandissait en elle chaque jour, néanmoins il était hors de question de faire demie tour. Saraelle est une femme forte et déterminée, qu'importe ce qu'elle trouvera au bout du chemin, au moins elle aura eu le m'hérite d'essayer. Si elle ne le faisait pas, elle le regretterait toute sa vie.

Son fidèle destrier à la crinière et au pelage blanc comme la neige, avait réussi à la porter seine et sauve jusqu'aux terres de . Silraen. Saraelle avait entendu que l'on pouvait y trouver toutes sortes de créatures, et peut-être le peuple dont elle faisait partie. Mais voilà, malgré le fait qu'elle semblait sûre d'elle, la demoiselle reste encore une inconnue face à ce monde. Trouver son chemin si facilement aurait été bien trop simple... Il fallait bien que sa route prenne des airs de labyrinthite. Arriver jusqu'à ces terres n'était pas bien dur, le tout était maintenant de se retrouver à l'intérieur. Elle et son cheval arrivèrent prêt d'une forêt aussi grande que majestueuse, et décidèrent d'emprunter ce sentier. Après un bon moment de marche, ils se retrouvèrent encerclés par des arbres aussi haut que le ciel, la lumière arrivait à percer dans quelques feuillages mais rester minime. Lorsque la nuit tombera, rien ne sera plus visible. Saraelle comprit qu'il était nécessaire qu'ils trouvent un endroit où dormir sans risquer de faire de mauvaises rencontres. Mais où trouver refuge dans une telle forêt, elle ne savait même plus où ils se trouvent... le chemin sous leurs pieds ayant disparu, les voilà perdu dans un monde inconnu. Hors de question de faire place à l'angoisse, elle devait garder son sang-froid.

Facile à dire, mais les bruissements de la forêt n'avaient rien de rassurant. Saraelle se sentait observée, épiée, telle une proie. Là en revanche elle eut un doute quant à son sang-froid qui bouille en elle. Plus elle avançait, plus elle s’enfonce. C'est donc épuisé et perdu, qu'elle prit place près d'un arbre contre lequel elle s'assit. Elle ne savait pas trop ce qu'elle attendait, peut-être une petite lueur qui la guiderait, après tout elle n'avait à ce moment plus qu'à prier pour un miracle.


Codage par Bambi, parce que vousvous le valez bien ♫


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleya
Déesse des Eaux Douces
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 29/03/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }   Dim 13 Avr - 15:12

Cela faisait plus de vingt-huit ans que j’avais abandonné ma fille et l’Homme que j’aimais. Ce jour a été le plus douloureux de toute ma longue vie, une douleur qui restait présente. Il n’y avait pas un jour où je ne pensais pas à eux mais je savais que Saraelle vivait heureuse, à l’abri du besoin. Son père était un homme bon, honnête et aimant, je ne me faisais pas de soucis. Ma seule crainte était la réaction de ma fille le jour où elle pourrait apprendre que j’étais en vie. Me haïrait-elle ? En aucun cas je ne lui en voudrais. Dans le fond, j’espérais que ce jour n’arrive jamais. Nous avions eu un accord, celui de ne rien lui dévoiler. Pour elle, j’étais morte et je devrais le rester. L’unique chose qu’elle savait de moi était le fait que je sois une naïade, rien de plus. Parfois, je l’avouais, j’aimerais savoir comme elle est et ce qu’elle faisait de sa vie. Etait-elle mariée ? Avait-elle des enfants ? Je ne le saurais jamais. Mais c’était ainsi, je devais faire avec, je devais vivre avec ce regret pour le restant de mes jours, pour l’éternité à dire vrai. On disait que le temps guérissait les blessures, je verrais si c’était un mensonge ou non.

La nuit était assez belle, assez pour me plonger dans mes pensées. Ce fut donc ainsi que je me retrouverai à naviguer vers une source d’eau isolée. J’y serais tranquille, ne craignant pas de voir apparaitre des voyageurs ou quelques curieux. Je me posai sur un rocher près de la cascade, laissant ma nageoire refléter l’éclat de la lune. Ma chevelure bleue descendait le long de mon corps quasiment dénudé. Seules des écailles cachaient ma poitrine. J’aurai pu rester ainsi pendant longtemps, mais une naïade sortit des eaux, souhaitant me parler.

