AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 La montée du déchu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: La montée du déchu   Lun 4 Aoû - 22:11

« À LAKHSRY VAN HEAVEN ! »

Un brouhaha incommensurable de voix s'éleva des longues tables dans un concert de couverts et de chopes qui s'entrechoquaient. Rires et geignements se mêlèrent à l'ovation. Du vin déborda des coupes, des bouts de viande furent déchiquetés sans aucune autre forme de procès par des dents impitoyables, des échansons furent bousculés pendant leur reptation entre les soldats. Écuyers maraudaient avec les servantes entre les tables pour combler au mieux les besoins des seigneurs plantureux attablés devant des piles de victuailles plus grosses que leurs abdomens. Certains flattaient la croupe des jeunes filles timides qui portaient avec peine les énormes cruches de vin entre leurs bras, et d'autres frappaient l'arrière de la tête des pauvres jeunes hommes en les morigénant sur leur façon de servir le vin.

Le propriétaire de la voix graveleuse se tenait devant un lourd siège en bois aux accoudoirs démesurés, dont le haut du dossier était sculpté en une forme de dragon lové sur lui-même. À sa gauche, se trouvait assis le taciturne Lakhsry Van Heaven. Il s'agissait d'un homme assez grand, avec une mâchoire forte et des yeux très sombres plongés dans l'ombre de sa mèche semblable à une plume de corbeau. Une épaisse armure de plates en acier protégeait son buste puissant, et une ceinture de cuir ceignait le tout contre sa taille. À cette même table, s'alignaient tous les seigneurs de fief, tous de physionomie hétéroclite, variée et diverse. Tous n'avaient pas l'audace de porter leur tenue de combat et la vue du nouveau seigneur de guerre semblait les mettre fort mal à l'aise. Ils s'attendaient sans nul doute à un général plus éloquent, avec de la vivacité dans ses mots et son attitude. Lakhsry Van Heaven n'affichait rien de tel.

Tel le fer qui soutenait les murs et les portes, il ne formait qu'un seul bloc avec sa cuirasse. Son visage lui-même semblait être d'acier trempé, percé d'orbites perçantes. Un calme pesant entourait sa personne, mais les poings crispés dans ses gants en fonte semblaient être prêts à saisir sa lance dressée derrière lui en évidence dans le râtelier. Pour ainsi devenir une tornade meurtrière. Je percevais nettement les grondements de son âme en impatience. C'était un combattant, pas un diplomate. La soif d'en découdre avec l'adversaire palpitait dans son sang à chaque pulsation de son cœur. Malgré tout, il conversa sa stature immobile et, enveloppé dans sa mansuétude guerrière, il laissa le Seigneur Orlof Brand'azur entamer son discours.

« Laskhry était un peu comme mon étalon, vous voyez ? »

Il fallut quelques instants après sa première réplique pour que le calme dans la salle de banquet se fit.

« Toujours en écurie. » reprit-il, ce qui déclencha quelques rires dans l'assistance. « Mais toujours prompt au combat. »

Ainsi commença-t-il à débiter le passé qu'avait le Seigneur de Guerre et lui en commun. Orlof était le premier monarque reconnu dans le Tolväar. Mais on lui assignait le nom de Seigneur tout simplement, pour le différencier des ''seigneurs de fief'' qu'il représentait unanimement. Sans avoir les pouvoirs d'un roi, il était toutefois respecté, et par respect, cela sous-entendait autant l'admiration que la crainte. Il siégeait et présidait le Conseil de Sigvardùn et prenait les plus grandes décisions en ce qui concernait l'économie et la guerre. Il laissait la justice s'appliquer en fonction des fiefs et déléguait facilement ces questions juridiques aux autres seigneurs, car chacun voyait la loi d'une façon différente des autres.

Sans perdre de temps, il entama le récit de la bataille qui propulsa Lakhsry au rang de Seigneur de Guerre après les méfaits de Joka, mon fugoll intégré dans les troupes humaines.

« Bouge de là, mon vieux. »

Le reître s'était dressé devant moi, devant toute la plèbe qui profitait des quelques tables instables du fond de la salle que les seigneurs avaient laissé à leur intention. C'était dans l'intention de donner une meilleur image au petit peuple, bien que cela ne changeait en rien à leur condition. Brigands et voleurs avaient réussi à se faufiler en douce au banquet, comme ce fameux trublion qui me faisait face.

« Je...je ne peux pas bouger, j'ai les jambes toutes engourdies, mon p'tit. 

-Hé, mon grand, laisse-le tranquille ! » protesta une laitière.

« Lâche-moi, porcine ! Ce viocque est sur mon ch'min. Bouge ton cul ridé, ma place est par là ! »

Je n'étais pas sur la meilleure place, il fut difficile de le laisser passer. Ce corps n'était pas aussi habile que l'original. Maladroitement, je gesticulais et gémis des multiples faiblesses de mes membres. Finalement, l'importun se fraya une place, non sans me bousculer de son arrière-train. Le fourreau de sa dague heurta ma pommette avant de disparaître derrière son manteau de fourrure. Si je n'avais pas à assister avec attention à l'ascension de mon nouveau Seigneur de Guerre, alors j'aurai sans doute réduit en poussière la moitié de la salle sans efforts.

