AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | .
 

 Saphomoth, Dieu Flétri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Saphomoth
Maître du Tolväar
Dieu de la Putréfaction
avatar

Messages : 94
Date d'inscription : 07/03/2014
Royaume : Tolväar

MessageSujet: Saphomoth, Dieu Flétri   Ven 14 Mar - 21:27



  

Saphomoth

  
Maître du Tolväar, Dieu de la Putréfaction


  
HISTOIRE
Saphomoth est né par la grâce de son père Nasil, car lui seul semblait avoir compris dans quelle mansuétude s'était lovée sa chère femme Sharine.  Après avoir laissé les mortels s'enorgueillir de leur existence, il n'a pas pu supporter leur arrogance, et après plusieurs entretiens orageux avec sa compagne, il a décidé de s'exiler loin de la terre céleste qu'il gouvernait, loin de cette effervescence de satisfaction dans laquelle la population d'immortels se complaisait. Pour punir les ydrasili et les silraeni de leur obséquiosité, il frappa le sol en plein Silrean, ce qui ouvrit le passage vers le monde méconnu des Ténèbres.

Son fils vit le jour telle la manifestation personnifiée de sa colère incendiaire, héritant d'une puissance presque aussi importante que celle de son père. Saphomoth n'était autre qu'un monstre sans cœur, dont les pouvoirs n'étaient destinés qu'au chaos et à la destruction. Avant son exil, le Dieu Créateur lui fit part d'un projet secret concernant l'Ydrasil, lui révélant toutes ses faiblesses, mais lui faisant promettre de ne rien entreprendre avant son retour, une promesse que lui concéda son fils prodigue  qui ne manquait déjà pas d'imagination pour mettre à mal les royaumes du Vanalheim.

Sa première entreprise fut de faire naître des sous-sols, grâce à plusieurs expériences magiques, les fugolls, croisement entre les humains qui établissaient leurs premiers camps dans le Tolväar et le bestiaire local, dont les formes de prédateur les plus courantes étaient les hyènes ou les chacals. Il s'agissait là d'une initiative dont il en tirait une très grande fierté, rappelant sans cesse à ses Dieux et son conseiller le génie dont il avait fait preuve.

Son deuxième haut-fait n'était cependant pas de sa propre volonté. Tumulghor, le Dieu-Chêne du Silraen, Dieu Supérieur et premier descendant de Meruwan, vint affronter Saphomoth seul à seul sur son propre territoire. Sa fureur était telle que le Tolväar tout entier tremblait déjà à l'approche du grand Dieu végétal. La montée des fugolls dans le Silraen était d'une outrecuidance qu'il ne supportait pas, et il le fit promptement savoir en provoquant directement le Maître des Lieux. Il détruisit des nids de fugolls dans la plaine des Fléaux pour montrer l'exemple, n'attendant plus que Saphomoth pour régler ses comptes. Oubliant les conseils soigneux d'Oclingoth, le Maître du Tolväar intervint en personne, lançant une première attaque sur Tumulghor sans griller gare. Il n'était ni énervé, ni agacé. Pour son premier vrai défi, il comptait s'amuser.

Le duel cingla la Gueule du Chaos d'explosions magiques en tous genre, le Dieu-Chêne se montra bien plus coriace que le Dieu-Démon pouvait se l'imaginer. L'acharnement de l'héritier de Meruwan lui valut d'être plus résistant face aux attaques de Saphomoth malgré la différence de force qui les séparait, et sa fureur blessa le royaume de profondes meurtrissures. Le cri de Tumulghor résonna à travers tout Vanalheim et son assaut ultime scinda la plaine des Fléaux en deux, crevant le sol d'un gouffre aux proportions titanesques. L'écho de son hurlement se répandit et se changea en un vent éternel, portant désormais le nom de Brise du Chaos et devenant prisonnier des courants aériens.

Mais très affaibli par ce déferlement magique, Tumulghor fut vulnérable devant Saphomoth qui n'était plus qu'à un pas de l'achever. Seulement Nodalie s'interposa et engagea le combat avec son propre frère afin de protéger le premier descendant de Meruwan. Terriblement frustré de ne pas avoir eu le plaisir de tuer, le Dieu de la Putréfaction tenta de mettre un terme à l'existence de sa sœur mais le Dieu-Dragon imposa sa présence dans le combat afin de stopper la folie de leur frère. Dans cette bataille inégale, l'Ennemi de tous les Peuples se retira, mais conserva sa vengeance pour les millénaires à venir, ne se contentant plus que de fragiliser la paix des royaumes supérieurs en guidant ses sbires dans leurs songes, attendant sagement son heure pour refaire surface.

  

Identité


GROUPE :
Dieu-Maître
RACE :
Dieu.
 