-Ma Dame, la jeune femme s’est perdue dans la forêt. J’ai voulu m’approcher afin de l’aider mais j’ai senti quelque chose d’étrange en elle.

-Etrange dis-tu ? Je m’en occupe.

Depuis quelques semaines, un bruit courait dans les villages des Hommes. Une jeune femme a émis le souhait de nous voir, les naïades. Elle parcourait Silraen dans le but de nous rencontrer. Ce n’était pas la première fois qu’un mortel un peu trop curieux s’aventurait ainsi dans la nature sauvage. Certaines des miennes allaient directement à eux ou alors elles attendaient qu’ils se perdent. Cette nuit-là, cette jeune humaine s’était perdue et détenait quelque chose d’étrange, inquiétant les miens. J’allais donc partir à sa rencontre et voir ce qu’il en était.

Je n’eus pas besoin de la voir ou de m’approcher davantage, je sentis sa magie. Elle n’était pas une humaine comme les autres mais que faisait-elle ici ? Les créatures magiques étaient chez elles ici mais aucun doute que cette pauvre petite ignorait où elle avait mis les pieds. Ne voulant pas l’effrayer en débarquant de nulle part, je fis donc apparaitre un petit lapin d’eau qui alla à sa rencontre pendant que je restai en retrait, observant discrètement. Je voulais également savoir à qui j’avais à faire. Le petit lapin s’avança lentement, s’approchant jusqu’à ce qu’elle le voit. Agir ainsi lui ferait comprendre qu’il y avait quelqu’un dans les parages et que cette présence n’était pas hostile. Après tout, qui enverrait cet animal innocent vers une égarée ? Certes, il fallait se méfier de l’eau qui dormait, les apparences étaient souvent trompeuses. Puis, je sortis de l’eau, toujours à l’abri des regards, abandonnant ma nageoire pour des jambes. Une robe en voile vert apparu, avec un long pan qui s’envolait au rythme du vent tandis que les manches étaient amples.

Je finis par m’avancer vers elle, essayant de la rassurer. Elle devait se demander d’où je venais et la raison qui m’avait fait venir ici. Cette forêt était dangereuse et fatale, n’importe qui, ou n’importe quoi, aurait pu être ici avant moi et  considérer cette charmante jeune femme comme son dîner. La chance a voulu que ce soit moi qui la trouve.

-N’ayez pas peur, fis-je d’une voix douce, je viens pour vous aider. Cette forêt est dangereuse pour ceux qui ne la connaissent pas et qui s’y perdent. Vous vous êtes égarée bien loin de la civilisation.

Mais accepterait-elle l’aide d’une inconnue ? Certains préféraient se débrouiller seuls, trop fiers pour oser prendre la main qui leur était tendue.

-Je ne vous ferai aucun mal. Je peux vous conduire à un endroit sûr pour cette nuit. Les mortels sont les bienvenus parmi les miens. Nous avons l’habitude d’offrir l’hospitalité aux égarés. Vous pourrez vous restaurer et vous reposer.

Et c’était vrai. Depuis ma décision, il y avait fort longtemps, de rompre cette bulle dans laquelle ma mère avait plongé notre peuple, les naïades s’étaient ouvertes aux Hommes et aux autres créatures. Même si nous étions des créatures sauvages à ne pas provoquer, nous n’étions pas des barbares, au contraire. Nous connaissions la compassion et la pitié. Entre nous régnait un fort lien fraternel, preuve que nous n’étions pas des sauvages au sens strict du terme. Certains villages au bord des rivières ou des lacs chantaient pour que nous leur apportions une eau pure pour eux ainsi que pour leurs terres. J’ai essayé de faire changer la vision que certains avaient de nous, à Silraen en tout cas. Notre nature solitaire ne nous empêchait pas d’être civilisées.