Heureusement, il n'y eut plus d'autre incidence jusqu'à la fin du discours d'Orlof. Lakhsry n'en était pas plus ressorti affecté qu'au début du repas. C'est néanmoins avec une grande claque dans le dos que le Seigneur parvint à le faire bouger de quelques centimètres. Il lui porta un nouveau toast en poussant cette fois-ci des jurons de satisfaction et de reconnaissance à l'adresse de tous les forbans et de toutes les putes du Tolväar qui permettraient au banquet de prendre une dimension divine. Puis il laissa la parole aux drows, aux duergars et autres représentants de race sombre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Lakhsry Van Heaven
Général des armées Tolväari
avatar

Messages : 11
Date d'inscription : 10/07/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Re: La montée du déchu   Mar 5 Aoû - 11:07

Le banquet avait une allure vraiment malsaine, on voyait vraiment que le Tolväar avait mis sa toute petite touche personnel, prostitué ici, drogue diverse par là et de la nourriture a ne plus savoir qu’en faire entre les deux, cela devrait probablement ce transformer en Orgie d’ici peu …

Le seigneur faisait son discours, louant la victoire du nouveau général, qu’es qu’on cela peut bien faire a Lakhsry ? ces paroles devait surement rassurer le seigneur du fait qu’il venait d’obtenir un nouveau jouet, si cela pouvait lui faire plaisir.

Lakhsry ne faisait que de tourner le vin sombre dans le verre de cristal qu’il tenait entre ces gants, il réfléchissait a diverse tactique et autre jusqu’à ce que le Seigneur humain donne la parole au représentant des races du Tolväar, Lak releva la tête et passa une de ces mèches de corbeau derrière son oreille pour être plus présentable envers les autres fiefs, il le fallait pour plaire au noble et ainsi, avoir des alliés.

Le premier à ce lever était un petit être trapu à la peau de cendre, ces yeux reflétaient un air agressif, bourru et étrangement pieux, il se leva de son siège et brailla d’une voix rude :

Duergar : Mouais, J’suis pas garanti qu’notre n’veau général soit assez compétent pour pouvoir manier les armée Tolväari ! Il a gagné une bataille certes mais je vous rappelle qu’il était jadis une général Silraen !!

Lak esquissa un sourire, les Duergar sont connu pour leur caractère méfiant, il ne remettrait pas leur force armée ainsi a un étranger et surtout si il est humain qui plus est, ce Duergar devait surement être le haut prêtre Gurlof Roche-foi, donc le dirigeant des Duergar, il fallait parler avec tact et surtout faire un discours pieux.

Lakhsry se leva et cela suffit à faire taire la salle ainsi que les bruyant Duergar, il s’éclaircira la gorge dans un pseudo quinte de toux et parla d’une voix claire.

Lakhsry : Chers peuple des profondeurs montagneuse, nous connaissons vos préceptes de foi dans votre peuple, ce qui fait de vous un peuple de confiance pour le Tolväar, les lois de Saphomoth servent de loi fondamental dans votre société…

Les Duergar sourirent a ces quelque flatteries mais des sourires bien fictifs, de séances.

Lakhsry : … mais vous êtes également connu pour être un peuple brutal et agressif, croyez-vous vraiment qu’une armée a besoin de soldats indiscipliné comme vous ? Marcher au pas vous semble parfois trop dur et je peux comprendre, vous avez déjà de la peine à voir vos propre pieds !

Quelque rire éclatèrent, particulièrement du côté des Drows, les elfes noir, ainsi que les Drakeide, les Duergar quant a eu semblait vraiment humilier, voilà ce que cela faisait de s’en prendre au général par la voix, l’un des nains s’approcha du Drakeide le plus proche et le saisi par le col.

Duergar: comme ça, tu trouves ça drôle ! Crétin d’lézards !!!

Les Drakeide sont probablement les créatures les plus nobles et les plus loyaux du Tolväar, ces êtres aux allures de dragon étaient vêtue d’habit noble, fait de soie et d’or, le Drakeide attrapé par le col sourit de tous ces crocs et agita sa langue fourchue sous le nez du Duergar.

Drakeide : Voui !, je dois avouer que c’était pas mal, vous n’allez pas me dire que votre foi peut être ébranlée par une simple boutade non ?

La voix de l’homme-Drake était rauque et tranchante.

Lakhsry voyait que les nain commençait à ce calmer, tant mieux, une bagarre aurait été mauvais pour l’unification des fiefs du Tolväar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

La montée du déchu

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» guerre entre ADIM Suroit et Montérégie
» Pour les membres de l'ADIM Montérégie
» Sarkozy inquiet de la montée de Bayrou
» Montée de lait, seins qui font mal....
» 2ème montée de lait???

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: . :: Château Hodalfson
-