ROYAUME :
Tolväar.
AFFILIATION (réservée aux dieux) :
Dieu de la Putréfaction, de la Moisissure, de la Flétrissure, de la Pourriture.
 
ÂGE :
3000
SEXE :
Mâle.

CARACTÉRISTIQUES PHYSIQUES :
Il ne se mêle que peu au combat, car, du fait de sa puissance, l'issue des combats est déjà prévue d'avance. Il ne connait pas d'art martial particulier, ses techniques de corps-à-corps ne sont pas affinées, mais ses dons magiques sont suffisants pour combler toutes ces lacunes.
CARACTÉRISTIQUES MAGIQUES :
En tant que Dieu de la Putréfaction, un simple toucher de sa main ou un contact avec sa peau transforme tout ce qu'il touche en poussière. S'il se contient, il peut même faire en sorte que la putréfaction se fasse progressivement afin que ses victimes perdent la vie en sentant leur corps partir en poussière. Seule une magie de très haut niveau peut prévenir ce genre de dégâts importants, mais même avec une très forte puissance, il se peut que la magie de Saphomoth puisse tout de même affaiblir son adversaire. Son corps lui-même est entouré d'une aura qui absorbe une grande partie des dommages qu'il subit, réduisant les attaques magiques ou physiques à une échelle plus infime.

AUTRES CARACTÉRISTIQUES :
Oclingoth, auparavant Oclingoth Santèni, est ce qu'on pourrait appeler un anti-héros. Il a été l'un des seuls mortels qui ait attiré l'attention de Saphomoth et qui en ait payé le prix. Il y a de cela vingt ans, Oclingoth était un noble très riche, vivant en Ydrasil, qui confectionnait et collectionnait des artefacts magiques. Ses longues expériences acharnées le menèrent à imiter la puissance d'un Dieu Commun. Il ne réussit pas à se l'approprier lui-même mais il se vanta tout de même d'être assez puissant pour s'élever dans le Domaine des Dieux. Cela n'attira pas l'attention que du Cercle Divin, mais aussi de forces dont il ne soupçonnait pas l'existence. Un jour, il se réveilla dans une cave souterraine face à l'abomination la plus glaciale qu'il ait jamais pu imaginer dans ses cauchemars. Ce n'était autre que Saphomoth, qui, très impressionné par ses connaissances et ses ambitions, fit de lui une Engeance ( voir test-RP pour les détails) et qui plus est son conseiller attitré. Depuis Oclingoth le suit partout comme une ombre liée à celle du Dieu-Maître.

DESCRIPTION PHYSIQUE :
D'un physique très particulier qui ne ressemble à rien de connu en ce monde, Saphomoth a le mérite d'avoir une apparence qui fait frémir les autres Dieux, si ce n'est les rares mortels ou immortels qui réussissent à l'apercevoir. Son attitude infernale se couple parfaitement avec ses traits impitoyables et son rictus sardonique. Sa chair a une teinte de magma en fusion, des striures parcourent ses bras comme d'anciennes cicatrices, des cornes proéminentes dépassent de son front, ne lui donnant qu'un air encore plus redoutable et intimidant. Pour asseoir cette description singulière, il ne faut pas oublier ses yeux d'un doré flamboyant dont la profondeur est infiniment plus vertigineuse que la Crevasse des Fléaux.
-
Durant les rares moments où il remonte dans le monde de Vanalheim, il revêt une apparence de vieillard chétif qui se révèle très efficace pour se fondre parmi les foules, ou même encore pour flâner. C'est la seule couverture qui lui permet de ne pas avoir d'ennuis et donc ne pas déchaîner ses pouvoirs.

DESCRIPTION PSYCHOLOGIQUE :
Saphomoth est le Dieu-Maître du Tolväar. Ce simple fait peut aider à cerner sa personnalité. Individualiste, nonchalant, cynique, il ne porte qu'un respect très limité envers toutes les formes de vie. Le postulat le plus récurrent dans ses discussions concerne l'évaluation de l'importance que peuvent avoir les autres peuples, autrement dit presque nulle. Il n'est attiré que par la destruction et la précipitation vers la mort. Sa ligne de conduite en est ainsi affectée. D'un caractère négligent, il lui arrive de réduire les choses à néant sans que cela relève son attention, ni même qu'il ait pu s'en rendre compte. Cependant, il contrôle son pouvoir autant qu'un Dieu-Maître peut le faire. Ce n'est cependant que sa propension à s'amuser dans toutes les situations possibles et à observer le monde telle une fourmilière qui le pousse à ne pas s'incarner comme le Destructeur Ultime. En définitive, sa haine irascible et son goût pour le chaos sont essentiellement héréditaires car son père Nasil l'Exilé était le Dieu Créateur à avoir le plus contracté de tares dans son comportement.