_________________

Avatar@Shäara
Signature@Eleya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Saraelle Naris
Joyaux des rivières
avatar

Messages : 17
Date d'inscription : 08/04/2014

MessageSujet: Re: Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }   Mer 16 Avr - 8:23


Feat ... ;Eleya & Saraelle

Le son de la forêt prenait le dessus sur tout le reste, il faut dire que Saraelle se focaliser dessus au point de s’imaginer mille et une choses. C'était la première fois qu'elle se retrouve coincée dans une si vaste étendue de verdure... La forêt où elle avait pour habitude de chasser n'avait rien à voir avec cette dernière, mis à part des petites créatures, il n'y avait rien d'autre pour troubler sa quiétude. Mais ici les choses semblaient différentes, l'on pouvait sentir la présence d'êtres dont il vaut mieux ne pas croiser le chemin. Saraelle gardait dans son dos, son arc, et se tenait prête à s'en servir au moindre signe de danger. Se sera d'ailleurs un bruissement dans un petit buisson qui la fit réagir, et s'empressa de prendre son arme pour ainsi pointer l'une de ses flèches vers ces choses qui arrivée vers elle. Telle ne fut pas sa surprise lorsqu'elle s’aperçut de l'être en question qui s'approcha d'elle... Un lapin... Banale comme petite bête me direz vous, mais trouveriez vous cela aussi peu commun si je vous dis que ce petit animal est fait d'eau ? La surprise fut grande pour la jeune femme qui abaissât son arme et montra doucement la paume de sa main vers le lapin. Nul doute, il était bien fait d'eau, mais d'une eau pure, elle pouvait le remarquer grâce à son petit côté naïade. Néanmoins Saraelle se reprit vite, il n'était sûrement pas venu ici de lui-même... Il fallait bien que quelqu'un soit à l'origine de sa création. À la suite de cette pensée, son regard se releva pour scruter les alentours, et elle avait bien deviné. Une femme apparut, et sa présence parvenait à couvrir tous les sons qui les entouraient. Saraelle semblait ébahi par cette présence... Cette femme était vraiment très belle, ses cheveux avaient la couleur des rivières, chose qu'elle n'avait vu sur personne d'autre jusqu'à présent.

Nul doute, il s'agissait bien d'une naïade, cela expliquerait la venue du lapin fait d'eau de source. Sur le coup, Saraelle se trouva un peu bête devait cette femme. Elle se trouvait petite... Si petite. Mais cette dernière trouva les mots pour la rassurer, elle était venue dans le but de l'aider et non l'inverse. Un léger sourire se dessina sur les lèvres de Saraelle... Il faut dire qu'elle était heureuse de la voir arriver à ce moment, la forêt lui paraissait à ce moment bien moins hostile. C'est avec douceur qu'elle se redressa pour faire face à cette femme de l'eau. Elle était d'accord pour la suivre... de toute façon, elle n'avait pas d'autres choix si elle voulait s'en sortir indemne. Cependant je ne vous cache pas que sur le moment, Saraelle se retenu de lui adresser la parole. Elle se trouvait bête... Depuis qu'elle était partie à l'aventure, son but, autre que celui de retrouver sa mère, était de même de retrouver les créatures de ses origines. Mais en réalité, elle n'avait jamais pensé à ce qu'elle ferait une fois qu'elle en aurait une devant elle. Mille et une questions passaient en ce moment dans sa tête. Que ce soit sur ses origines, sur la manière dont vive les naïades, et pourquoi pas le fait qu'elle puisse peut-être la renseigner sur sa mère.

Saraelle savait que la patience reste la plus grande des vertus, elle ne voulait pas assommer cette femme avec toutes ces questions et se les gardes pour plus tard. Son petit sourire resta dessiner sur ses lèvres, puis elle hocha la tête pour répondre à la femme qui lui faisait face.

« Je... je ne voudrais pas abuser de votre hospitalité mais je crois ne pas être en mesure de la refuser. Si vous pouviez me permettre de rester parmi les vôtre au moins cette nuit je vous en serait très reconnaissante.»

Et ainsi, se serait aussi une manière pour elle de découvrir le peuple des naïades, et pourquoi pas d'en apprendre plus sur elle. Chaque chose en son temps, Saraelle rangea son arc et ses flèches, puis attrapa les reines de son destrier, prête à suivre cette femme à la chevelure bleutée.  

Codage par Bambi, parce que vousvous le valez bien ♫


_________________


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleya
Déesse des Eaux Douces
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 29/03/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }   Dim 20 Avr - 21:40

La pauvre enfant. Elle était complétement perdue sur cette vaste terre. Elle avait eu de la chance qu'aucun ennemi ne la trouve, surtout que des créatures peu recommandables parcouraient nos terres de plus en plus ces derniers temps. La jeune femme n'avait pas eu peur de l'animal d'eau, au contraire, elle avait paru rassurée avant de comprendre qu'il y avait quelqu'un dans les parages. Je compris qu'elle détenait une certaine magie en elle, faible mais présente quand même. Une magie que je connaissais de surcroit. Une magie pure et qui semblait ressembler à celle des naïades. J'avais conscience que mes sœurs pouvaient avoir des relations avec des hommes, mais parmi le peu d'enfants qui venaient au monde, aucun ne revenait, sans doute par ignorance totale de leur origine. Le fait que cette jeune femme soit sur nos terres, faisant le vœu de nous rencontrer et ayant une magie semblable à la nôtre me faisaient comprendre qu'elle devait en savoir beaucoup. Sa présence ici n'était probablement pas un hasard.

Je souris à la jeune et jolie blonde. Non, elle n'était pas en mesure de refuser mon hospitalité, sauf si elle désirait mourir au milieu de cette nature sauvage. Il était hors de question de la laisser se débrouiller seule. Elle allait donc se ressourcer parmi les miens avant de reprendre sa route, ou du moins, sans doute qu'il faudrait lui donner les moyens de rejoindre la civilisation humaine et qu'elle serait raccompagnée. Qu’elle ne s’inquiète pas, sa présence n’était aucunement dérangeante bien au contraire. Depuis que mon peuple s’ouvrait aux autres, les aventuriers étaient appréciés. Quand j’ai pris la place de ma mère à la tête du peuple des naïades, beaucoup de changements avaient été réalisés et cela n’avait pas été facile au début. Au final, nous nous en sortions fort bien et mieux, surtout avec la situation actuelle des trois royaumes, mais j’avais toujours pensé que les peuples ne devaient pas se replier sur eux-mêmes.

Après avoir pris ses affaires et récupérée son cheval, je lui fis signe de me suivre.

-Les Hommes parlent beaucoup et vous êtes celle qui a émis le souhait de rencontrer les naïades n’est-ce pas ? fis-je dans un sourire, nous savons beaucoup de choses, surtout quand notre peuple est concerné, et j’espère que nous pourrons apporter les réponses à vos questions.

Je la menais à travers la dense forêt, zigzaguant entre les arbres et empruntant des chemins qui n’existaient pas. Elle devait se demander où je l’embarquais à force de l’enfoncer encore plus profondément. Puis, une cascade apparut, coulant sur la roche et circulant entre les branches des arbustes poussant dessus. Nous longeâmes le bord avant de passer derrière la cascade. De l’autre côté se trouvait une grotte dans laquelle se trouvait de nombreux souterrains.

-Bandez les yeux de votre monture si elle s’emballe, certains chevaux n’apprécient guère passer par-là mais c’est le chemin le plus court.

Il ne fallut donc pas longtemps avant d’arriver à une petite plaine, prise entre les montagnes. Non loin se dressait une petite cabane.

-Cet endroit est tranquille, à l’abri du danger. Vous vous reposerez ici et vous pouvez y rester le temps que vous voudrez. Et si vous le souhaitez, je vous ferai rencontrer certaines de mes sœurs. Vous semblez venir de bien loin pour nous voir et je ne pense pas que vous soyez de Silraen, je me trompe ? Qu’est-ce qui vous a poussé à venir jusqu’ici ? Les routes sont devenues dangereuses depuis un certain temps, vous avez eu de la chance que je sois arrivée à vous avant d'autres.

_________________

Avatar@Shäara
Signature@Eleya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Eleya
Déesse des Eaux Douces
avatar

Messages : 118
Date d'inscription : 29/03/2014
Royaume : Silraen

MessageSujet: Re: Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }   Mar 22 Juil - 13:10

Sujet abandonné. Il peut être archivé. Merci  Smile 

_________________

Avatar@Shäara
Signature@Eleya
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé



MessageSujet: Re: Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }   

Revenir en haut Aller en bas
 

Née de ta chaire et de ton sang... { Eleya }

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» QUE FAIRE EN CAS DE BRULURES
» Le costume le plus cher du monde en vente à Londres
» Terrine de crabe et de pommes de terre
» Oeuvre de chair ne désirera qu'en mariage seulement
» Arrrgh !!!!!!

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: .
-