SIGNE PARTICULIER :
Du cartilage saillant de plusieurs endroits de son corps, dont son visage, forment des excroissances un peu partout, mais ce ne sont que des parties fragiles dont il ne peut se servir pour blesser.

À propos de vous

  
Pour ma part, je suis demandeur d'emploi depuis le mois de juillet 2013, ne me demandez pas dans quel domaine : je prends tout tant qu'aucune vraie expérience n'est exigée. Je RP depuis six ans exactement, et essentiellement dans des forums à tendance médiévale-fantasy, même si j'aurai bien voulu tester dans les forums de science-fiction. L'idée de créer ce forum est venue aussi simplement qu'un oiseau qui se pose sur une branche. Nous partageons Nodalie et moi le goût des mythologies et des légendes alors il était logique de construire un univers qui s'inspirait des croyances antiques. Nous aurions pu nous inspirer de celles existantes mais cela aurait limité nos possibilités de création. Ainsi, avec ce forum, nous espérons vivement que les joueurs établissent eux-même leur légende. Pour en revenir à ce que je suis et ce que j'aime, j'ai une préférence toute particulière pour le cinéma, et comme pour la plupart de ceux qui vont sans doute nous rejoindre, un intérêt pour la culture asiatique, les romans quel qu'ils soient, etc.


Test RP


« Comme tu le disais si bien Saphomoth, ce n'est qu'une petite expérience de rien du tout. Rien de plus qu'une petite saute de curiosité comme tu aimes à l'appeler. Pour ma part, je suis tout à fait d'accord. Mais tout le monde ne le sera pas. Oh, je sais très bien ce que tu penses des autres. Mais réfléchis un peu. Tu ne devrais pas prendre les autres à la légère. Tu... »

D'une poigne ferme fumante, je saisis la bestiole dans ma main et la pulvérisa entre mes doigts. Elle réapparut dans un nuage sombre juste à côté. Oclingoth était la matérialisation grotesque d'un serpent imbibé de magie qui se permettait de se fondre à travers toutes les matières. Il était comme un ectoplasme, mais avec la prépondérance naturelle de se mêler de ce qui ne le regarde pas. D'un œil frustré, je l'observais me narguer, loin de ma portée.

« Toujours aussi susceptible, ô Prince de la Décadence », minauda-t-il de sa voix nasillarde.

« Les fugolls ne sont plus une simple expérience », répondis-je d'un ton las. « Et qu'ai-je à faire de l'opinion des autres Dieux-Maîtres, dis-moi ? Ont-ils la possibilité, ou même l'envie de me tuer ? Non. Nodalie n'oserait jamais intervenir, elle est trop bien installée, campée là-haut, auprès de ses petits immortels. Et Meruwan...Meruwan n'est qu'un lâche », pouffai-je. « Laisse-moi donc les surveiller, je serai curieux de voir ce qu'ils sont capables de faire.

-Ils ont déjà trouvé le moyen de se rendre en Silraen. » constata Oclingoth.

« Vraiment ? » relevai-je d'un ton plus intéressé, me dressant un peu plus sur mon trône. « C'est une bonne nouvelle, ça, Oclingoth. Comment l'as-tu su ? 

-J'ai mes sources », susurra l'Engeance docile d'un ton suave.

« Passons. Cette nouvelle me réjouit. Meruwan sera bien obligé de s'éloigner quelques temps de son champ de spores. S'il le fait, pense à me rappeler d'y envoyer quelques autres serviteurs. 

-Comme le Passeur ? », suggéra-t-il.

Je fis la grimace. « Non non, laissons-le tranquille. Il a envie de l'être et en plus, je ne veux pas avoir à lui devoir quelque chose. 

-Tu lui devras juste quelques âmes. » lança-t-il innocemment.

« J'ai autre chose à faire qu'aller là-bas. », l'ignorais-je aussitôt. « Mais tu sauras te débrouiller pour me trouver des mercenaires pour cette tâche, n'est-ce pas ? 

-J'y penserai, Roi de la Décrépitude. »

Il se dissipa simplement dans l'air, ne laissant plus qu'une vague odeur de poussière humide.

© _Viviie.


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 

Saphomoth, Dieu Flétri

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» Je fais toujours les choses qui [...] plaisent [à Dieu]. — Jean 8:29.
» Rejetons les paroles sans valeurs de ce monde éloigné de Dieu
» Inviter à Dieu
» Eu. Restaurer l'Hôtel Dieu.
» Il a été jeté, l’accusateur de nos frères, qui les accuse jour et nuit devant notre Dieu. — Rév. 12:10.

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: 
 :: Registre des personnages :: Présentations :: Présentations validées
-